111156855 METHODE DE LA LANGUE KABYLE Cours de Deuxieme Annee S A Boulifa 1913 .pdf



Nom original: 111156855-METHODE-DE-LA-LANGUE-KABYLE-Cours-de-Deuxieme-Annee-S-A-Boulifa-1913.pdfTitre: Output.pdf

Ce document au format PDF 1.6 a été généré par OCR Manager (by Kirtas Technologies Inc.) / iText 2.1.2u (by lowagie.com), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 24/01/2014 à 09:44, depuis l'adresse IP 197.202.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 5813 fois.
Taille du document: 35.4 Mo (569 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


4402

KJ

METHODE
DE

Li.A.:N"C3-TJE

K^BITILjE

(Coups de Deuxième

EXCLU
DU

ftRÊH

Année)

44020
MÉTHODE

LANGUE KABYLE
COURS DE DEUXIÈME ANNÉE

Etude Linguistique

et

Sociologique

la Kabylie du Djurdjura

sur

TEXTE ZOUAOUA SUIVI D'UN GLOSSAIRE

EXCL$
DU
T
/

PAR

Wêt
BOULIFA S. A.
CHARGÉ
A

LA

EACULTÉ

DU

COURS

DES

PRATIQUE

LETTRES

ET

DE

A

LANGUE

L'ÉCOLE

KABYLE

NORMALE

.1PFFVWU

l

$r



d'aLGER

v,

'

-*.£}/

ALGER
ADOLPHE

JOURDAN,

IMPRIMEUR

LIBRAIRE

LIBRAIRE
DE

LUNIVERSITÉ

Place du Gouvernement

1913,

ÉDITEUR

OUVRAGES DU MÊME AUTEUR

Méthode de langue Kabyle
année
gues).

(2'

édition)

:

:

Cours de

Grammaire, Exercices

première

Dialo

et

4 fr.

A. Jourdan

Recueil de Poésies kabyles, précédé d'une étude
■sur
la femme berbère et d'une notice sur le chant
kabyle (airs en musique). A. Jourdan

1 0 fr.

Textes berbers de l'Atlas marocain, Étude lin
des
guistique et sociologique
marocains,
Chleuh'

avec

traduction

observations

et

grammaticales,

1 S fr.

Glossaire. E. Leroux

MEMOIRES
Mémoire

sur

(réponse à

de

:

l'Enseignement des Indigènes de l'Algérie

une

critique

l'Enseignement

des

parlementaire) paru dans le Bulletin
Indigènes. Éditeur Adolphe Jourdan.

1897, Alger.
Kanoun d'Adni, texte et traduction avec une notice historique,
publié dans le Recueil de Mémoires et de Textes de l'École des
Lettres et des Medersas, édité en l'honneur du XIV Congrès
international des

Notice
parue

sur

Orientalistes,

les Manuscrits

dans le Journal

tenu à Alger

en

1905.

berbers du Maroc

(Mission),

Asiatique, 1905.

sur l'Inscription libyque d'Ifir'a (Mission, HautSebaou), Revue Archéologique de PerrotetS. Reinach (Paris, 1909).

Notice

Nouveaux documents
tions libyques

archéologiques

:

Stèles

inscrip
(1"

Tri

1911).

mestre

Nouvelle

Mission

archéologique

en

Kabylie

:

Rapport

à M. le Ministre de l'Instruction publique et des Reauxpublié
dans le Bulletin archéologique du Comité des

adressé

Arts,

et

(Mission, Haut-Sebaou), Revue Africaine

travaux historiques et

scientifiques,

en

1912,

Paris.

TOÉDIÉ

A
DOYEN

DE

LA

MONSIEUR
FACULTÉ

DES

R.

LETTRES

BASSET
DE

L'UNIVERSITÉ

D'ALGER

COMME FAIBLE TÉMOIGNAGE DE RESPECT ET DE DÉVOOEMENT
de

son

Élève

reconnaissant

BOULIFA.

PREFACE

Chargé de renseignement de la langue kabyle à
Section

zaréa, j'ai

gue,

dans

kabyle,
a

faciliter l'élude de

pour

le

publier

et

cours

établissement depuis

cet

public

au

devoir,

cru

rédiger

je

petite

méthode,

lan

cette

déjà

professais

quelques

le titre de Première

sous

celle

que

la

d'Alger-Bou-

à l'Ecole Normale

annexée

spéciale

Livrée

années.

de

année

Langue

faite à l'usage des débuLanls,
aussi bien par mes élè

été favorablement accueillie,
de la Section

ves

tous

que par

Je

n'ignorais pas,

voulaient

langue

kabyle,

certes, que celle méthode,

des

l'élude

à

exclusivement

besoin

aurait

complétée.

Toutefois,

les

grammaticales

notions

raissent,

à

de

condition
pour

suffisantes,

au

s'adon

se

tes, et, à

ce

nes.

C'est

méthode ne

sujet,

pour

vocabulaire
mettre

la

son

d'objets,

noms usuels

au

syntaxe

plus

entre

morphologique,

qu elle

vaste,

kabylisanl
et

de

traite

cette

plus

de

pénétrer

raisonner

initiée

faiblesse

vocabulaire

mains

pa

renferme,

sur

que

,,,

des

les

manifeste

choses

lacune,

en

que

des kabylisants

et

d'au

concrè

que

renferme

ne

complet

se

s'explique

de plantes, d'animaux

combler

les

vue

la

d'être

du dialecte.

vocabulaire; cette

que

de

points

les bien assimiler, largement

Première

L'insuffisance de la

tant plus,

de

précises

particularités grammaticales

donc dans le

bien des

sur

consacrée

éléments

premiers

point

permettre

dans le domaine de la

de

ceux qui

à l'élude du kabyle.

ner

de

donnant

je juge
une

des

person
un

utile

Méthode

de Deuxième année, dont le contenu n'esl autre chose
que le développement du cours que, depuis iqoi, j'ai

l'honneur de
sité

d'Alger.

professer

à l'Ecole des Lettres de l'Univer

VIII



Au

de

cours

initié

ment

à

appelé

ques

livrer à des

se

la

versation,

année

bituer l'élève à

moyens, des

à

la

n'a,

dés des

lectuel de

Pour

ment

ne

être

peut

La

grammaire.

cette

d'une

nous

de profit, doit

aider

à la formation du vocabulaire,
développeront insensiblement.

La

méthode

notre

analytique

enseignement,

tre la

instrument

efficace

temps

même

que

présente

de

procé

vocabulaire

beaucoup

niveau

notre

appuyé

est

intel

enseigne
sur

la

dont l'esprit tire le

que

nous

préconisons

impose,

qu'elle

de

le temps

et

rendre

elle

est

intellectuel,

l'étude

l'u

dans

foule d'avantages;

une

développement

qu'un moyen

l'aider à

des

tout moment, intervenir pour

de langage

correction

le

et

que

s'il

que

plus

sage

ou

un

il faut

langue,

Vu l'âge

analytique

donc, à

du
sui

une possession solide

pensons

profitable

méthode

à

arriver

l'amener

voie, l'obliger à

douter,

n'en ipas

grammaire.

élèves,

nos

con

spéciale

gymnastique

dans l'acquisition d'un

et pratiquement utilisable

de

la

sur

le développement d'une idée,

plus pratiques

mots et assez

Basée

sera
prati

plus

effet, d'autre but que d'ha
pratique, à l'emploi, avec ses

à la

pensée, c'est, à

respectable et varié.

de

langue-,

connaissances acquises pour

s'initier

pensée

exprimer sa

suffisam

en

langage. Diriger l'étudiant dans
vre par

de

monotones.

lia manœuvre

graduellement

la

beaucoup

exercices

moins

méthode

l'élève étant

»,

théoriques

choses

aux

parlant,

et,

propres

deuxième

«

ou
un
en

plus rapide

fructueuse; elle permet à l'étudiant, guidé par
intelligence, d'éviter les incertitudes, les tâtonne
ments, les lenteurs, terribles inconvénients de la méthode
et

plus

son

empirique

Se
et

basée

en grande

complétant

l'un

partie,

l'enseignement pratique,

l'étudiant à la
à la

miner,

le

la

routine.

plan

du

nouveau

théorique

combinés,
de la langue.

mèneront

de grammaire,
de Première année, il

essentiels

méthode

outre

ainsi

connaissance exacte

Les éléments
grâce

sur

l'autre, l'enseignement

étant,
reste

acquis

à déter

champ d'expérience,

IX



les

Pour la

des langues

plupart

écrivains respectifs,

byle

de

tout,

san, le
vrai

du

l'étudiant à

des termes

fellah

ce

vie pratique

gue,

est

pour

nous

vie

procurer

nie

langue,
de

dont

toutes les

Deuxième

aussi
c'est

ceux

qui

de tout le monde,
que l'arti

connaître

donc

».

que

groupe

une

saisie

comprise

la lan
et

Les

multiples sujets
nombre

que par

Connaître

qu'instructifs.

la mentalité, l'esprit, le gé
langue; or, la mentalité

cette

que

par

ne

peut

être

péné

étude approfondie,

une

et

de leurs

C'est là, pensons-nous, l'esprit de la

méthode

connaissance

mœurs.

l'étude

voulues, devant

leur

d'individus,

quelconque

et

réelle

de base

servir

d'un'

trée,

vie

connaître

matières

par

pensons-nous

de la

du Djurdjura.

nous

année

attrayants

parlent



exacte

on veut

pour

avant

s'expri

langage

nous estimons

ceux

le ka



convient

pouvoir

c'est

idée

pratique, seront, tant

leur variété,
une

de

il

de

même

montagnard

toute trouvée

composer notre

de la

le

une

de langage.

pure



qui

„,

perfection

littérature,

même

l'industriel;

faire

principe,

de la

là,

se

qu'est

»

Partant de

de

la

fait

se

de leurs

classiques
par

simples et connus

commerçant,
moyen

plus

d'employer le

et

connaître

le

une

mettre

avec

mer,

de

pas

n'étant

les

il n'y a pas de
langue écrite,



l'étude

œuvres

renfermant,

d'idées, la forme la

et

Pour le kabyle

des

:

c'est-à-dire

comme

considérées

style

le but

atteindre

vivantes,

l'interprétation

par

■généralement

de

faire

nous

poursuivons.

nous

sont

de

susceptibles

matières

que



exacte

de leur

caractère

directe.

Convaincu de l'exactitude de
efforcerons

à

mener

dans

notre

cet

axiome,

enseignement

nous

de langue

nous

kabyle,

de front les deux études, ou plutôt à baser no
sur celle des moeurs et coutumes

tre étude linguistique

des

Kabyles. Sans

parler

du

grand

intérêt

que

pré

le dit procédé, nous estimons que la connaissance
de la société kabyle est certainement aussi utile au fonc-

sente

tionnaire

colon;

qu'au

la

ber dans l'Ouest de l'Afrique du nord, étant
l'étude de la langue

reconnue,
gène

douter,

plus

cace,
ce

mais

pays,

civilisation

vaste

et

C'est
rôle

une

moderne,

un

principe

les

du

de

à

sujet

unes

et

tendent

répandre

qui

de

par

élémentaire,

lui

est

traités

sujets

sont

tions de l'Afrique du

les

confié;
alors

sera

les

combattre

notre

dans la

est

effi

dans
de la

sur

le

que

le

connaissance

qualités

loisible de

les

et

dévelop

autres.

considérations, tous

ces

nos

Méthode de Deuxième année,

à la fois la linguistique

satisfaire

Les

n'en

coloniale

vie

de

pédagogie

Nous inspirant de toutes
efforts

à

plus

vulgarisation

convient

de l'éducateur,

défauts déterminés, il lui
per

et

fertile terrain berber.

principal

parfaite

de

moyens

qu'il

de l'Indi

constitue,

pratique

besoins de la

aux

aussi

maintenant

mœurs

et

plus

préparation

seulement aux

non

jamais,

que

plus

s'impose

des

et

ber-

de l'élément

prédominance

tous

Nord,

relatifs

et

la

à la

sociologie.
vie

des
à

popula

des
Kabyles du Djurdjura. Leur état social, leur organisa
tion administrative, leurs mœurs et. coutumes, leurs tra
vaux, leur industrie, leur agriculture, leur commerce,
sont

de sujets,

autant

autres,

qui

embrassent

particulièrement

intéressants les

aussi

toute la

vie

celle

uns

que

domestique des

les

mon

tagnards (i).

Divisée

en

trois

parties,

la

Chapitre i", en guise de
Aperçu général

Limites,

(1) Pour



méthode

préambule
sur

la

vie

traite dès le

de

la

:

Kabylk;

économique des

l'étude attrayante, tous les sujets traités sont
forme de dialogue où le principal personnage est
un
français, un instituteur, ami des habitants dont il instruit les enfants
Ayant le vif désir de s instruire, il provoquera les
questions il inter
rogera les gens au milieu desquels il vit.
Connu et aimé
tous il
lui sera loisible de tout voir et de tout entendre
; sans crainte d'indis
crétion, il pourra interroger et discuter sur la vie intime du kabyle
qui lui sera ainsi dévoilée et
présentée dans toute sa réalité
* ^ |D°U8r deS
commun.
présentés

en

rendre

sous

de'

mSTdl

XI



Kabyles.

lutrefois



tiques et

moyens

de l'Agriculture
en

village.

