ETUDE DES CARACTERISTIQUES DES PARTIS 2013 .pdf



Nom original: ETUDE DES CARACTERISTIQUES DES PARTIS 2013.pdfAuteur: THALES

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Excel® 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 17/06/2017 à 07:40, depuis l'adresse IP 41.202.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 411 fois.
Taille du document: 407 Ko (10 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


L'OPPOSITION CAMEROUNAISE
REALITE DES ECHECS A REPETITION
QUELLES PERSPECTIVES POUR 2018
ETUDE DES CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES DES PARTIS POLITIQUES DE L'OPPOSITION

PLAIDOYER OBJECTIF POUR UNE UNITE D'ACTION EN 2018
PAR ELIMBI LOBE
elimby_abbi@yahoo.fr
677 05 31 82
page facebook: Elimbi Lobe Abel & Amis

Ces préoccupations m'ont inspirer de regarder un peu ce qui

Depuis le retour au multipartisme en 1990, le pays a connu
une floraison de formations politiques qui est une expression
de la liberté d'association recouvrée. Le pays a également
connu de nombreuses élections qui ont malheureusement été
des occasions manquées pour l'affirmation d'une bonne
organisation de la vie politique nationale. L'émulation
politique retrouvée n'a pas donné lieu à l'avènement d'une
culture de l'alternance aux postes de responsabilités
politiques comme l'on aurait attendu. De nombreuses
élections organisées se sont transformées en mécanisme de
légitimation du statu quo hérité de l'époque du parti unique.
D'élection en élection, le RDPC consolide la position
dominante qu'il occupait déjà à l'avènement du
multipartisme, un paradoxe qui devrait nous interpeler
d'autant plus qu'au départ, la multitude de formations
politiques adversaires du RDPC était considérée comme une
richesse en hommes, idées et moyens en tous genres pour
affaiblir et vaincre le régime. Nous constatons à regret que la
multitude des partis politiques d'opposition se forme en
même temps que se consolide le régime.
Si l'on peut comprendre le phénomène d'usure qui travaille
contre les partis politiques de l'opposition qui refusent
d'implémenter en leur sein la culture du renouvellement des
personnes comme catalyseur de leur dtynamisme propre, on
doit chercher à comprendre la relation dynamique qui se
manifeste entre la prolifération des adversaires du régime et
la santé recouvrée du RDPC.
Pourqoui au fur et à mésure que l'opposition prend de l'âge, le
RDPC consolide sa domination dans la scène politique et
s'ancre au pouvoir?
Pourquoi les partis politiques de l'opposition, tout en
accédant à une supposée maturité se montrent de moins en
moins aptes à opposer au régime une vigueur qui convainc sur
les possibilités d'éviction du RDPC?
L'évolution des aptitudes des partis de l'opposition à vaincre
le RDPC, qui vont en s'affaiblissant alors que celles du régime
à se maintenir se consolident, devrait imposer aux acteurs
politiques qui rêvent du renversement du régime Biya-RDPC et
Alliés une intense reflexion à l'effet de comprendre les
mécanismes de fonctionnement de ce paradoxe mais surtout
d'élaborer une stratégie efficiente pour atteindre l'éviction du

régime et son remplacement éfficace et durable.

Ces préoccupations m'ont inspirer de regarder un peu ce qui
caractérise les partis de l'opposition d'une manière générale
et surtout ceux qui ont jusqu'ici refusé de collaborer
publiquement avec le système à combattre. Dans cette
optique j'ai choisi d'analyser tout ce que font les partis de
l'opposition dans le cadre du combat contre le régime et qui
ne soit suscceptible d'aliénation, altération ou déformation
par le système électoral ( institution et personnes en charge
de l'expression des suffrages).
Il s'est agi de recueillir toutes les informations sur les partis de
l'opposition qui ont participé aux dernières élections
législatives( 2013) et qui sont des données que ELECAM, la
justice et les malversations électorales ne peuvent influencer:
ces données publiées par ELECAM et l' Assemblée Nationale,
puis mises en forme chiffrée sont donc expressives des
caractéristiques intrinsèques de chaque parti politique. Ces
données renseignent sur les aptitudes des partis de
l'opposition à combattre le régime Biya -Rdpc et à mon avis
doivent fonder l'élaboration objective d'une strategie de
combat contre ce régime dont nous appelons tous le
renversement démocratique.
Les données ont été mises dans des tableaux rendant compte :
1- du déploiement de chaque parti politique ayant
pris
part aux élections législatives de 2013,
2- de la dispersion spatiale des partis de l'opposition
dans l'epexssion de leurs efforts à vaincre le régime
3- de la disponibilité de la ressource humaine nécéssaire pour
opposer au RDPC un combat vigoureux partout où cela est
indispensable
4- de l'utilisation optimale ou non de cette ressource humaine.
Le SDF emporte un intérêt marqué en raison de sa position
dominante parmi tous les parti de l'opposition
non gouvernementale (NG) qui fait que les revelations que les
données laissent transparaître concernant cette formmation
sont encore plus vrai pour tous les autres partis de
l'opposition non gouvernementale.
Rappelons que le Cameroun dispose :
* de 180 sièges de députés: ainsi on attend de chaque parti
qu'il présente aux élections législatives 180 candidats. On se
serait attendu que les 27 partis de