à la

est relatif

nous

nous

Kanoun.



partie

assurés

dans

occupons

ce

travaux des champs, que

ou

poli

Orga



intérieure du kabyle.

vie

en

cité.

les

par

chapitre

divi

nous

:

Labours d'hiver

i"

du

d'existence étant

du sol,

produits

Divisions



Tribu, douar,

:

administration

et

Le Chapitre II

sons

aujoihml'hui.

administratives

nisation

Ses

et



jour de labour; fête

Inslrunhents

:

Premier

aratoires.

Fellah

et cérémonie.

et propriétaire.

Conditions d'association. Sarclage.
Labours de



printemps



Variétés de figuiers.



Travaux d'été

et paille; partage


Claies


et

et séchoir.

à la

et

Vigne

Récolte des

chasse

Le Chapitre III
Par

merce.

description

Dans les
les détails

les;
ses

il

raisin



Récolte des figues.
etc.

sec.,

:

Différentes

:

gibier

de

hwufs de

frais des

au

scènes

:

aux

relatives

passage

et

engins.

pressoir,

voulus

et

d'une

faits

:



mou

bois; la

précédents

chapitres, nous
sur

pour

gestes

Le Chapitre IV,

le

dans la
qui

vie



avons

ses

connaître

d'un

Colportage.

extérieure

étudié dans
mieux

Com

construction

l'installation

;

rmarehé.

vie

au

développés

le tissage; la forge; la

habitation

la

ei

sujets

nécessaires

reste

et

sont

divisions du

minutieusement
ne

à l'Industrie

poterie; le travail du

marché; noms

gnard,

et

Mise

marais.

d'importance, les

tous les détails

la

:

consacré

est

ordre

bijouterie; la
et

grain

bassins de décantation.

et

avec

dépiquage. Aire,

et

Fabrication dé l'huile

olives.

bcchna.

et

récolte.

herbes des

Travaux d'hiver

mœurs

lin

moisson

:

de la

Travaux d'automne

labour; frêne

Figuier

:

Caprification.

donné tous

du

monta

relations
que

socia

d'examiner

de famille.

traite de l'organisation

et

de

la

XII



de la Famille, va,

composition

des

taillée

nous

l'intimité de la
telle

est

de

ciologue,

kabyle,

berbérisant,

au

vivement

avec

étude

autre

cette

so

faite

avons

nous

que

recom

qu'au

à la famille

relatif

exposé

notre

comparer

de

bien

aussi

chapitre

ce

nous empêcher

au

dans

avant

plus

kabyle. L'importance de

vie

que nous ne pouvons

mander

déroulent

se

qui

d'entrer

permettre

description dé

une

par

événements

principaux

du foyer,

tour



et

Chleuh'

traduction

publiée avec

marocain

A la

de

le

comparaison, il

notre

de famille

sentiment

chez

le kabyle du Djurjura

tères

des événements de la

l'Est. Nous faisons
combien

que

et

à

il lui

sera

aussi

les

ceux

que

carac

Chleuh'

leurs frères

de

montrer

au

de
ka-

connaissance

avec une

aisé,

con

vivace

principaux

pour

cette remarque

des Zouaoua, d'entre
prendre sans difficulté, l'étude sociologique et linguis
tique de tous les autres groupes berbers de l'Afrique du
parfaite

Nord,
sont

du dialecte

facile de

sera

est

de famille des

vie

identiques

sont

marocains,

bylisant,

', berbers de l'Atlas

les

(i).

suite

que

clure

sur

groupes

dont les

depuis longtemps

Quoique les
nous estimons

leur

par

reux

time du

avec
que

kabyle,

sujets

vrage.
on

qu'il

intimité,

avertissons

les

aient

de pouvoir,

connaître

mœurs

y

a

tous

de

foule de

notre

mœurs

se rencontrent selon

trouvera des

que,
scènes

Leroux, 1909, in-8, forme

ignorés; heu

développements voulus,

les traits de

ainsi

kabyle,
détails, qui,

méthode, les faire

relatifs

les

de conversation, dans tous les

C'est

Hanoteau

société

naturellement

cours

les

de MM.

décrit la

encore une

restent
au

de langage

mœurs et

travaux

amplement

au

cours

relatives

(1) Textes berbères de l'Atlas
E.

de

affinités

reconnus.

remarquables

Letourneux,

et

des

et

des
à

marocain

le tome

dance africaine de l'Ecole supérieure

à la

nous

vie

in

circonstances et

chapitres

chapitres

l'amour,

de l'ou

I, II, III,

à la Poésie

avec
traduction, Paris
du Bulletin de Correspon
des Lettres d'Alger.
xxvi

XIII

les personnages, outre le maître d'école, des
des amoureux, des poètes, des philosophes

parmi

et,

chanteurs,
même

et

des

gendarmes.

Chapitre JV,

Le

réservé

l'homme depuis

étudie

à la

exclusivement

sa

jusqu'à

naissance

Famille,
sa

mort.

Décrivanl tous les événements importants de la

de

vie

la
famille, ce chapitre commence par la Naissance;
Circoncision, qui est un événement des plus heureux


les parents,

pour

et souvent

dont l'importance égale

donnons donc

en

l'occasion d'une

parfois

la description

de la façon

Réjouissances; description d'une fête
invitations.

préparatifs,

bution

diner, de

après

lage. Chant
du

dite;

proprement

musique;
offert

espèce,

tiers,

'musiciens

la matinée,

Les
étant
ment,

qui

quelques

se

se

airs

principales

jour de la

troisième

dernier

et

.

Le

termine

fait

de

de la

journée

troisième

danse, les

en

musiciens

Cafe

;

jour, dans

l'opération

par

naturellement

de la

et

suivants

de

la

musique.

partent

et

après

étapes de la

croissance

chez

l'enfant,

les parents, l'occasion d'un joyeux événe
la dentition et la coupe des cheveux, nous

arrivons au

jour

pour

d'une bourse

l'enfant

au

finie.

pour

pénètre

vil

des invilés étran

paragraphes

spectateurs

et

la fête

Circoncision,

invités;

réjouissances

décrites dans les

sont

est

du

jeunes filles

et

arrivons

distri

:

gens

invités.

Les différentes
nuit

Après

nous

gens

matin : réception

tous les

par

repas offert aux

la fête

jeunes

:

musique;

de la musique; après-midi : tour du village
la thaousa; ou perception du cadeau en

arrivée

gers;
en

entre

jeunes

aux

fête

suivante

avec

Le jour du H'enni

gâteaux

Le lendemain

village.

fête

danse

et



grande

du Mariage. Nous

celle

sous

la



l'enfant, âgé de huit à douze

pi'emière

renfermant

fois dans
quelques

l'œil joyeux du père,

un

marché.

menues
se

paie

ans,

Muni

monnaies,

toutes

sortes

XIV



de

Les

gourmandises.

leur fils,

liques,

entre

A la

de l'enfance,

période

parents pour

des faits

par

symbo

l'achat d'une tête de bœuf.

:

autres

des

souhaits

jour-là

ce

manifestent

se

et

vœux



de l'adoles

celle

succède

de l'âge mûr, où le rôle de l'individu devient
cence,
intéressant, utile, aussi bien à la famille qu'à la société.
Mais le village ne le considérera comme membre actif
celle

le

lorsque

que

épreuves

deuxième
sujets

jeune

suivants

Du

Mariage.

société.

Les

El

enfin,

le

Ne

perdant

poursuivons,

faits

et

d'autant
les

Le

ce

intéressants à

gage,

ne

du

termine

se

village

chapitres

connaître

son

par

Enterre

:

village.

langage,

nous

que

Y

et

VI

jeux

ses

qu'ils

éducation

qui

est

souvent
première

11

à

est

aux

sont

composent

intellectuelle,

des

par

émission de

d'idées,
les

vocabulaire restreint et
emploie pour

nommer ce

auquel
mois

qu'il

la

d'une

mère
ou

donnés

croyons

des

par

son

syllabes

cri

la voix,

voit

de lan

initie

deux

des onomatopées. Le

sons

nous

cris

répète et

constater que ce genre

balbutiement

composés

chapitre

le

la mère,
autour de lui,

après

renferme que

la

association

de

les

son

nous apprend

entend.

et

même

V

l'enfant

premier

enfant,

dans

et

physique.

ce

qu'il

du

le but linguistique

vue

consacrons

éléments

chapitre

désigner

de

plus

et

à la Famille

au profit

de l'enfant;

spécial que

et

pas



éliminent la Femme de

droits

et

gestes

premiers

morale

devoirs

nous

noce.

etc.

funéraire

sacrifice

ment,

citoyen.

de la femme dans la famille

chapitre relatif

les Funérailles;

l'admis

et

conditions ;

et

raisons sociales qui

l'héritage paternel,

Remdhan

les

dans

relatés

droits du

et

Formalités

rôle

:

cette

marquent

qui

sont

majorité

devoirs

:



But du mariage;
la

De la

:

à la Djemàa

sion

l'adolescence,

période,

quelques

subi

aura

adolescent

Les événements

physiques.

étant

par une

devoir insérer dans le

principaux animaux.

XV



Quant

au

tirage

chapitre

au

renferme

de l'effort

cause

la

procédés

des jeux

plupart

employés

ne

majeures,

de

dre

permettent

livrer à

se

pas

ces

aux

largement

trouve
soit,

du

gymnastique

compte;

l'enfant la

excite chez

intellectuelles, telles

tés

de

quel

Dans
y

-qu'il

à la

curiosité qui mène
en

à l'a

l'esprit

jeu,

chaque

des choses, développe

préhension

corps

mouvements.

l'éducation

corps,

son

par

d'âge mûr,

personnes

gilité, à la souplesse, à l'adresse des
cette

que

moralité

jeux enfantins, qui, étant d'or

physique, préparent les jeunes

purement

sortes

physique qu'ils exigent pour

être accomplis, certains jeux ne sont pratiqués
des jeunes gens de ia à i5 ans. La décence, la
publique,

dans le

décrivons vingt-cinq

nous citons et

sort,

de jeux. A

VI, il

les différents

avec

connus;



com

lui toutes les facul

la réflexion, la promptitude
actions. En jouant au

que

l'habileté dans l'exécution des

et

voleur, tous

ses

ingénieux,

si

tardera

pas

profite pas

décrits

à

efforts

habile

si

s'apercevoir

Nous

».

au chapitre

pement

se

porteront

dans

soit-il

concluons

VI,

sont

également

facultés intellectuelles

et

y trouvent

temps la

en

même

disant

intéressants

sont

corporel, ils le

en

morales

mal

pour

pour

naissantes

pâture

était

autrefois

de

nos

si

en

jours,

honneur

par suite

dans l'existence de la
oublié.

La

place

parmi

des

acquis

si

ne
ne

si

les jeux

le

dévelop

que'

développement des jeunes intelligences.
est

mais

manœuvres, il

le bien

que

la ruse;

vers

ses

l'esprit; les
de l'enfant,

nécessaire

Le

sport

au
qui

la jeunesse kabyle,

modifications

introduites

de village, délaissé et même
du village qui était autrefois le lieu où

tous les habitants

se

vie

réunissaient, les hommes

pour

cau

de leurs travaux, de la promesse de leurs récoltes, du
prix des denrées ou d'autres choses, et les enfants, en

ser

groupes compacts, pour se

jour,

aux

osselets,

au

sawt

devinettes

et

si

est aujourd'hui

animée,

aux

contes,

livrer à leurs jeux favoris, le
de mouton, etc., la nuit aux

cette

place

du

abandonnée.

village

Les

autrefois

cafés maures

XVI



de

centres

l'activité

de la

d'apprendre les

ruinent

rongent et

la

nous

en

plus

indigène

l'on,

fidèle

aussi

cription
ne

non seulement
*

que

donne la

précise

de l'art

culinaire

semblables

des

dire

préparation

à

Si le

style

et

style

une

courant

été inci

ait

nous

de

nombre

pen

plats,

description succinte,

une

des

principaux

ensuite quatre

raconte

dans la

employé

épistolaire

ciales

l'on

que

aux

c'est-à-

enfants,

et, par suite,

mets

contes

facile à

à traduire.

de forme

relativement

aussi

nomenclature

que

d'un

kabyle

vie

précédents,

certain

kabyle. Viennent

ceux

contes

comprendre et

style

d'un

des

une

superficiellement.

chapitres

d'être mentionnée;

mérite
mais

la

étude

notre

Alimentation

paragraphe

demment traité dans les
sons

très

que

encore

connaît

Quoique le

détaillée de la

que

qui

plaies

donner

de

efforcé

l'al

cartes et

Tes deux

plus

population

sommes

nous

djema'as

les défauts

vices et

du Djurdjura, mais de toute l'Algérie.
Des textes sur différents sujets terminent


des

cabarets

antiques

Aussi les jeux de

civilisation moderne.