l'opposition globalement présentent
au total 180 x 27= 4860 candidats
contre les 180 candidats du RDPC. Les
22 partis de l'opposition non
gouvernementale auraient dû
présenter 3960 candidats et les 5
partis de l'opposition progouvernementale auraientt dû
présenter 900 candidats.
* 85 circonscriptions électorales qui
constituent le territoire électorale aux
élections législatives. Chaque
circonscription électorale dispose d'un
certtain nombre de sièges à
l'Assemblée nationale: Par exemple la
région du SUD est divisée en 4
circonscriptions électorales dans
lesquelles sont reparties les 11 sièges
de députés de cette région
1- Dja et lobo----------- 5 sièges
2 - Mvila------------------3 sièges
3- Océan-----------------2 sièges
4 - Vallée du Ntem---- 1 siège.
La capacité des partis de l'opposition à
combattre le RDPC sur chaque siège
est donc une caractéristique
importante à analyser, il en est de
même du nombre de circonscriptions
électorales couvertes par chaque parti
qui combat contre le RDPC. Le profil
objectif de chacun des partis de
l'opposition se dégage de ces données
et nous pouvons alors comprendre la
pertinence des certaines
recriminations des partis politiques
notamment l'impact de la fraude
électorale et envisager une reflexion
sur les stratégies à developper pour
vaincre le RDPC.

NOMBRE DE LITSTES ET DE CANDIDATS PRESENTES PAR REGION ET PAR PARTI POLITIQUE
AUX ELECTIONS LEGISLATIVES DE 2013
ADAMAOUA

CENTRE

EST

EXTREME-NORD

LITTORAL

NORD

NORD-OUEST

OUEST

SUD

SUD-OUEST

TOTAL

Nombre de sièges de
la région

10

28

11

29

19

12

20

25

11

15

180

Nombre de
circonscriptions
électorales de la
région

5

11

4

14

8

5

16

9

4

9

85

5
4

11
2

4
4

14
11

8
1
7
1
1
3
2
4

5
4
1

16
2
16

9
2
7
1

4

9

PARTIS
RDPC
UNDP
SDF
UPC
ANDP
MRC
UDC
MP
PAP
MDR
MANIDEM
FSCN
UFDC
PADDEC
ADD
CDP
FUC
MCNC
MDP
MLDC
CNC
MNPC
AMEC
OPDC
PSU
UDP
FPR
PURS
CPP

28 partis
présents

2
1

1
1

5
1

2
2
1

2
1
4

4
2
2
2
1
1
1
1
1
1
1
2
2
1
1
1
1
1
2
nbre de sièges de l'assemblée
nationale

légende

Nbre de circonscriptions électorales
du cameroun
Nbre total des listes présentées par
parti politique

Nbre total des candidats présentés dans l'ensemble des listes
proposées par chaque parti politique de l'opposition nongouvernementale
Nbre total des candidats présentés dans l'ensemble des listes proposées par chaque parti
politique pro gouvernemental

TOTAL
85
30
36
4
6
5
6
4
5
4
2
2
2
1
1
1
1
1
1
1
2
2
1
1
1
1
1
1
0

Nombre de
candidats
présentés par
parti politique

180
67
65
15
11
12
11
9
7
7
6
6
5
5
4
3
3
2
3
3
2
2
2
2
2
2
1
1
0

Nombre total des
candidats
présentés par les
22 partis de
l'opposition nongouvernementale

163

Les 5 partis de l'opposition pro-gouvernementale ont présenté au
total 43 listes sur les 425 attendues soit 10,1 % de ce qu'il faut faire
en termes d'occupation de l'espace électoral et 95 candidats sur
les 900 attendus soit 10,6 % de candidats qu'ils auraient dû
présenter. Pour ces partis alliés il ne s'agit pas de vaincre le RDPC

ADAMAOUA

EST

(5 circonscriptions) RDPC # 1 PARTI

( 4 Circonscriptions) RDPC # 2 PARTIS

Tableau 1
Circonscriptions
électorales de la région

SITUATION PAR REGION

Nbre deListes Présentées aux
élections Législatives 2013 par
parti
Nbre de sièges par
circonscription

1
1
2
3
3
10

Djerem
Faro et deo
Mayo Banyo
Meiganga
Vina
TOTAL

RDPC
1
1
1
1
1
5

Boumba et ngoko
Haut Nyong
Kadey
Lom et Djerem
TOTAL

CENTRE
Nbre de Listes Présentées aux élections Législatives 2013 par parti
dans la région

2
3
2
1
3

RDPC
1
1
1
1
1

UNDP
0
0
0
1
0

UPC
0
0
0
0
0

AMEC
0
0
0
0
0

Nyong et Kellé

2
1
7
3

1
1
1
1

0
1
0
0

0
0
1
1

0
0
0
0

Nyong et Mfoumou

2

1

0

0

0

2
28

1
11

0
2

0
2

1
1

Haute sanaga
Lékié Est
Lékié Ouest
Mbam et Kim
Mbam et Inoubou
Mefou et afamba
Mefou et Akono
Nfoundi

Nyong et so'o
TOTAL

Nbre de sièges

Nbre total de sièges remportés par le RDPC avant que le
scrutin n'ait lieu faute d'adversiare

14

RDPC

UNDP

ANDP

2
3
3
3
11

1
1
1
1
4

1
1
1
1
4

1
0
0
0
1

(14 circonscriptions électorales) RDPC # 4 PARTIS

(11 circonscriptions) RDPC # 3 PARTIS

Circonscriptions de la
région

Nbre de sièges
par
circonscription

EXTREME NORD

2
Tableau 4

Tableau 3

Nbre deListes Présentées aux élections Législatives 2013 par parti

Circonscriptions électorales
de la région

* le RDPC remporte les 9
sièges restants dans
l'Adamaoua
* le RDPC remporte tous les
11 sièges de la région de lEST

UNDP
1
1
0
1
1
4

Nbre total de sièges remportés par le RDPC avant que le
scrutin n'ait lieu faute d'adversiare

Tableau 2

Dans le Djerem
* l'UNDP gagne 1 siège / 1
Dahirou Ahmadou

DANS LE NYONG ET Circonscriptions de
la région
KELLE
( RDPC # UPC )
* L'UPC gagne les
Diamaré Centre
3 sièges /3
1- SENDE Pierre
Diamaré Sud
2- BAPOOH LIPOT
Diamaré Nord
ROBERT
3-NGO NYAGA
Diamaré
Ouest
Dans le
Mayo Danay Sud
Logone et Chari
(RDPC # MDR)
* le MDR gagne
Mayo Danay Est
1 siège /1
Laoussou Pierre
Mayo Danay Sud

Nbre de
sièges

RDPC

UNDP

UDC

MDR

ANDP

2
1
1
1
4
3
1

1
1
1
1
1
1
1

1
0
1
1
1
1
0

0
0
0
1
0
0
0

0
0
0
0
0
0
1

1
0
0
0
0
0
0

Mayo Sava

1
3
2
4

1
1
1
1

1
1
0
1

0
0
0
0

1
1
1
0

0
0
0
0

M. Tsanaga Nord

4

1

1

0

0

0

Diamaré Centre
(RDPC # UNDP, ANDP) Mayo Danay Nord
* L'UNDP gagne
1
siège/2
Mayo Kani Nord
Amadou Adji

* Le RDPC
remporte les 25
sièges restants
dans la région du
Centre et 27 sièges
restants dans la
région de
l'Extrême -Nord