deviennent-ils de

cool

les

l'esprit de la jeunesse dont la

et

seule préoccupation est

les

de tribus,

nombre

colonisation, supplantent

absorbent

et

bon

dans

installés



qui

il

facile,

narration

d'un

n'en est pas

de

des tournures de

exige

connaissance

plus

conte

phrases

approfondie

est

même

de la

du

spé
syn

taxe kabyle. En d'autres termes, la rédaction d'une let
tre, d'une circulaire administrative ou autre, doit être gé
néralement
que

l'on

qu'il

basée

veut

convient

nes



formules

Enfin, la

sens et

non sur

la forme du texte

nous

d'Alger,

un

nous

sur

la forme

ou

correspondances

présentons

un

spécimen

généralement adoptées

par

idée

lettres

aux

l'on trouvera la tradution

connaissance

sanctionnée

lettres

le

de donner

kabyle,

rédigées en

documents

sur

traduire. Pour donner une

dans

exacte

ce genre

de la langue kabyle

examen
croyons

passé

être

de

de

six

certai

de

style.

pouvant

être

devant la Faculté des
utiles

aux

Kabvlisants

XVII

donnant

leur

en

juillet
vier

A la

kabyle

au

et

toutes

ront

un

tères français

la forme

que

le

et

jan

à

cet

exa

d'analyse

en une analyse

est

de donner à

kabyle,

un

donnons

nous

facile de

se

niots

berbers

rendre

compte

ne consiste pas seulement

tendant à déterminer la fonction de

la

expliquer

de

comme

transcrit, en carac

l'analyse des

donné,

préparation

de Berber. Pour

examens

en

avec

arabes,

à la

nécessaires

kabyle,

thème traduit

modèle

terme, à

i3

Brevet de la langue

qu'il convient

dans le texte. Il

contenus

:>.H

du

auront satisfait

deux

aux

Brevet de langue

spécimen,

celui

Diplôme des Dialectes berbers,. ils trouve

renseigner sur

au

par

notice relative au

les indications

êorrespondance

voir

qui

sur

les décrets du

par

i885, révisés

instituteurs
de la

suite

voulus

renseignements

allouée

prime

août

i!\

aux

1910,

men.

par

du

et

les

tous

l'institution de la

modification

de

chaque

substan

certains

tifs, mais aussi et surtout, une analyse à la suite de
laquelle on est amené à s'occuper de la formation et de
la dérivation des

Après

mots

quelques

Kabyle.

en

sujets

de

composition

l'examen du brevet de langue

kabyle,

déjà donnés à
terminons

nous

notre méthode par un glossaire renfermant plus

cents mots

d'origine berbère

rellement

ceux

nus
mes

que

nous

ou arabe.

supposons

tandis

que

ceux

qui

que

celui

emploi; il

ne

mots

que

arabes

quelle

ils

Notre

en
va

face

leur

nous

dire,

que

de

sont

paren

le

ne

glossaire,

dans

sens
peut
son

rencontrer quel

donnons

est propre

arabe

deux

attribuent

pas s'étonner

auxquels

entre

sans

notre

les Kabyles lui

faut donc

autre que celui qui

d'origine

sont

d'une astérique, avec
thèses, leurs racines arabes. Il
du terme arabe, donné dans
pourvus

ques

quinze

des kabylisants; étant d'origine différente, les ter
berbers ont leurs racines figurées en lettres fran

çaises,

être

de

Ces mots, sont natu
être les moins con

un

sens

dans la langue

tout
à^

la

sont empruntés.

glossaire n'est pas seulement une simple

nomen-

XVIII



de

clature

tirés de

mois

étude

abrégée

tains

substantifs

nous

f"

et

récip.

façon,

(noms
des

et

serait-ce

grande

H, f factcitïves,

à tous

utilité

titre,

seul

ce

qu'à

de

conçu

glossaire

ce

cette

qui s'adon

ceux

à l'étude du Kabyle.

nent

Le

dictionnaire kabyle-français,

seul

le dialecte zouaoua,
quelques

Quoique fort incomplet,

années.

dans

premier

initiative. Le

qui

son

à

son auteur et

tirer tout le

n'avoir pas su

profit voulu

Creusât

père

et

de

il y

a

travail, le

ce

adres

à le féliciter de
à lui

seul reproche que nous ayons

Français-Kabyle du

paru

inciter à

ne peut que nous

genre,

pour

existe

de Huygues,

celui

est

ser nos remerciements

de

Ne
que

(fs

ou

verbaux

adjectifs

dérivés

verbes

persuadé

d'une

sera

textes, mais une petite
et la dérivation de cer

d'action,

passives).

sommes

nos

la formation

sur

d'agents)

noms

f



son

faire,

c'est

du Dictionnaire
père Olli-

du

celui

vier.

En

l'absence d'un
de

celui

distingué

l'intérêt public, à

pour

faire

Ce

tirage

un

à part,

tirage

d'une

sera

L'initiative de
louables

Ce

non

cherches
qu'à

res,

ne

de lourds

n'a pas

re

hésité

sacrifices pour

la

modicité

qu'on peut

de

son

y trouver

prix

sur

et

les

le langage

honorable éditeur

pouvons

que

l'en

donc des

est

plus

remercier.

forcément incomplet, livré au public, tel
pas cependant de rendre des ser

dans les

ceux

qui

grammaires

mais

colons

à

leur épargnant

en

journellement
La

lexique,

ayant

laissera

présent,
aux

s'imposer

notre

notoire,

grande utilité au public algérien.

seulement

berbère,

notre petit

par

notre

nous

ne

est,

vices,
gie

et

glossaire

qu'il

kabyle-français,

spécial.

mille renseignements

kabyle,

dictionnaire

éditeur, M. Ad. Jourdan,

aimable

et

l'importance de

marqué

en

petit

Huygues étant d'une faiblesse

et

en

Deuxième

aussi
aux

aux

et

de

les textes

touristes,

commerçants

relation avec
année

s'occupent

souvent

aux

de

philolo

longues
publiés

re

jus

fonctionnai

algériens

qui

sont

les Kabyles du Djurdjura.

renfermant ainsi

des

matériaux

XIX



des

Kabyles,

blement

Maroc,

la

entre

qu'un

étudiant

hommes du

les

dialectes

relation

du Grand Atlas

directe
le

de

est

nos

nom

jours divisée

différents l'un de l'autre

aux

et

difficulté à

les

avec

les Imazir'en du Sud

qu'avec

qui

pensons

choses

aucune

bien

aussi

nous

aux

n'éprouvera

munément connus sous

vent

la

exclu

étroit

rapport

berbers,
initié

préalablement

Djurdjura,

en

mettre

berbère

trois-quarts

population est aux

tous

existe

sur

favora

les Berbérisants dont le champ
avec la conquête du

par

berbérophone. Connaissant le

sivement

que

qu'être

considérablement

s'élargit

pays où

la langue

sur

ne peut, ce nous semble,

accueillie

d'études

se

complets, tant

que

variés

aussi

vie



Chleuh'

plus

com

de Touareg. Si la langue
dialectes

en plusieurs

à la

quant

forme,

sou

nous esti

le fond étant toujours et partout le même, il n'y
lieu d'exagérer leur discordance, basée en réalité sur
des variantes de prononciation de certaines consonnes.
mons que
a pas

En

il

effet

portance

de

de

paraissent
cordance

ne

ces

faut

pas

exagérer,

difficultés,

prime

car,

abord

dit M.Hanoteau, l'im
dissemblables que

quelque

les dialectes berbers, leur dis

est, je crois, plus

apparente que

doute pas, lorsqu'on sera parvenu à
deux autres dans tous leurs détails,
ment

à la

connaissance

de tous les

Outre les différences

réelle,

qu'on

qui

un

arrive

ne

ou

facile

(i).

autres

phonétiques

je

et

posséder

en

se

rencontrent

d'un dialecte à l'autre, il faut également noter que le
vocabulaire d'une langue qui n'est pas écrite, est livré
aux

fluctuations du

bes dans

idées,

exprimer, certaines

berbers.

purement
vent cause

tre part, la

toutes les

de

C'est

ainsi que

berbers,

rendues

ont

lés

mots

ailleurs par

confusion

dans le

synonymie qui existe en
ne manque pas

des termes

Grammaire

kabyle,

préface,

berber

p.

xn,

par

sou

est

vocabulaire.

d'exercer

ara

pour

prévalu

L'envahissement de l'arabe

cette

langues,

(1) Essai de

milieu.

dialectes

certains

D'au

comme

dans

ses exigences

Hanoteau.

XX

-

imposant des

en

plutôt

sion

ou

celle-ci

qu'une
celle-là

terme

de la

dans le langage de leurs
lorsqu'on

que

lecte, le Zouaoua
dans

retrouver

de

s'agit

par

il

exemple,

Voici

dans leur dialecte
femme

:

gnifiant

nas, bœuf

en chaouïa

dans tha.fou.nmth,

oua

les Mzabites,

s'est

mneni, être

lier,

que

dire

aux

entre

des

kabylants
leur

semble
sion
igo5

être le

que

terme

la forme de

il

prochent

été

désigné

que

toujours

s'appelle

le

différents dialectes

fois

mille

avons

connaissances

et partout

i5

nvril

etc.

n'étant

raison

de

du Zouaoua

facilement d'aborder l'étude

rapportée

de

de

du

moins

notre

constater

de langage

et

Chelh'i,

de

de

suite

ceux

du

en

de la

relever

mœurs

ou
ou

l'impres

exploration

et

Amazir'

de Rifain

berber

l'élément



marocains

conservé, c'est

nom

cava

qui

les

rap

Djebel-

A chacun,

qu'il

de Kabyle, le type

le même, de langues

et.

de

caractè

identiques.
Alger, le

si

afou-

l'autre (.claies), etc.,

leurs

permis

affinités

sous

l'ont

thallesih

Zouaoua dans amnai,

les Kabyles du Djurdjura de

A'iachi. Qu'il

il

n'est

qui

thowllas, fille.-;

nous

permettra

avons

a

nous

innombrables

se

Les

;

puisqu'ils

à travers le Grand Atlas marocain, à la

quelle

quand

même

aies,

plur.

sur

les

entre

mieux

nous

sous

l'une

dialectes

nombreux

de

toujours aisé

est

par

conservé en

superficielles,

autre,

d'un dia

approfondie

de l'Aurès, qui se retrouve en Zoua
vache; le terme enni, monter, chez

placée

Les divergences

donc

estimons

résumé, nous

exemple entre mille

un

général,

en

prévaloir

contraire

dialecte,

quel

désignent l'homme

conservé

est

En

ber

certains groupes

au

inconnu des Kabyles du Djurdjura,

pas

res

voisins.

n'importe

vocabulaire.

Touareg

soit

le fait,

connaissance

une

a

de

mémoire

question,

en

expres

autre. Avec le temps, l'usage aidant,
finit par tomber dans l'oubli. Mais le

caprice qui a effacé

bers, le

d'emploi d'une telle

préférences

191.1.

BOULIFA.

ERRATA

Corrections Orthographiques du Texte

Page

•2, ligne

2,

ligne 16,
Page

Page

Page

Page
Page

6, ligne 19,
ligne 24,
8, ligne 4.
ligne 8,
14, ligne 1,
26, ligne 4,
27, ligne 6,

au

lieu de: Aicha, lisez : A'ieha.
Ikhoulta, lisez : Iktiuull'a.
nad'in.
nadin, lisez










llïenim, lisez

l'arch,

lisez

d llconaiien,

Ihemrn.

:

la'rch.

:

lisez

d'ikouanen..

:

er'zana'

z'eklca, lisez: er'zan az'ekka







lisez

cheh'd'en,
oui

chehhed'en.

itselad'pn, lisez

:

uur

th.

ilsc-

lad'an.
Page
Page

Page

Page

Page
Page
Page

Page

Page
Page
Page
Page

Page
Page
Page
Page
Page

ligne 16,
30, ligne 24,
41, ligne 6.
ligne 8,
ligne 9,
H, ligne 15,
50, ligne 6,
ligne 11,
51, ligne 1,
56. ligne 13,
ligne 18,
57, ligne 5,
66, ligne 15,
ligne 21,
ligne 23,
ligne 27,
68, ligne 17,
71, ligne 15,
73, ligne 19,
75, ligne 10,
78, ligne 20,
87, ligne 4,
92, ligne 12,
93, ligne 14,
97, ligne 5,
ligne 12,











































ouin

iaouuin, lisez:

ara

lisez

ezzelt,

ara

iaoain

ezzelf.

:

ad'slilri'.
ad'seililer', lisez
essedhel.
esdhel, lisez
our ts a'til, lisez : our tsat't'il
imi, lisez : immi lebbourth.

ajerrad', lisez

ara.

ajrad'

q'oura'n, lisez

ath

:

qourra'n.

iz'oûeren.
iz'ououren, lisez
iger.
igger, liesz

felq'er', lisez
ath

izaa'

ath

lisez

id ilsan,
na'oud',

felleg'er'.

:

lisez
lisez

na'aoued'.

lisez

tha'oud'em.,

iz'z'a'.

id itsaken.

:

na'oued',

lisez

sent'oun,

lisez

:

lha'aoud'em.

na'aoued'.
:

sentoun.

imd'anen.
imd'anem, lisez
Ih'anna.
Ih'ana, lisez
thez'a'ichth.
thez'aichth, lisez
ilouq'q'edhen.
ilouq'edhen, lisez
tsaggouadh, lisez :
Mohand, lisez Moh'and.
tsaggouad'





.







iça'b,

lisez

ad'idha',
ad'isinin,

:

iça'ab.

lisez

lisez



ad'idhaa'.


ad'isinen.