Nbre de Listes Présentées aux élections Législatives 2013 par parti dans la région

Mayo Kani Sud

1
1
1
0
0
1
1
1
0
0
TOTAL
29
14
11
1
4
Nbre total de sièges remportés par le RDPC avant que le
scrutin n'ait lieu faute d'adversiare
M. Tsanaga Sud
M. Tsanaga Est

0
0
1
1

Tableau 5
Circonscriptions de la
région

2
2
1
4
3
12

Bénoué Ouest
Faro
Mayo Louti
Mayo Rey
TOTAL

SUD
( 4 Circonscriptions) RDPC # 1 PARTI

RDPC
1
1
1
1
1
5

SDF
0
1
0
0
0
1

Nbre total de sièges remportés par le RDPC avant que le
scrutin n'ait lieu faute d'adversiare

FSNC
0
1
0
1
0
2

UNDP
0
1
1
1
1
4

Nbre de Listes Présentées aux élections Législatives 2013 par parti
dans la région

Tableau 6

Nbre de Listes Présentées aux élections Législatives 2013 par parti dans la région

Nbre de sièges

Bénoué Est

NORD
( 5 Circonscriptions) RDPC # 4 PARTIS

ADD
0
0
0
1
0
1

Circonscriptions de la région Nbre de sièges

Dja et Lobo
Mvila
Océan
Vallée du Ntem

TOTAL

5
3
2
1
11

RDPC
1
1
1
1
4

Nbre total de sièges remportés par le RDPC
avant que le scrutin n'ait lieu faute
d'adversiare

2

ANDP
1
0
0
0
1
6

NORD
DANS LA BENOUE-OUEST ( Rdpc # SDF, FSNC, UNDP)
* L'UNDP gagne 1 siège /2 :
Oumoul Koultchoumi épse Ahidjo Mohamadou

NORD-OUEST
(16 Circonscriptions) RDPC # 6 PARTIS

Tableau 7
Circonscriptions de la
région
BOYO
Bui-Centre
Bui-Ouest
Bui-Sud
Donga-Mantung Centre
Donga-Mantung Est
Donga-Mantung Ouest
Menchum Nord
Menchum Sud
Mezam Centre
Mezam Nord
Mezam Sud
Momo Est
Momo Ouest
Ngoketunja Nord
Ngoketunja Sud
TOTAL

Nbre de Listes Présentées aux élections Législatives 2013 par parti dans la région

Nbre de sièges

2
2
1
1
2
1
1
1
1
1
1
1
2
1
1
1
20

RDPC
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
16

SDF
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
16

UDP
1
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
1

UNDP
1
0
0
0
0
0
1
0
0
0
0
0
0
0
0
0
2

CNC
0
0
0
0
0
0
0
0
0
1
0
1
0
0
0
0
2

PAP
0
0
0
0
0
0
0
0
0
1
0
0
0
0
0
0
1

MNPC
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
1
1
2

DANS LE MAYO-LOUTI ( RDPC # FSNC, UNDP, ADD )
* L'UNDP gagne 2 sièges /4:
1- Amadou Mohamam
2- Douvaouissa Aissa Hamadi
Au Total dans le NORD, L'UNDP remporte 3 sièges /12
* Le RDPC remporte les 9 sièges restants dans la région du Nord

NORD-OUEST
Le SDF remporte 13 sièges / 20
A - 9 sièges sur les 13 sont gagnés dans les 6 circonscriptions où le SDF est
seul contre le RDPC , il n'y a pas dispersion des voix qui s'expriment contre le
régime.
* Bui- Centre ( RDPC # SDF): SDF gagne 2 sièges /2
* Bui-Sud (RDPC # SDF): SDF gagne 1 siège /1
* Donga Mantung- Centre( RDPC # SDF) SDF gagne 2 sièges /2
* Menchum Nord (RDPC # SDF) SDF gagne 1 siège / 1
* Mezam Nord (RDPC # SDF) SDF gagne 1 siège /1
* Momo - Est (RDPC # SDF) SDF gagne 2 sièges /2
B - 4 sièges seulement sur les 13 sont gagnés là où le SDF fait face à une
rivalité contre le RDPC
* Boyo (RDPC # SDF, UDP, UNDP) le SDF gagne 2 sièges / 2
* Mezam Centre (RDPC # SDF, CNC, PAP) SDF gagne 1 siège/ 1
* Mezam Sud (RDPC # SDF, CNC) le SDF gagne 1 siège / 1