XXII

Page

neq'im.
97, ligne 24, au lieu de: neq'q'im, lisez
ligne 26,
nerroui, lisez : neroui.
chouiV.
chout', lisez
99, ligne 13,
atsia'zizedh.
atsa'zizedh, lisez :
102, ligne 28,
inourar.
lisez :
mnourar,
105, ligne 10,
ligne 19,
ad'tenefsen, lisez : ad'teneffesen.
115, ligne 1 du renvoi, au lieu 4e : louagth, lisez : louaq'th.
119, ligne 3, au lieu de: al'aouech, lisez : at'a'ouech.
ligne 12,
th'ad', lisez : Ih'add.
tserrilin.
tseritien, lisez
121, ligne 25,
sttusoumer', lisez : soussemer'.
122, ligne 9,
rhehd'en, lisez : chehhed'en.
125, ligne 3,
isebbeh'en, lisez i içebbeh'en.
134, ligne 3,
ligne 4,
stheq'chamlh, lisez: theq'echchamth
tsaffoukth, lisez : tsafoukth.
137, ligne 1,
itsoufaraç.
itsoufaras, lisez
139, ligne 16,
thakhertdii'th, lisez: thakheddaa'th.
142, ligne 21,
debboitant t uula, lisez : sebbouant
157, ligne 27,
.





Page

Page
Page



.









Page
Page





Page
Page
Page

Page











Page
Page
Page

Page











oula.

Page 159, ligne 6,
Page 164, ligne 21,

Page 171, ligne 11,
Page 173, ligne 11,
Page 174, ligne 11,
Page 181, ligne
192, ligne

ligne

8,
8,
4,
3,
26,
18,
10,
19,
21,
27,

Page 224, ligne

2.

Page

Page 199, ligne
Page 204, ligne

Page 217, ligne
Page 221, ligne
Page
Page

222, ligne
223, ligne





ligne

ligne 22,
Page 228, ligne 19,
Page 229, ligne 16,


Page 234, ligne 6,
ligne 19,
ligne 26,
















































lhadja, lisez
thasouth

u

berba, lisez
ameh

lisez

akka,

m'andak,

our

lisez

thasoutha

:

berka.

:

L'acha, lisez
isa'ben, lisez
Si

th'adja.

:

ingi,

amek

:

akka.

h'acha.

isa'aben.

:

lisez

Si ma'ndak.

:

itsakhial, lisez:

Ihefehmeem, lisez

beddelent, lisez

our

itsekhaial.

thefehmem.

:

bet'l'elent.

:,

onfous, lisez : oufous.
afifegagen, lisez : af ifegagen.
mlih,
mi

lisez

mlih'.

izd'a, lisez

iz'd'an, lisez
ndjerridl,

izdha.

mi

:

iz'dhan.

:

lisez

adjridi.

:

akheddernent, lisez: ia kheddement.
arakkentella. lisez : ar afcfce/i teito.
tha'rekiffer'

lisez

:

tha'rek

thasoukarth, lisez

:

thaçoukarth.

s

oud'las,

lisez

istsouafthak,

:

s

lisez

iffer'.

oud'ellas.
:

our

itsouaf-

thak.
Page

235, ligne

8,

Page 238, ligne 2,
Page 240, ligne 20,
Page 240, digne 22,









lakher, lisez

:

lekhkher.

tid

tsaouit), lisez : tsaouin (id.
krtiunfel, lisez : q'rounfel.
sensaZ,

lisez

ffnpnj.



241, ligne 19,
ligne 20,
Page 244, ligne 6,
Page 252, ligne 16,

Page



Page

261, ligne 17,

Page 262, ligne 18,
ligne 20,


Page 263, ligne
Page 264, ligne
Page
Page

Page
Page

Page
Page

9,
4,
267, ligne 12,
272, ligne 3,
284, ligne 27,
294, ligne 22,
306, ligne 18,
311, ligne 5,
ligne 19,
320, ligne 4,
ligne 16,
321, ligne 1,
324, ligne 9,
326, ligne 13,
329, ligne 23,
330, ligne 4,
333, ligne 4,
ligne 8,
ligne 9,



Page



Page
Page
Page
Page
Page
Page

au

XX1K



lieu de: tserrih, lisez : tsesemir.
tourroun, lisez : t'ourrouii.




Ikininiminie, lisez



ag chi'bbab'cn,
bili'en.



cehcheroul,



tir





































lisez

irbi, lisez

ad'chekren, lisez

Icheb-

ag

irebbi.
itd'chekkerrri.

:

lisez

titl'el't'e'sen,

:

echcher'tml.

:

ar

:

Ikiiitiiimuniilh.

:

lisez

:

iid't'Vt'esen.

if/zen, lisez : azd igzem.
irijazenen, lisez: irgazen enniilheri.
nzd

a'addan, lisez

ouah'd'es.

:

lisez

ther'aiil',

tir

a'ddan.

:

lisez

muid'iles,

if'eqia', lisez
r'cf id, lisez

ar

ther'roul'.

it'eggia'.

:

r'ef id'.
: ikuiinwai.

:

iqitoimieni, lisez
itsekh

ara,

lisez

sekontl', lisez

itsekk

:

themekrousin, lisez:

ikourhchtf, lisez
a'ck,

lisez

li'kklia', lisez

it't'ij.



s eu





miouetli

lekhlia'.

:

ils oitr'nl, lisez

-—

.

oxr

lisez

in.

thiniikruusin.

ikuiiclief.

d'ek.

itt'ij', lisez

ad'

ara.

skoud'.

d itstmr'til

tsenad'in.

ekkesen,

lisez

-.ouoiiethcn

ekkesen.

ligne 24,
Page 335, ligne 25,
Page 338, ligne 6,
Page 345, ligne 4,
Page 345, ligne 6,












bebodhen, lisez : cbbouedhen.
si Djdeh'a, lisez : si Djeh'a.
ih'oubb.
ihoubb, lisez
anulal, lisez
ain.

lisez

ai

aouaî.
n.

XXIV



TRANSCRIPTION

Le

de transcription des

système

français
Année

le

est


».

Voici

=

\

a'

=

;

f=Cs;

j

=

g

j ; dj

=

c

=

g.

pour

; b

<_i>

; k

=

=

^T;

; d

=

tch

(dur)

l_s

=

_

.

Toutes
C'est

z

disposés.

=

ces

clans

;

r=

,

au moyen

adopté

de

dans la

caractères

Première

«

l'alphabet français employé,

précision

h

;

kh

> ;

=

8 ;

=

£;

=

;

=

d'
=

; dh

'.>

h'

r'

<:j'

de

kabyles
été

a

conventionnelles :

i__j

(dur)

mots

qui

celui

plus

des lettres

complété par

a

même que

î. ;

=^

s

I

=

=

i

;

_

J;

=

m

; t

l_ro



=

=

^

^_^ ,

; ç
ï
n

f;

O

;

u,

i,

=
l_^;

=

^_^
=

th

^ ;

=

JVj

ch

=

(consonne)
o,
:

ou

ts

=

=

j

O

:.

lettres
cet

sont

ordre

des

consonnes sauf

alphabétique

que

les

ou.

mots

du Glossaire

sont

Ier

Chapitre

KABYLIE

Limites

des



.

Aperçu

kabyles.

Émigration.
à

Autrefois



et administration

Afrensis.
stheq'sar'

Aq'baïli.
dher'





fell

armi





àk

du

ak r'er

et cité.

anda



oulach

et

admi

Organisation



Kanoun.

theddith

oukhkharri/Hifir'

Tsid'ets,



particuliers

politique

village.

A'slamak!

économique

aujourd'hui.

çebah'a?

akka

oulach

ii çebah'a;

ik.

roh'er'

ebbou-

d'aa'rq'oub.

Iouq'em,

anneq'eççer

kra louah'id'.

r'ef achh'al essa'a ara

d

our'aler'

?

Thoura ad'a'ddir; ad'efdherer> ou tsa't't'il ara,

erdjour'



vie

I themeddith a, ach ara thekhd'emedh ? as-ed ma

thesthoufadh


Division

tribu, douar

nistrative :

et

Moyens d'existence



tribu.

chaque

la

général sur



Isefk

annesoû akken

ar'

q'bel

q'aren tamourth

Seg
ouid'

ezzeman

illan

Tsourk,

ad'iq'âd'

ouaoual ad nini achou

ioumi

l Laqbaïel.
n

tseq'dim

d'ineçlïen,

d'ouid'

aq'lii

lq'ahoua.

our

ized'r'en

ouid'

ioumi

q'aren

Laqbaïel

ekchimen ara ouâraben
d'oug»

d'rar

ouala

boud'/el ioumi

qàren

Djerdjer



Aicha seg id'is
arama

d'

».

Lh'add temourth
ejbed'

lr'erb,

n

Bgaïeth seg Idjiha

Laqbaïel ized'r'en
Igaouaouen

errif,

n

ath

1 labh'er

errif

n echcherq'.

d'eg Idjiha

theq'baïlith,

s

tsizi

ensen

akken

n

Djerdjer qaren asen
tha'rabth.

s

zouaoua



Thamourthlgaouaouen tsamourthid'ourard'ir'ezraouen;
isafen

r'oures sin

ioumi

eddoùla

u

kechmen
r'er

Tourk

ts,

qbel

d'et't'rad'.

ts

la'mraouien,

iar'

qbel

akka oula

ben, lkhoulta

ar'd

Ouroumi

aok

aa'raben

ikchem

noukni

garaner'

our

illa d'Ia'mraouien
aid

d'Laq'baïel d'aïn

gouass mi ekfan

themourthis. Ouin

d'eg

la'rch.

Boubhir,

a'ia

khat'er

eddoûla

1

lbaroud'

ath

neh'saben

d'errai,

t

r'our-

la'rch ih'kem

mechhouren

aok

af

d'eg

Irathen id izgan

naïth

aïth

A'ïssi,

Fraousen d'aïth khellili
d

r'er

Ath Irathen.

oulach ouara

Irathen akkin ; ellan d'imaoulan g

reggoulen

Ma



aklan.

thelemmasth temourth ger ouàssif n

d'aïth Boucha'ïeb

ath

d'

d'aa'ra-

imrabdhen Touerga

d'ia'rch. Mkoull

itsouassenen,

Laqbaïel

aok

tsaqd'imth,

our nelli.

iq'imen d'egsen h'acha

sen ebdhan af achh'al

à'

ass

tsemnasaben

Igaouaouen q'ouan ; ass mi illa erraï mazal

themourth 1

id iousan

Outhourki.

d'Jsseriouen ih'esben iman ensen

nouthni

d'eg

d'ioudha

id'sen

si zik

A gaouad'oua'mraoui

Sabaou

n

khat'er

a'ia

tella themourth

Sla'daoua illan



d'aith Qassi

g Esser d'ouassif

assif A'mraoua

ennar'

ar'd

mazal arthoura

ara,

assif

akken

our'erï

themourth

D'aimi

:

d'ar'en

nq'ar

izouiren

ir'il, katherf

; kra taloufbh tamoqrant, idhran

D'eg

zd'ath
our

d'eg Laqbaïel

3



tsekkan d'egs ;

d'imezzououra
57

D'eg

ar'

r'en, immouthen

amour

athen

ilhen id

id ikchem.

terdjeman,

d'eg

lbia'

ou

d'

oua

berra, kra

a'ia

lefhama

s

bouin

echchra,

ara

glizith

am

mourth

aman.

d'idjens

Seg

our

ikechmen Mouskou,

d'chikh

oua

d'eg

ara.

Lamérik,

n

mkoull

zououra

lflrma
b

89

oula

oua
Effer'

ama

tefrensisth

issenen
oulach

d'

talethaouid'

Loustrali

n

Lalla-

iban ; seg

amkan

ouid'

edjari

;

lechour'al tefellah'th tseferrant
d'nouthni ;

tafedh

tseqent'erth

dlemr'arba

Ma illa d'iminath bouzzal
Idjiha

athan

oulach

athen

oubrid'

nouthni

echcherq'

n

n

is,

Ellan d'egsen

armi

Ldzaïer

Tsounis

arma

lkhoud'ma

ouid'

lexbouzisioun

essinen

ikheddemen aq'abach,
di

iman

af

iouii

>l,lV'

thamourth

Mar'nia

lakoul,

themeslaïeth

Ellan d'egsen

ebboudhen ts.

Ouanag

mkoull

n

qbel

Irathen

d'echchaouech.

thafedh icht'er

ama

attafedh n aïth Irathen.

; d'a'netsa

oua

lkhoudja,

khed'men

agi, Aïth

am

aïth

n aïth

oud'rar

lbaroud',

ensen

:

ichban

Aïssi, Ih'esnaouen,

louaqth

D'eg

inou-

ennidhen

am

ennidhen

innedhen i

mbla

d'eççena'a itt'ef

attafedh
d'

Aïth

Aïth ou Agnounid

mechhourith

amoqran

Ouanag la'rach

Irathen, iour

bouid'

d'eg Cherridhen d'ouanda

Igoujdhal, Lema'lhq'a,
Jennad,

ai

d tour',

ar'

d'eg

amezzouarou

Ou/rensis,

Irathen.

d'nouthni

d'ett'rad',

ama

thegounits.

ar

asegouass

isekhd'em

d'aïth

d'aoual

ama



Gafsa,

r'er

nar'

n

ougelzim

fousfat,

oulach ou ara

thella

aseu

ad

d

d'imez

d'imesh'a.

aba'da

ia'ddin

thid'

n

ezd'ath

4



sen

akin

lmina
ren.

oula

b

ouaïrath ara

thelli,
irna

irouh'en

khat'er

a'ia

meh'soub

ad'azd

Lh'açoun

s aith

ensen

aïth

n

arrach aok

tekoubaniin

; kra

d'eg

ibirouath

lekouaret'

lkhoud'ma

d'eg

echt'irith

aok thafrensisth.

ferreq'en

Irathen,

n

inehhe-

jaben lkhoud'ma thella our

ten

essenen

fehhemen

tsaroun

ouiidh

iselh'oun athel

r'er echchifath

kethben kheddemen

ad'

aithet

S lefhama d'iaq'raia

Irathen tsouassenen

itsaouin lminré seg

tsimachinin

lebh'er d'nouthni

ar



armi

;



Ouid'

n

issenen

echchifath;

ikhouddamen.

i

Laqbaïel a'zizith

d'egechcherq,

tseh'ibin ten la aa'raben, la iroumien.

D'eg lah'koum Tonnes,
meh'soub

ken

d'Agaoua

d'eg

ellan

ouin

akken

themourth

itsousemman d'Azouaoui

is ihoua ag
n

a'ia

ella. Atha

berra. Thekechmedh

tamourlh ensen, thekhezredh achou n lh'ala
Irathen

ath

tafedh ifen

athen

d'eg lefhama la d'eg
etchan,

elsan akhir

thanezdour'th
bouid'

sis,

s

b ouiidh; lebsa

ensen

illan toura

sa'an

akken

Larba'a{l)

d'

la'rach
n

d'eg ellan,

ennidhen

la

eddounith ensen

;

thechbah'

zeddigelh;

ennidhen

ikhkhamen

echcheminiouath

am

aok

thema'ichth

ouak-

;

b

oufren-

aba'da

Idjiha

echcher'oul

tbalkouath ;

d'egsen

at'as

ichban./âsoa^e«, Agemmoun,

AïthA't'elli

Tsourirth Moq'ran.

D'eg

a'chrin

ar

thelathin n

essenna

chouch akhkham enni naïth zik

dit

souvent

oua'-

illan tifith tezemmourth

centre désigné en
Kabylie par le nom du
s'y tient tous les mercredis. Pour plus de préeision on
Larba'a n Aïth Irathen.

(1) Fort-National,
marché qui

ad'iour'al

.



thedouridh

ma

tsenad'i th i

nen

?

agi

d'eg

eddoua our

bouannechtha

d'

ts

armi

t tsafedh

d'ain

issen
zik

anda

illa

lh'aq is,

sekhd'amen

ma

lqouiad'

idhehren

tafath af imd'anen illan

our'al

ibbouin, isaouedhen

Laq'baïel

lebh'our

ellan achh'al

d'eg

ldjens

souaïes

ara

sien

tsaouedhen ara. Illa d
ouin

n

Be/jik,

Loundra,
ouin m

ten. R'ourek

kechmen

ebbouind

Achou

Mouskou

d'Lous-

lakoul belli

eddou-

zemren ad'ar'en

laq'raia

aiasen

Brouksel

ouin n

deg

imlan

n89 oulach

lexbouzisioun

Mouskou,

i

our

th

Chikagou,

themourth

m

d'eg EVCelian, irkoullebbouedhen
ithetikechmen:

aok

fellasen

ouq'men

d'afrensis. Sin

iagi,

aid

senathtemouraqlilbouiid'

thamourth 1 Lalman

khat'er

n

d'eg

themourth,

lexbouzisioun

iouqem

ouin n

ouin

Milan

Seg

lakoul

u

et't'elam,

oukoud'

ad'zenzen.Iakd'lakould'egh'efdhen


lbat'el

ensen akin agoummadh

d'idjens,

tamourth Oumarikan?

af

d'

armi

themourth

thousa', seg

nefflr,

lbat'el d'ih'aq'. S

ger

d'eg

trali loukan d'aour eh'fldhen ara
nith

d'

terdjemanath,

thetsouakkes thaggouth

ai

our
ensen.

ineqdha'

irouh'

h'effedhen imd'anen lemkhalfa illan
lakoulath

emd'a-

d'ifahmin, koull ioun

chouia

illa

n essebba

lh'ala g

akka

themourth

d'eg

imd'anen

our'alen

d'asafar, khas

Achou

ara.

la thetsebeddil

Fransa ibnan lakoulath
Ma illa



echchethoua

Essebba s



5

tsemourth

di/andi,

n

imi

Trech;

a'ia

tsousemman

nar'

thëlatha laqbaïel ikechmen timoura

tel

id'sen

s

theh'ila ;

ousan

tserih'

outhourki,

d seg Stamboul

deg erran,

semman

d'

iman

ensen

Ithourkïen ; souannechth agi ai kechmen

6

Berlin

zenzen our'en

oulach, kra bouin
essela'a

theneqdha'

themourth b Oualman. Ma

d'eg

ara et't'efen

ibboui id'es irna

d'ih'add b



d'A Idzaïri

Lh'açoul

oufrensis.

d'eg

soug

rikan

id

thekhoubizth i Laqbaïel. Lamkaïen ifka iazen

n

h'ekkoun,

d'eg

chet'iren

lfani

d'ég

ennan ak oulach

lbia'

ou

echchera,

d'ina,

Ellan

ennidhen

aok;

af

Idjens ichban A ma-

D'à'

eddounith.

n

teleglizith hathen

ga'n

arama

temoura ia

senath

dRebbi thoura Lamerik ifen timoura
akken

as ekkesen

brid'

erren

athid

ad'

d'eg

themeslaïth

d'eg

ouala

ouid'

sen

ouid'

kra b

netsa

id

icheg-

id'rimen imoq'ranen.

Seg

idhelli

ar

zik

am

oua

arrouïen,

louaq'th

am agi

temourth;
tousa'

id'r'ar'en id'ourar

a'achen ger
our

d'eg

ebbouedhen

r'er

ouain

ouassa, atha

Laqbaïel illan

iketchem

ar

oua.

ensen

Ma illa

d'eg

ibeddel Idjens af aïdh, thekhledh

sougasmi

id

erran

loukhbar

bou mer'erreb,r'erreb, bou

eddounith

s

mcherreq'

cherreq.

Af

lh'ers theh'res themourth ensen, ir'leb its lr'achi matchi

d'kra,

ad'effer'en

a'ïchen;

am

ther'ourasth

mkoull agoulaf

am

bessif

d'

anda

fellaseu,

ad

nadin

thetchour

mi

ats

iqimen

la lkhouf laimenr'i

d'eg

themourth

souffer';

ger

ledjnas,

ennar'

d'eg

iberd'an,

amchoum

rouan

d'eg

q'imen

h'acha

ad'khed'men ad

moura n a'ia

jaben

arrach

d'imr'aren

eççena'a af

berra ; ouanag

iman

ouiidh aok

d'ouin

lh'emm d'iaz

imd'anen. D'a'netsa amakken id nenna, ellant

id

g ara

iers. Aba'da louaqth illan

ara

in tourad'egthehedden eddounith, serreh'en

oulach

aïn

our

touddar

nezmir ara,

ensen

d'eg

effer'en,

the-

mkoul-

'7

loua d'anda idda
iman is,



Irathen

aïth

mïen, Igaouaoiten

a'achen

d'eg

zenouzoun

tih'ouna

our

illan
s

nar'

s oud'i.

koutsaf

d'oug
nar'

ensen

semd'en
essouq'

r'ef

als

ama

r'ef

d'oug

thazarth,

zenzen,

imiren

a'raben
souaïen

zenouzoun

s

ezzith,

tilaouin ilsili

Ad'zenouzoun

enna'ma

oulach

oulach

Kra beq'q'ount

ladhout'

nar'

arama

achlouh'

tsechekkarth tsaouin r'ef

ir'ouial.

n

at'as

Lar'ouadh,

s

enna'ma,

iouq'-

ouid'

Bel A'bbas

d[eg Laqbaiel,

tsilaouin ioumi

aok

id'rimen

thadhout',

sen

kechimen ara,

Ama

Ouassif

aïth

d'tjara tsaa't't'arth

d'

Ldzaïer arama

ara.

ensen

s

ichban

ensen

d'eg themd'inin, seg

ad'ouar our

bedden

essouq'

af

d'Irou-

qabach

themoura boua'raben. Mbla

Beskra, seg

achlouh',

d'oug

am

oufella

d'aïth boud'rar, thama'ïchth

d'

d içouer

ara

athid iaoui i imaoulan is d'ouarraou is.

Ma illa

men

illa kra

ad'iqelleb ma

ad'roft'en

ar

ats

r'our

ia'ourar

asm

ara

aouin

r'er

ouaba'dh

r'er

temd'inin ithen id iq'erben ad erren azalis tsaa't't'arth
aok

d'essela'a

ennidhen am

tsisegnathin d'iekhioudh

Atsa lh'ala

themourth

d'eg

ensen

thihendai, imendial

thimeqiasin, thimechdhin, lemriath

agousen, lfouadhi
aok

ichban

ellan

n

lq'ez

1 lah'rir

nar'

Laqbaïel ioumi our thezmir ara

athen

tesa'ich,

a'iakhat'er

reqqiqeth

thedha'f irna iqoua d'egs Ir'achi matchi d'kra.

D'eg

themourth ensen,

fedh thers f ir'il, g
thid'

ennidhen

kra

oumkan

id izgan

n

taddarbh illan ats

a'ilaïen.

Ma illa tsikhlidjin

d'oug loudha

ikhendeq'en, h'esb ithent, g

tha-

emrabdhen

nar'

g oumkan

b

ouid'

tsekaba-

8



ren
ger

our

medden,
thouddar

koum g

l'arch ibdha
Tsoufiq'

itsaouedh h'ad

nar'

ger

oufous



thekker, illa imenr'i

ma

la'rch d'ouaïedh. Asmi illa

ensen, Laqbaïel

d'id'ouaren,

d'

ad'ouar

mkoull

mkoull

tsouflq'ath.

thikhlidjin iddou-

nar'

tsaddarth

d'ia'rach;

ebdhan

lah'-

moqqoren

ldjema'

ioun.

Thaddarth thebdha tsikerroubin ; thakherroubth

d'ikh-

kelen

ih'kem

d'eg

ioun

lamin,

isa'an

ikhkhamen dlkouanen.

khamen;

Mkoull takherroubth ih'kem d'egs

imaoulan

tekherroubth.

D'iamin

ag ferroun louchr'al taddarth. Lamin
d'em
n

cherrima

oula

bla

tsemmin

eCVamen

d'ett'eman d'ia'ouqal

izmir

our

echchouer n elt'eman

d'ia'ouq'al

tsouflq'

taddarth, illan g ioun

Marailin lechour'alimoq'ranen,ferrou ensen

d'eg

ih'edder kra bouin itsekkin
Our itsili

moqq'or.
Tsoufiq'

d'ain,

ldjema'

h'acha

akken

am

lamin. Ma illa tsama b

jin timezzianin

d'eg

tsoufiq

ifreq'

ara ad'ekfount

tsikhlidjin,

ioun

our

ama

nar'

d'eg

d'eg

kra 1 la'thab

thekhlidjin

ensent
tamoq-

setsa

thekhlidjin.

takhlidjith

tsamdhelt,

ma

ennidhen

ennidhen,

iman

mkoull

d'ouid'

itsalas d'egsen. Lamkaien

lemeçrouf
aouan

Id'rimen n essadiq'a

ih'kem
tekhlid-

thaddarth

r'er

khemsa,

mezzi,

d'eg

nenna

tezmer ats ili s errai s ouah'd'es ama
tsimechret'.

tsouflq'

oualba'dh touddar ellant

our nezmir

Ellan tsouflqath isa'an

Ma ilia

d'idjema'

s lad'en 1 lamin.

ma

id

ouah'ed'sent, rennount, h'essebent
rant.

ad'ikh-

n

ama

ines;

illa d fellas kra

ioun

ama

la'ïd1

our

ts

itsa'-

d'eg themdhelt,

lkhoudma iberd'an tselioua,ama

d'oug

aggouai

9





isoulas. Aïn d'egtha'zel iman is,

d'eg thekhessarth,
Our izmir
ifka

ma

tsouflq'

Ouin

itsas

l la'ïd

Ih'aq

our netsek ara

ed ma'zoul ger

d'iberrani

ara ou arad

dhelt

our

itsekki
thezgi

d'eg
nar'

d'eg

ad'

d'egtsouflq'

d'eg

iffer'

r'oures

ama'ouen,

Mailla ia'dda fellas

aoual.

temourth

ia'zelen

ias

eççah'ra

am

;

iman

ara

d'egizd'er'


tsouflq'

thamourth,

b

oualba'dh

ad'

iroh'

ir'zen

iougin

is,

ouah'des

ad

d'eg

thimqith bouaman ma illa

aqbaïli

oulach

tham-

ouaras

in ized'r'en

itsaf

our

nar'

d lebni

az

d iaouin asalas, la

ouin
ad

d'egs. D'eg

t our. as tsanefen ara ats

thala. D'a'netsa

itsekki

oulach

d'imaoulan

ouaraz

tsouflq'

nouq'q'emen

ara

d'oug

nar'

Lh'açoun

az'ekka.

imi

zemren

ara

itser'im

our

ineh'len fellas ; ikker

itsaf la

d'egizd'er'

taddarth

imd'anen. Ma illah'esd'en t

toufldh ath ierz

lbat'el

ikchem

ara

taddarth is ihouan.

d'eg tsouflq n

d'ia'naias,

echchehad'as

d'eg

segouass

tsajema'th

ad'as qedha'n oula

ouin

d'oug

h'acha

d'eg tsouflq,

oualba'dh

nar'

tekhlidjth

n

louqama.

d'eg

ama

ad'itsekki

ouïdh ama

ats a'zelen

id

iagoum

thafedh

Ouin

touddar

and ara

our
nebr'

our

seg

itsekk
ara

ad'

thebbou iazd

iouq'em

eddounith

ouah'd'es.