SUD
Le RDPC remporte tous les 11 sièges de la région du SUD

LITTORAL
( 8 Circonscriptions) RDPC # 13 PARTIS DE L'OPPOSITION

Tableau 8
Circonscriptions de la
région

Nbre de Listes Présentées aux élections Législatives 2013 par parti dans la région
Nbre de
sièges

WOURI EST
WOURI OUEST
TOTAL

MANIDEM

UDC

MRC

MLDC

MDP

FUC

UPC

ANDP

0
0
0

0
0
0

0
0
0

1
0
0

1
0
0

0
0
0

0
0
0

0
0
0

0
0
0

0
0
0

3
3
1
4
1
19

1
1
1
1
1
8

1
1
1
1
1
7

0
1
1
1
1
4

0
1
0
0
0
2

0
1
1
0
0
2

0
1
0
1
1
3

1
0
0
0
0
1

0
0
0
0
0
1

0
0
0
0
0
1

1
0
0
0
0
1

0
0
1
0
0
1

0
0
1
0
0
1

0
0
0
1
0
1

0
0
0
0
1
1

Tableau 9

BAMBOUTOS
HAUT NKAM
HAUT PLATEAUX
KOUNG KHI
MENOUA
NDE
NOUN CENTRE
NOUN NORD
TOTAL

PURS

0
1
0

A Wouri- Est (4 Sièges)
( RDPC # SDF, MRC, MP, UNDP )
* le SDF gagne 1 siège/4
JEAN MICHEL NINTCHEU
* le MRC gagne 1 siège/4
SOUOB LAZARE
A Wouri-Ouest (1 siège)
( RDPC # SDF, MP, MRC, PURS )
* le SDF gagne 1 siège / 1
EDIMO NDOUMBE Oscar
Le RDPC remporte les 15 sièges
restants de la région du littoral.
Dans ces 3 circonscriptions, 8
sièges étaient en jeu: ayant 4
partis contre le RDPC, l'opposition
emporte finalement 4 sièges soit
un taux de réussite de 50 %

OUEST

MIFI

UNDP

0
0
0

( 9 Circonscriptions ) RDPC # 10 PARTIS DE L'OPPOSITION

Circonscriptions de la
région

FPR

1
0
1

NKAM

WOURI SUD

MP

1
1
1

MOUNGO SUD

WOURI CENTRE

SDF

3
3
1

MOUNGO NORD

SANAGA MARITIME

RDPC

A Wouri-Centre ( 3 sièges)
( RDPC# SDF, MP, Manidem, UDC,
MRC)
le SDF gagne 1 siège/ 3
JOSHUA NAMBANGUI OSIH

Nbre de Listes Présentées aux élections Législatives 2013 par parti dans la région
Nbre de
sièges

2
4
3
2
2
5
2
4
1
25

RDPC

1
1
1
1
1
1
1
1
1
9

SDF

MRC

1
1
1
1
1
1
1
0
0
7

UNDP

1
0
0
0
1
0
0
0
0
2

1
0
0
0
1
0
0
0
0
2

UFDC

0
0
1
1
0
0
0
0
0
2

UDC

UPC

0
0
0
0
0
0
0
1
1
2

PADDEC

1
0
0
0
0
0
0
0
0
1

0
0
0
0
0
1
0
0
0
1

OPDC

1
0
0
0
0
0
0
0
0
1

PSU

MCNC

1
0
0
0
0
0
0
0
0
1

0
0
0
1
0
0
0
0
0
1

DANS LA MIFI
( RDPC # SDF,MRC, UNDP, UPC, OPDC, PSU)
* le SDF gagne 1 siège /2
Deffo Oumbe Sangong
DANS LE NOUN CENTRE

( RDPC # UDC)
* l'UDC gagne 4 sièges / 4
1- Tomaino Ndam Njoya Hermine Patricia
2- Mfouapon Alassa
3 - Samba Mariama
4- Mbouombouo Mama
Lorsque l'opposition presente un parti contre le
RDPC, les gains sont très importants.

SUD-OUEST
(9 Circonscriptions) RDPC ≠ 5 PARTIS DE L'OPPOSITION
Nbre de Listes Présentées aux élections Législatives 2013 par parti dans la
région

Tableau 10
Circonscriptions de la
région

Nbre de
sièges

Buéa Centre Urb

Manyu

1
2
1
2
1
3

1
1
1
1
1
1

1
0
1
0
0
0

1
0
0
0
1
1

0
0
0
0
0
0

0
0
0
0
0
0

0
0
0
0
0
1

Kumba Centre Urb

1

1

1

0

1

1

0

Mémé Ouest

1
3
15

1
1
9

1
1
5

1
0
4

1
0
2

0
0
1

0
0
1

Fako Est
Fako Ouest
Kupe Manenguba
Lébialem

Ndian
TOTAL

RDPC

SDF

Nbre total de sièges remportés par le RDPC avant que le
scrutin n'ait lieu faute d'adversiare

PAP

ANDP

UDC

4

Circonscription où le Rdpc n'a pas d'adversaire

LEGENDE

Nbre de sièges gagnés par le Rdpc faute
d'adversaire dans la circonscription
Circonscription où l'Opposition emporte tous les
CHIFFRE ROUGE
sièges
Circonscription où l'Opposition partage les sièges
CHIFFRE VERT

Au total les 180 sièges se repartissent ainsi:
* RDPC
148
* SDF
18
* UNDP
5
* UDC
4
* UPC
3
* MRC
1
* MDR
1
A- L'opposition remporte 32 sièges
B - L'opposition non gouvernementale
remporte 26 sièges

CDP

L'exploitation de ces données montre que:
1 - tous les 27 partis qui combattaient le RDPC se sont déployés
sur 71 circonscriptions / 85 soit 151 candidats/180
2 - les 22 partis de l'opposition non gouvernementale se sont
présentés dans 45 circonscriptions / 85 soit un taux de
A KUMBA CENTRE URBAIN
couverture de 53 %
( RDPC # SDF, ANDP,UDC )
3 - dans les régions de
* le SDF gagne 1 siège /1
* l'ADAMAOUA ( 5 circonscriptions, 10 sièges),
Mbanya Bolevie Petnga
* EST ( 4 circonscriptions, 11 sièges)
* SUD (4 circonscriptions, 11 sièges) aucun des 22 partis de
l'opposition non gouvernementale ne s'est présenté aux
* le RDPC remporte les 14
élections législatives: autrement dit l'opposition non
sièges restants de la région
gouvernementale a laissé au RDPC et à ses alliés ( UNDP, MDR,
ANDP, FSNC, ADD) 13 circonscriiptions et 32 sièges . I l faut y
ajouter:
* 13 circonscriptions soit 28 sièges de l'Extrême-NORD
* 4 circonscritions soit 10 sièges du NORD
Il ressort de ces tableaux que faute
* 8 circonscriptions soit 16 sièges du CENTRE
d'adversaire dans 14 circonscriptions,
où aucun parti de l'opposition non gouvernementale n'est
le RDPC emporte avant que les scrutin
présent.
n'ait lieu: 29 sièges
Donc dans les sept régions suivantes:
* ADAMAOUA
sur 5 circonscriptions , 10 sièges
*NORD
sur 4 circonscriptions , 10 sièges
* EXTREME-NORD sur 13 circonscriptions, 28 sièges
* EST
sur 4 circonscriptions , 11 sièges
* SUD
sur 4 circonscriptions, 11 sièges
* CENTRE
sur 8 circonscriptions, 16 sièges
* SUD-OUEST
sur 2 circonscriptions, 4 sièges
aucun des 22 partis de l'opposition non gouvernementale n'a
présenté des canddidats laissant ainsi au RDPC et à ses alliés 40
circonscriptions et 90 sièges.
4 - l'opposition globalement remporte ses 32 sièges dans 21 circonscriptions qui ont au total 41 sièges soit un
taux de réussite 78 % . Cette réussite est ainsi structurée:
A - dans 10 de ces 21 circonscriptions, soit 18 sièges l'opposition présente chaque fois un parti contre le RDPC
et gagne tous les 18 sièges en jeu : taux de réussite dans ces 10 cierconscriptions 100%
B - dans 11 de ces 21 circonscriptions, soit 23 sièges l'opposition présente en moyenne 2,7 partis contre le RDPC
et gagne 14 sièges sur les 23 en jeu: taux de réuissite dans ces 11 circonscriptions 60,9 % ( voir tableaux 12 et
13)
5 - L'opposition non gouvernementale remporte 26 sièges dans 16 circonscriptions dont:
A - 16 sièeges gagnés dans 8 circonscriptions avec 16 sièges mis en jeu et où il Y a toujour un seul parti contre
le RDPC.. Le vote contestataire ne se disperse pas. Taux de réussite 100%
B - 10 sièges gagnés dans les 8 autres circonscriptions avec 15 sièges en jeu et où il y a en moyenne 3,7 partis
contre le RDPC; il y a rivalité entre les partis de l'opposition: Taux de réussite 66,7 %
( voir tableaux
12 et 13).
6 - Au sein de l'opposition non gouvernementale, le SDF remporte 18 sièges sur les 65 convoités dans 36
circonscriptions dont:
A - 9 sièges gagnés dans 6 circonscriptions avec 9 sièges en jeu et où le SDF est seul face au RDPC; Taux de
réussite 100 %
B - les 9 autres sièges sont gagnés dans 8 circonscriptions mettant en jeu 15 sièges où le SDF est affronté par 22
autres partis de l'opposition et où on a finalement en moyenne 3,7 partis contre le RDPC dans chacune des
circonscriptions; Taux de réussite 60 %