Atha lq'anoun
Laqbaïel

ih'kem lamin

inefa'n

d'eg

n

taddarth

s errai ensen.
n

Iouakken

ad'

Sennig

tella zik asmi ellan

tsouflq'

illaoud'ouar

d'eg

loumna. Mara ilin lechour'al imoq'ranen

aok tsouflq'ath

h'edderen

r'ef akken

oud'ouar, ferroun ten

la'ouqal,
ferroun

et't'eman
edda'aoui

d'eg

d'ioumna
itsilin

ger

ldjema'

oud'ouar.

imd'anen



d'ouiidh,
imenr'i
n

tsemmin thenâch g

1 loumna kra

min

10

nar'

n

n

tikelt

-

itser'iman d'ia-

emd'anen

d'eg

Tsagi ioumi

echchera'.

d ili

sen

ara

edda'oua

tajma'lh

qaren

tenâch. Lah'koum oud'ouar aok itsili ger ifasen is.
D'tsoufiq'

r'er

nar'

d'ad'ouar, id'rimen

louekkil itsilin seg eççouf

Id'rimen

n

oud'ouar

tsouflq'

t d'ad'ouar

ennefa'

ken

michrakent

essouq'

d'ennif

ma

d'akken ishoua ara iili.

h'acha

ikken

ma

tsekheççarth ;

illa. Ad'ouar



Ama

ijbed',

imichra-

themourth is

d'eg

d'eg lesouaq is,

bekhlaf

es

sennig

mboua'nt

thid'

ama

la'rch,

oula

kechmen d lberrani br'an ath etchen,

r'oures

Souannechth a

berk

our

ellan zik

d itsaoui

ara

Aïth Irathen

eddel

akken
nar'

ma

is ihoua

sani

ebdhan

d'eg

Oulach

reriris.

illabr'anathh'aoueçen.Theq'im edteçefflth,
ad

tsar'en

illa,

akken

thouddar kra tekheççarth ara idhroun
ouar ad

ma

illad'ouid'

lbaroud'

Thoud'rin tseneh'saben
akkal,

d'iamin.

na'd'il ara

our

tsemetchan tsimechret',ma

jemma'n ten i louaq'th imenr'i

d issen leslatf d

daïem

tserousoun

i la'rch.
ref

sin

;

Aïth Irathen bouadda d'Aïth Irathen oufella. Imd'anen

1 la'rch mfaraq'en,
m

arazen

d ikker

our

iddoukoul

errai

ensen

h'acha

el't'rad'

nouthni

d'oualba'dh la'rach

ennidhen.

La'rch am
çeffith

isefk

d'

ad'

oud'ouar

tsaddarth, izmer

ad'iouqem

la'rch is ihouan. Ouin illan d'aa'd'aou
iili d'aa'd'aou

semman

d'ad'ouar,

r'er

imd'anen

g ioun la'rch ; tsaddarth
ouin ara

ifken afous,

ara

aok

nar'

d'

n

akken

tha-

la'rch
tsou-

tsouflq'

nar'

ikheda'n la'rch is,

11



ath

etchen, irna



seg themourth. Ennif tad

enfoun

ath

darth d'oud'ouar d'ennif 1 la'rch ioun. Tser'enïq'en
ikhed'a'n

d'eqal

our

itsaf

ikchem

enfau
ouid'

d'netsa

nar'

d'eg la'rch ;
iffer'

ma

iddoukel

ma

ouaoual

lakhkher

Moulach

la'naias irna

atserrez

oula

oula

ad'ibeddel

ad'igadj

ad'ouar s ouaïedh.
amin

Laq'baïel zik, ioua'r

d'eg ellan

lah'khoum is,

a'ia

khat'er

thella

our

ts itsak

oualba'dh, h'acha

izemren, la

s

edderaa'

D'eg louaq'th enni
ioun iqim

mkoull

th

oula

d'aoual

s

d'ouid'

thousia'

ara

oulama

s

thekhrit'

h'acha

d'eg

ama

ouaba'dh aoual

d'eg

ledjema'

illan

am

imedha'oufa

r'ef

nar'

ouin

is

thejma'th

h'acha

b

ma

d'echcher

izemren ;
ama

izra

ouaoual.

thoura

ioun d'akken is ihoua.
armi

is

d'oug

san ara

tsemeslaïen h'acha la'ouq'al

d'imaoulan

thegounits

ouin

is.

is ; d'ikhir

mkan

thegounits

theh'res

itsili lbat'el

oualba'dh

lmizan ;

brid'our d iq'ar
iffer'. Ma illa

is la

d'oug

ikheddem

our

d'ennif

zemren

etchen

ath

bezzaf. La'naia

mkoull

la'rch,

tsaddarth our itsak h'ad

is izemren.

Lh'açoun louaq'th

aok

ouin

itchan,

ouin

ijemma'

th

idari h'acha

D'ad'ouar

ouin

imd'anen la'rch

our

our'our ara

ifken la'naia,

aras

d'netsa.

tser'erriqen

akken

t segs, h'ad

ouaïedh.

la'naia h'acha
Ouin

am

taddarth. Ma illa ouaba'dh ikheda'n taddarth is

inekren
ar

la'rch

af



Zik

imd'anen

Imiren teba'n

our

illan

lq'anoun

d'ih'add is.

H'ekkoun d

r'ef

ioueth tikelt thella

A'd'ni. Thameddith bouass

akken

id

themer'ra

effer'en

d'eg

idhebbalen

12



tha'mer errah'ba, ias

tillaouin,

imlama

tillaouin

zen

iouakken

d'eg

s ouma'lek

d'

ed

iloua'a th

s

aoual,

h'acha thillaouin

ag

g ioun

ellan.

ai

eççoff

:

r'ef

is, ibboui

iloua'a thamet't'outh

iour'

Netsa

».

Ikker

thillaouin.

d'eg Idjiha

Nezra

«

erga-

g

itikher sïna, irra ias

ad'

ellan

ellant

amezzian

ouaoual

amkan,

loukhchana

d'eg

r'ouresioun

ad'ibi'a'd'

iar'

ara

d'amkan

armi

Ikker

ad'iqim.

ad'ibeddel

Louaq'th

ioun

ed

enni,



ouin

ts s

ennouen

lhal

matchi

ioumi inna akka,
Ikkes

akhkham.

as

i

themet't'outh is ichet't'idhen is ilsa then id netsa, irfed
tamezziant

s eddaou as

asen

akhkham ad
edda'oua

ikker

d

iroh'

r'er

iouf

ara

ad'

r'er

iour'al

s

Fehmen imd'anen

ass

isaouadh
am

iam, d'oug

izououer

enn

ger

laq'baïel

ar

ass n

lh'ad

amek ara
oubrid'

n

af

segmi

th

iner'

essouq',

imsoueq'en.

ili

mara

as

iqim ia'ouss

is,

ilsouargemen

Annechtha nebbouith id

lmizan

oulach.

oukhkham

thelt

ouin

iououeth ith inr'a th

s

loukhbar

d'irits. Ma illa d'ouin ioumi ichchedh ouaoual,

ouah'ed'es,

sani

is,

tsalem-

armi

edda'oua, h'ellen t

ils ichet't'idhen

siina

as

imiren

garasent.

ad'sersen

iman is. Ass b ouis
our

ed

Iffer'

iqim

tillaouin

masth

imd'anen ;

iroh'

;

d'

lemthel

izga d

asmi

r'er

af

lma'nabouaoual

ouid'

ith itsatt'afen

thella thegounits

theh'res

fellasen.
Irna

oulach ai

tsagouad'en

argaz r'ef ara

itsouakkes

lmo.uts

fellas,

D'

akhir

lah'ouaïedj

ouala

am

am

thouksiouin

esserr aba'da ezd'ath
lefdhaïeh'

thigi

r'ef

n esser

;

tillaouin,

n eddounith.

tsemetsathen

neq'q'en

13





laq'baïel. Kra illan tsa'mmid'en
tsaouedh

ar

kes esserr,
itsirid'

ennif,

oulach

oulach

ag

oua'ren

ili thebbouedh

mara

d'in la'ab. Ouin

d'aïen aokzran,

aiagi

h'acha d'eg d'amen b

Oulama

lmouts

as, kheddemen t,

ouin

imd'anen

ikkesen fellas

our

esserr.

themgert',

am

itsouakkes fellas esserr,

akken ara

akhir as ouala

essenen

laq'baïel

r'el

ar

r'ef ara ilsouak-

thoud'erth

n eddell.

H'ekkoun d imr'aren af zik, asmi ellan imd'anen esse
nen

isoua ennif,

achou

arazrenitcha

ad'as a'ileq'en
nar'

soug

siouin n esserr

is

id inna lq'anoun

am

ezzaïla, irza

aneggarou

d'eg

laqraia

is, la

s

Cherif

d'eg laqbaïel;

; d'aimi id

nenna thouk-

illa ioun

s,

A'mraoua iourrù q'aren akhkham

oulach

oui

illa d'netsa

Sidi Cherif tsekabaren

moqqorith,

met't'outh,

thekker

ther'li id'es.

d'akli
h'ad

enni

anta

akken

thaqchichth

tha'cheq'

emmis,
aok

r'er

our

medden, illa

m

baba

d'eg idh

s

tsa-

armi

ma

illa

our

izri

Akken isla Sidi Cherif s

ichegga'

themdhelt.

r'ef

fellas oua'boudh,

ifehmen thin ikhd'em irouel

fellas,

la'rch.

thebbouedh

gouakli

thamourth ith itchan.

illa

am

Sidi

am

tseqchichth.

Kra akka, iban

lmousiba id ir'lin

thejaddith

d'eg

aid'aqarou

id irebba

sin ouarraouis aqchich

s

mechhouren

ih'edjdjeb

mi

d'amo-

oukhkham

R'our es ioun

Ass

is

a'nir', irna ath

ouakli

isa'a

ennif

r'ioul ourkoun

Cherif Ajennad1. D'eg louaq'th enni, la

ara.

ouin

thard'as d'idamen.

ennefaq'

q'ran n echchorfa
nSidi

segres

tabard'aam

ath redjemen madhi

enfin

Qbel

af akken

Iroh'

r'el

la'rch

netsa

ad

inejma'

d'emmis

r'er



themeqberth

Louaqth

er'zana

la'rch

aok armi

ikker

netsa

Louaqth

b

d'emmis

d'eg

d'eg

s

;

aok

loukhbar,

our'alen

Atha

ikfa
ai

ih'kim
aqarou
s

af

selt'an

n

d'oug

oua

iour'al

tsethh'in

ensen.

ikhd'em,

ikkeren

a,

thekfa,

tsakhat'ith

D'i louaqth

eddounith.

esserr

d'echchia'a d'ain

zik

illan

d'ia'ar,

illan

am ath zik

ennif,
innas

:

ma

illa

ak

ini

d'eg

our

our nelli

;

;

aïn

iour'al

thoura

illa bounadem

jema'n, h'erzen

ad'iili

our

d iqim

atsafedh

ar

oukhkham

tha'd'el,
aras

inin

n zik

ara

af akken

thella lemkhalfa

idh d'ouzal ;

d'aimi

id

is.



mioukkasen esserr

ouara r'ef ara

akhkham

our

ennif

thag-

echchera'; ouanag

imeslai benadem ;

iddouklen, d'eg
ellan

1

zik

laqbaïel,

Laqbaïel

gar asen

nenna

mazal

b ouaithmathen.

errai

tsamachahouts ; a'ia khat'er lh'ala

am

af

toufldh

ouin

ifriq'

bouid'

d'ouid'

tchek-

ar ouaiedh

Laqbaïel n zik ;

Laqbaïel ;

d'iah'ia, la tsemsaouadhen

At'as

essebba

D'eg laqbaiel d'eg thesmouqouledh toura,
bouid'

Akken

tagmats

iili

g la'djeb idhran.

amoqran ar

amezzian,

Achou d iqmen, irai babas d'emmis

mats

ad

r'er oujah'nidhthebeddel eddounith

medden

d'echchia'a.
tsakhat'ith

oufousis,

aok

fehmen imd'anen

tella lh'ala 1

eddin

d'

d'nek

ts,

ger

Sidi Cherif.

am

ouakken

tsoura

netsa s

imd'anen

iour'al af thin

armi

ioumi.

ifhim

medden, iaouid iellis

medhlen

tsaouin t id d'iemthel ; oui

d'anifi

our

smouqoulen ouehmen

iffer'

ouannechtha

kiren

ioun

d'az'ekka ia'dda izla ts

b oualef,

akther



z'ekka,

lah'q'en

d'eg id

14

matchi

thoura

n

thagi

toura

d'chouit'

thebeddel



thaïedh,

eddounith s

D'a'netsa

h'acha

akken

ad'ifhem

Lq'anoun

d nenni,

ara

achou
d'

matchi
tsouflq'

zououra,

ioumi

kra,

ad

iddou

akken

ellan

assa,

iouakken

Lamkaïén



qar'en

îsefkar'

Ad'ni af

n
iar'

idhelli.

s thaïedh.

lh'ala

d nmeslai,

ara

tegounits a,

n

ellan

benadem

nemeslai



am akken tebeddel

imd'anen

r'ef

matchi

id

kra

15

akken

«

ad

Tsouflq

nefk

ith id

r'ef

d'iemthel

edjan

imez-

th id ih'kan imr'aren.

Le Kanoun d'Ad'ni (1)

I.

d'tsouflk'

Ad'ni



khemsa thouddar

n

Agadir, Bechchâchâ, Mesthiga,
II.

Oulamma lamin



thezellou
III.



h'acha

Ak'arou

ouin
af

is

ensent

n

igellil d'ouin tadjalt

ioun,

mkoull

taddarth

d'iamin. Our itsour'al d'iamin

la'ouk'al,

ibedden

ougoujil

Ledjema'a,

ouah'd'es.

tsouflk'

br'an

ouin

d'ennif,
lbat'el

thimechret'

:

Tser'animth (2).

ouin

lh'ak'k'

af

d'ioulegga,

zran

d'bab b

d'ikhir,

ouin ara

our

têts

n

ara

ouzzal

ik'errân
lh'ak'k'

ma thella.

(1) Extrait du Recueil de Mémoires et de Textes publié par
l'École des Lettres et les Madersas en l'honneur du XIV Congrès
international des Orientalistes, tenu à Alger en avril 1905.
(2i A'dni
tre
sur

les

A'dni

compose

montant, sur

en

premiers

a participé

Makhzen turc
sur

le premier gro.upe de villages que l'on rencon
la route de Tizi-Ouzou à Fort-National. Placé

contreforts

à tous les

des Aïth Irathen dont il lait partie,
les Ait Irathen ont livré au
les A'mraoua.
(V. Notice historique

combats que

représenté par

Recueil des Mémoires).



16



IV.
our

Lamin



izmir

oulamma



d'netsa

ai

d'amok'ran taddarth,
h'achama

ad'ikhd'em oula chemma

s

lâlem 1

lâouk'al d'et't'oman illan id'es.
V.

Ma illa d'iechour'al



tsaddarth
ach

s

tsoufik'

isefk

mok'k'oren

s oumok'ran

ad

ijmâ ath

s oumezian ad'hed'ren

ilezmen ath khed'men.

VI.

Itsili ledjemâ



d'ennefà'

VII.

taddarth,

iechour'al

thelioua af

d'i tsoufik',


ouin

ouala

i

ledjemâ

IX.

ler'ella.

illan itsekka

ouin

mbla

abrid',

igoul, belli

our

is,

fellas

our

iàlim

nar'

illa d'ir'aieb.

lfatsih'a,

oukerroub

af

oukherroub

illa

ma

Ouin ara iât't'elen our d



r'eran

ledjemâ

et't'amen

tharialt 1 lekhet't'ia ; h'acha
ara s

iberd'an,

iouzamen ifkan laid'.

Ouin ara ibt'elen

iâggen i lamin

ilin d'ih'ourma,.

ara

Our iketchem ledjemâ h'acha



VIII.

af

af

mkoull

ibda

is,

ilh'ik'

et't'amen

ledjmâ,

ara

ih'seb

fellas

robâ

zik, ioufa d
ed

imd'anen

1 lekhet't'ia

(0 fr. 45).
X.



Ma illa

oui

lfatsih'a,

r'eren

ikkeren

ad'

k'bel

itsoukhet't'i

ad'ifrou
s

ledjmâ,

ad*

thelatha lethman

(0 fr. 90).
XL



XII.

Ma illa oui imeslaien our isellem



as roba'.

Ma illa oui isekhseren aoual g ldjema s robâ.

Mour d iour'al ara al lâk'el

d l'âoukal,

is, iouggi

ad'

ih'ess i lamin

ath tsekhet't'in s robà ar robâ arama

khemsa therialin ;

istherjâ,

ara, fell

ma

ad'indeh

illa our isousem

lamin

af

ilemzien,

ibbouedh

ara, iouggi
ad'azlen

ad
ad

17



h'ouèçen

Ma illa



enfin, irna
XIV.

ad aouin

nar'

d'azger

oufan

ain

athen etchen ath tsaddarth tsimechret'.

d'ikerri,
XIII.

is,

akhkham

-

ad etchen

âchr iam

ar

itcha

ad

th,

khemsta'ch

n

lkhrif,

ioum ;

igg Rebbi, d'i

ath

moulach

is.

errezk'

Asm ara isemdhi



ibarek

Allah

isousem,

lh'ak'k'

ntsouk'am

ouin

idhher

r'ef arad

berra,

themourth âla

fellas

robâ.

XV.

Ass toukkesa 1



ioumi

ouin

illa

tsamet't'outh

lh'ak'k'

etchan

XVI.
mkoull

mkoull
Tsoufik'

ara

XVII.

Ioun



d'essad'ik'a
h'acha

cherken

d'amok'ran,
d

cheh'd'en

fell

asen

d'eg

khemsa thouddar,

ellant

is

tsoufik'

ouah'd'es.

ferrek'en ten

Lamkaïen
thoud

af

kheddemen issen tilioua.

nar'

dar

ilin

d'eg ldjema';

nar'

s robâ.

themechret'

taddarth s

id'rimen

ioun

Ad'ni



limin

s

d'amezian

emmis,

nar'

tsak'chichth

lh'ak'k'

ma

ouin

our

illa

izmir

itsekk

our

d iasen

ara

ad'iaoui

d'

d'eg

d'eg

ara

inebgi

themechret'

tsoufik'

ennar'

tsaddarth ; ma illa ih'der i essad'ik'a ad'ineh'sab,

;

ath

oualbâdh, n

ar

ad'

as

ouk'men amour.
Thimechfet'

XVIII.



thetseneh'sab af ikhkhamen ;

d ih'd'er toet't'ou b ouksoum,
ad'

iaoui

chth

izd

(1) Il y
avec

amour

is,

ad'

ebboui ath

a

deux

sortes

l'argent de la

ma

gezmen

illa

fell

oui

as

s

d

mi

ikkeren, iougi

lkhet't'ia

anne-

ifk d'id'rimen (1).

de thimechradh

:

celle qu'achète

caisse communale et celle que

l'on

le

se

village
paie

2

au

18



XIX.



ouin ara

d

aouedh ennouba

ik'oubel fellas

si

frak

XX.

;

bouin

Kra



leh'koum taddarth
XXI.

Ouin



ar

nar'

ifk khemsa frak i
irna

our'our

iagoui

ard'k'al

therialt 1 lekhet't'ia.

ikechmen

ara

ad'

ara

iffer'en

ath tsaddarth.

douro;

ad'ifk

ouk'chich

douro ;

idhher

as

ar

asmi

ferrek'en af ikhkhamen

Inebgaouen taddarth

s ennouba
athen



douro ;

anouzoum

ouin

ijouedjen douro i thaddarth.
XXII.



lâouaied'

D'eg

taoulits ad'ajf'en

X3ÉII.



d'egs

isefkannechth

thin b

our'en

d'eg

d'eg

nar'

nar'

lfaieth

ath

akther

tsaddarth is

telatha

n

nar'

as

douro,

d'egsen.

ath

temett'outh, fell

tsoufik',

tsaddarth, is ifkan

Ouin ara ibet'len tamdhelt ara ilin

ourgaz

ifken

ara

taoulits seg

athet etchen ath

taddarth ennar',

albàdh

XXIV.

iaouin

Ma illaour'en

tamet't'outh.



kra bouin

tsaddarth is douro.

ath

Aberrani ara

iellas thelalutfa douro

d'oug

ennar'

tsoufik'

s

thenach ou nofç

(12 fr. 50).

d'une

moyen

de la

cotisation

viande se

tandis

lait

que pour

la

individuelle. Pour la

par

seconde

tionnellement au montant

dernier

cas qu'il est

ici

le

partage se

de

la

question.

fait

somme


le

première

tète sans distiuction

d'âge,

par

famille


versée.

L'amende

ni

ne

partage

de

sexe

;

et propor

C'est de ce
lui être

peut

à la cotisation; dans le cas contraire
dès le début il s'est relusé à participer par le verse
ment d'une somme à l'achat de la Thimechref, il est libre et n'a de
ces sortes de manifesta
compte à rendre à personne. Mais dans
infligée

que s'il a participé

c'est-à-di:e si

tions de joie publique,
vue

de

tout

le

village.

générale, fait que le

cas

se


de

tenir à l'écart

Aussi la

est

crainte

de

une

chose très mal

cette

réprobation

relus ne se produit que rarement.

19

-

XXV.

frak

si

nar'

telioua,

n

ldjama'

ad'

d'ar'en

XXVII.

d

tsoufik'

nous

Akhkham ara ibr'oun



douro,

ouin our

s



efken
ma

i

itsoukhet't'i

ara,

ad'

medhlen ouin ensen

tsaddarth khemsa

ath

k'oublen imrabdhen

Kra bouin

ara

immethen

met't'outh, thaddarth thetsalas

âchrin

ou

souannechth a.
tsa-

n'ar'

d'argaz,

atsetch essad'ik'as

kemsa douro, thamet't'outh

argaz

lkhoud'ma

af

ad'

therialt.

ar

XXVI.

d'eg

Ma illa inebbeh lamin



iberd'an



seba'tach

lakher

ou

nofç

(17 fr. 50).
XXVIII.
ria

ad'

etchen

XXIX.
ts

Ouin



lâouk'al,

areth

nar'

XXX.



ara

ifken lh'adja i

atsek'im n

d'ouaiedh,

edder-

ats

babas,

thaddarth, k'oublen

taddarth ioun

our

d'

izmir,

lou-

inker.

Ak'chich itsouherremen

immeth

asm. ara

immethen d'amengour bla

d'egs khemsin terialin d'essad'ik'a.

Ouin



ara

d'eg lh'aiats

ad'iaoui ambur

is

rai

babas

am netsa

am

aithmas.

XXXj..
outh



Zik, d'i ik'anoun

thetsalas louerth

oualan

imezououra

am

ak'd'im,
netsath

annechth a

dhen

t, belli

mourth

raou

tsamegert'

af

am

ikhser,

af imed'anen aok, thekker lfethna
er'lint achh'al

thamet't'

ennar'

lidjal

iousa d

si

lârch

bouaia,

d'aâkour,

ar ouaiedh

our'alen

thamet't'outh our thouerreth ara

imaoualan is

ouala

d'eg

thin b

Asmi

ergaz.

ourgaz

nek'-

d'eg the
is

d'ouar-

is.

XXXII.



Lakin tamet't'outh ara ilin

nar'

ara

d

iour'-



themmouth, ioun

atsels arama
XXXIII.—

d'oug

-

babas d'immas., thetsalas atsetch,

alen ar oukhkham m

d nedj

20

izmir

our

Thamet't'outh ioumi immouth

id'es edderria, thezmer

ara

ourgaz is,-

kham b

iouen

izzâ.

ats

ourgaz our

atsek'im ma

our izmir ats

thebr'a

istikher,

atsetch atsels am netsath am ath oukhkham.

XXXIV.

d'ain,

Thin illan s edderria, d'arrach



illa thek'im

ma

kham bourgaz is

d'oug

tsih'-

nar'

d'

netsath
d'

iouerthen ;

ara

th

lbiâ

atsezenz

arraou
ma

illa

raouis,

illa

ma

ioun

is,

thezmer

our

at'as,
our

as

d

lad'en la'oukal

theh'ouadj

izmir

errezk'

s

ain

ebbou

ad'

as

d'eg

ini

iouakken

atserebbi

achour'ef.

Lamkain

ara thâich
atsezenz

ara

oula

netsath

ilin

ara

ain

d'ouartsa-

mourth.
XXXV.—

Thin

ard'kal, idja d
h'acha

ain

d'ezzaied

XXXVI.

babas,
del



nar'

kra thella

atsaoui

netsath

Ain ara itsounefken i

is

berk,

d'eglouerth

d'issis ;

illan

ain

thouk'em

lmelk, ag
mazalts

themet't'outh

ad'ik'im ma

d'oug fous is

—Thamet't'outh

ard'k'al

lmal

thâich

s r'our ourgaz

rimen'

nar'

ara

d'issis

netsath

errezk'

ferk'en louerrath.

ara akhkham

XXXVD.

ilin h'acha

ourgaz af as n

d'eg

ath

ara

illa

arama themmouth.

ara

isâoun taâzoult g

its d'erras lmal

ebr'oun

s r'our

our thebed-

thour'

ed'-

issen

ili th annechtha d'errezk'is ;

thedder thezmer attefk i

ouis

ihouan.

Lamkain thin illan s ourgaz, asmi themmouth ain id edja

d'netsa

ara

ts iouerthen. Ma illa oulach r'oures la argaz

21

-



edderria, themmouth d'oug kham imaoulan is,

ouala

illa kra d

ma

edja ensen.

XXXVIII.

Thamet't'outh



imaoulan

r'ef etchan

is^ lemlak

ar'

thezemmer ara ats

ara

ilin

thin

tsinefkith,

tejouedj ;

amzoun

h'achama ibra ias

ouaiedh

our

ouin

its imelken.
XXXIX.



asegouass
r'oures

XL.

Ouin

atsiaoui,

khems

—Ouin

khkham
XLI I.

is,

oui

oulach

Ouin



ad'ikkes afous

nar'

ifken,

ara

Ma illa



tamet't'outh

is;

ma

r'oures

illa

ir'ab,

essenin.

illan g irri bouaiedh ag
XLI.

imelken

ara
nar'

ara

ts id bla asnefki,

noum ala

inr'an

af

iar'en

ara

i

thamet't'outh

ouk'arou

annechtha, af

is.
ennif

b

ou

fellas lekhet't'ia.
themet't'outh ard'kal, irri

ibroun i

fellas khemsin terialin, imaou

netsa

lan temet't'outh khemsin.
XL1II.

—Thamet't'outh

d'iebsa isd
mazalt

ibd'a

imaoulan is.

our'en

ithet't'edh

ad'ik'im

outchi n ennàma

XL1V.
arama



d'

XLV

ad'ikkes



immas

arama

atsebdhou af

soufella,

sin

ouin

Thamet't'outh

our

mok'k'er,

aras th ekkesen.

thejouedj,

thelatha i

ouis

loufan

r'oures

Thak'chichth ara d itsourebbin

imaoulan, thoutchith is
temer'ra

ar

atsaoui essed'ak'i.s

Ma illa

d'ouamek

asmi mok'k'oreth

tek'chichth

ibroun,

ara

ma

ar

illa

lberrani
r'oures

thelatha, lmeçrouf

imouren

i

imaoulan

ils id irebbao.
nsâ

ara

argaz

ard'k'al

22

idhher

fellas

ed

thesâa,

ouâboudh ats

moulach

XLVI.

r'oures,
ara

—Ouin

imaoulan is

enr'en

ats enfin ath

tsaddarth.

isefsed'en thilemzith fellas khemsin

terialin 1 lekhet't'ia iath -tsaddarth; irna isefk

illa ibr'a

ad'içerr

ats

iar'ma

lârdh is d'ennif imaoulan tek'chichth

k'oublen as,

ma

ma

moulach

aïazd

d'imouts

ebboui

ath

immaoulan tek'chichth.

enr'en

XLVII.
oulach

Ouin ara inr'en



fellas lekhet't'ia

sr'our

af

b oukhkhamis,

ennif

thaddarth, âlakhat'er ennif

is d'ennif taddarth iouen.
XLVIII.



âchrin

■ou

XL1X.

ad'

ensen

L.
ara



lâar,

men



n

Ouin ara isefsed'en ak'chich, fellas khemsa
douro.

Argaz

nar'

douro i ioun,

Ma

illa,

nar'

lâk'ouba


ara

af ennif

idhher

tsimechret'

lâar,

ou

nar'

âchrin

n

ath

tsaddarth k'aren

tsemet't'outh

ichourek ithen

l lâar

eddemm
ensen

argaz

ennesba

ard'k'al

idhher fellasen

lâar,

d'errejem.

Lmouts thetser'ima

tsamegert'

ar

babis, h'acha

therjem thaddarth our n tsour'al ara.

LJJL
reth

en

lefsad', fellasen khemsa

athet ar'en

thimechret'

ouin

n

tsoukhet't'in s mia.

as

-LU.

our

ara,

Argaz tsemet't'outh r'ef ara d



oumi khed'-

r'

nar'

nejrih'

our

itsouat't'efen af

LI.

imaoulan temet't'outh



Ma illa inr'a oualbâdh

is d'netsa, fellas khemsin

Ik'orbis, iousa d

n

douro.

louar-



LIV.
n

Ouin



deg idh,
fell

oulach

LV.
r'ef



arad

âchrin

ara

chehd'en

douro i

LVII.

n

nar'

lerzak'

d'ennâma,

thenâch frak
LVIII.



tezemmourth,
therialin 1

bab

ouin

1

ibeggân

ara

lkhaien,

khemsa

lkhir,

lekhrif, thazarth,

ikheddemen

h'acha

mezzieth, thetsas

enset

ara

iakouren

ara

tenouk'lets

Ma

thouazem-

oui

ed si

illan

therialt

ain

i ouaiedh, fellas

iouker.

ouaiedh afourk azegzaou

nar'

ad'irnou

illa

abernous

ad'ierr ain

igezmen i

lkhet't'ia,

echchi.

n

terialin

ou nofç.

Ouin

Ouin



âchrin

tsamourth n

ichban

am

khemsa douro, ad'irnou
L1X.

-an nechth

ennar'

athet

d'igellil,. lekhet't'ia
ar

khemsa ou

ad'ifk

ad'irnou

tsamet't'outh,
fellas

Thamourth



d'akhkham, d'imal

d'ieslah'

tsaddarth,

ouin

douro.

kerdhiouin 1
mour

nar'

nar'

n echchi.

b ouaïedh,

âchrin

ith inr'an

lfethk

af

iouker

medden

ath

D'argaz



akhkham

ou

itsouat't'efen

tsir'ourasin

n

af thoukerdha

ouin

lekhet't'ia.

as

1 lour'rama i bab
LVI.

fellas thamgert', irna

Lkhaien

d'errezk'



aflfethknar'

immethen

ara

oulach

23

fellas

teslent

ain

ad'ir'rem

khemsa

isekhser,

igzem ik'our d'afourk

i

nar'

d'ak'ejmour lekhet't'ias tharialt.
LX.



ard'k'al

Ouin

fellas thenach
LX1.

ara

isersen taffa g

iroh'ed ouaiedh ibboui



ou

esr'an

as

*then,

lmelk is,

d'eg
ouin

ioukren

nofç (12 fr. 50).

Ouin ara iafen

ouaiedh

d'oug

brid'

thser'li

as



igg Rebbi,
LXII.



tharialt;

LXI1I.
nar'

s

our

tJin,

lkourh,

Ouin



ara

is, fellas

LXIV.

Ouin



ara

LXVI.

D'oug

is

m

ir'ennin
ma

al

lk'aâ

LXVII.

nar'

khemsa,

r'ef aïedh
esselam

ara

b ouid'itsemsethh'in,

matchi

d'ak'chich

mok'k'er

s

oufous

ad'tsoukhet'-

lethman i ioun.
amezour'

ik, fellas

si

frak

mechetchou

tsenar'en

sin

i ouaiedh,

nar'

aras

ar therialt.
ara

ouin

iousad

d'argaz. igoumma

lânaia taddarth,

s

ara

ithbân

akhçi-

ifk khemsa therialin.

Ellan



met'l'outh

indeh

ezdath

illa

izzouin

gouallen

ad'

ad'

thenach ou nofç (12 fr. 50).

inin âchra



isellem

isla'our irr

Sin ara imetchaouen



tsaâbegga

fellas tharialt.

si robâ ar thelatha

LV.

our

ouin r'ef ara sellemen
d'

d'eg

tsemlaa'in ara, fellas douro.

tsama taddarth,

lâk'el



ia'iouen

ath

Ma illa ouin iâddan

Ibour'dh

s

iouggi

ard'k'al

ezzaila,

24

ma

illa

athen

our efrin

oualbâdh

ifrou,
ara,

tsa-

iour'al

r'oursen

khemsa douro 1 lkhet't'ia i ioun.

LXVIII.



Ouin

ara

iououethen

s

ouàkouaz

nar'

s

ouzrou, fellas khemsa therialin (12 fr. 50).
LX1X.
ioun

af



d'egsen,

LXX^—

as

our

Ouin

sin

oula

ara

tsenar'en iousa d ouaïedh ih'oun

souaoual, fellas tharialt.

iafen

albâdh n ath

tsaddarth is,ezzin

ih'oun ara fellas kherçoum oula

itsoukhet't'i
am

Ma illa

s

âçhra therialin

nk'ar as :

in ifkan lânaia iour'al inker its.

s

ouaoual ad

âchra toud'aïth,

25



LXXI.

darth

R'ef



thimok'ranin

leh'ouaiedj

ara

irzen

Ouin

ara

ouin



lânaia

taddarth

d'eg

tsad

ath

khemsin

ad'ifk

terialin.
LXXII.



ikkesen

esserr r'ef aiedh

ezd'ath

terne ft'outh, fellas khemsa ou âchrin n douro ma illa

berk, fellas khemsa

illa d'aoual

ma

oumechelchouou;
therialin (12 fr. 50).
LXX1II.
irouh'

Ma illa



sin

nour'en

ioun d'egsen izzouer i

berra taddarth iouakken

ath

ard'k'al

ouaoual

s

is

oukhçim

ar

oubrïd'

illan

inar', fellas khemsa

the

rialin.

LXXIV.
ad'

1

Ouin ara iououethen



itsoukhet't'i

d'asmi

arama

d'ar'en

ma

ouethedh

LXXV
ma

illa

illa

khemsa

s

ldjerh'

ou

ara

essemah'

âchrin

n

ih'lou

ouin

douro

atsetsououethedh, lekhet't'ia
Ouin



isekhseren

ara

thesousem

our

as

is

itsoukhet't'i

ou nofç.

LXXVI.

s



thenâch

Thamet't'outh

tharialt 1 lekhet't'ia ;
itsoukhet't'in

LXXVII.



s

Ouin

ma.

lmeçrouf

akken

i themet't'outh

ara, thebbouedh

lamin thechethka

ara

tou-

s oufella.

aoual

therr

nar'

ou

lbaroud'

itsououethen ;

garasen, moulach

et't'amen oukherroub

ara

nar'

s ouzzal

iregemen

illa irra ias

iss,

argaz

erregmath

ar
ad'

fellas

d'netsa

therialt.
ara

irgemen

amr'ar

nar'

ana'ibou,

fellas tharialt.
LXXVIII.



Ma

illa

senath

tilaouin

nour'ent

d'oug

26



eznik'

nar'

taddarth



d'eg thala,

fellaset

ioueth si

mkoull

robâ ar therialt.

LXXIX.

asagoum,
khet't'in

Thin



ara

cheh'd'en

therialt,

s

inar'en

d fellas d'netsath ag dhoulmen,
atsernou

ias

therza

taiedh, irna

ats

ousagoum

atser'rem azal

therza.

LXXX.

Tsala.



ennoubas

thin

;

d'

nar'

ibr'an

ah'dhoun

atsezouir

ioueth

s

ennoubas

s

mkoull

k'ebel

thelatha lethman 1 lekht't'ia.
LXXXI.



thala

nar'

d'eg

d'eg

sen

d'eg



idh

is,

therialt, irna

s

Imrabdhen

s

lh'ourma

ad'

iili

am netsa am

lak'bail.

Ma illa

ik'lân



ichethka iss

nofç; irna

ar

itsouakkes

oui

thejmâth,

ath

thilisa

ouah'ed'

amrabedh

taddarth,

ijbed'

garas

d'

thetsâddai

ara

taçof-

ldjar

khet't'in s thenâch

is,
ou

ara

d'i kra

themourth bouin

ized'-

echchad'a s atsour'al our

ilin.

LXXXV.
r'en

ar

ma

ensen

; lak'baïel tsa'ouzoun ten ; lamkaïen

LXXXIV.

ara

argaz

ara iroh'en

thaddarth tekhdha.

ichekchmen imanis g lechour'él

fith

tilaouin

tsagoumét

tilaouin fellas tharialt.

fellas esserr, i iman
LXXXIII.

bouass,

fellaset

atsili

Thamet't'outh ara iroh'en ar thala ouah'des

nar'

ouzal

tsilint

d'eg

thameddith

ellant

LXXXIL—

ikhkhamen, isefk

am

louak'th

lh'ourma ;
eççebah'

Thilioua



Echchad'a

d'eg

aâchouch, izmer ouabâdh taddarth is ats

irz, âla


111156855-METHODE-DE-LA-LANGUE-KABYLE-Cours-de-Deuxieme-Annee-S-A-Boulifa-1913.pdf - page 1/569
 
111156855-METHODE-DE-LA-LANGUE-KABYLE-Cours-de-Deuxieme-Annee-S-A-Boulifa-1913.pdf - page 2/569
111156855-METHODE-DE-LA-LANGUE-KABYLE-Cours-de-Deuxieme-Annee-S-A-Boulifa-1913.pdf - page 3/569
111156855-METHODE-DE-LA-LANGUE-KABYLE-Cours-de-Deuxieme-Annee-S-A-Boulifa-1913.pdf - page 4/569
111156855-METHODE-DE-LA-LANGUE-KABYLE-Cours-de-Deuxieme-Annee-S-A-Boulifa-1913.pdf - page 5/569
111156855-METHODE-DE-LA-LANGUE-KABYLE-Cours-de-Deuxieme-Annee-S-A-Boulifa-1913.pdf - page 6/569
 




Télécharger le fichier (PDF)


111156855-METHODE-DE-LA-LANGUE-KABYLE-Cours-de-Deuxieme-Annee-S-A-Boulifa-1913.pdf (PDF, 35.4 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


boulifa forge
di tmurt n leqbayel
tamedyazt imsebriden n leryuf
timmuz a 13
hussein arbaoui 3
ussan di tmurt