TABLEAU RECAPITULATIF DU NOMBRE DE LISTES ET
CANDIDATS PRESENTES PAR PARTI POLITIQUE AYANT PRIS
PART AUX ELECTIONS LEGISLATIVES DE 2013
(tableau classé par ordre décroissant du Nbre de listes)

Tableau 11

Nbre de
listes
présentées
par parti

Nbre de
candidats
présentés
par parti

Nbre de candidats
présentés par
l'Opposition non
gouvernementale

On s'attend à ce que chaque parti présente 85 listes à raison
d'une liste dans chaque circonscription électorale. les 22 partis
de l'opposition non gouvernementale ont présenté au total 80
listes sur les 1870 attendues et à opposer aux 85 listes du RDPC
soit 4,3 % et 163 candidats au lieu des 3960 à opposer aux 180
candidats que le RDPC présente, soit 4,1 % de couverture du
besoin. Si les 163 candidats de l'opposition non
gouvernementale se présentaient sous une bannière commune ,
celle-ci couvrirait alors le besoin à concurence de 163 candidats
sur 180 soit un taux de couverture de 90,6% et on peut
envisager que les 163 candidats de la bannière commune
seraient déployés dans les 80 listes de l'opposition non
gouvernementale soit untaux de couverture de 94,1%. L'on voit
transparaître une faible capacité à couvrire toutes les
circonscriptions et à combattre le RDPC sur tous les sièges.

CONCLUSION
1- Les données qui ont été présentées sous forme de
tableaux statistiques sont publiées par ELECAM dans le
CAMEROON TRIBUNE du vendredi 2 août 2013 et dans le
rapport

général

sur

les

élections.

2- L'exploitation de ces données visait à savoir d'une part
les capacités de combat (ce qui permet de mener le

RDPC

85

180

SDF

36

65

UNDP

30

67

ANDP

6

11

UDC

6

11

MRC

5

12

PAP

5

7

UPC

4

15

MP

4

9

MDR

4

7

MANIDEM

2

6

FSNC

2

6

UFDC

2

5

CNC

2

2

MNPC

2

2

PADDEC

1

5

ADD

1

4

la priorité stratégique est dans l'amélioration des

CDP

1

3

capacités de combat. Il est impératif d'améliorer les

FUC

1

3

MCNC

1

2

MDP

1

3

MLDC

1

3

AMEC

1

2

OPDC

1

2

PSU

1

2

UDP

1

2

FPR

1

1

PURS

1

1

CPP

0

0

28 partis
présents

légende

combat)

dont dispose chaque parti politique de

l'opposition et d'autre part les priorités stratégiques qui
s'imposent aux partis de l'opposition qui aspirent à vaincre
le

13 partis sur les 28 , ( soit 46,43%) présents aux élections ne
présentent chacun qu'une seule liste de candidats ce qui signifie
qu'ils ne sont présents, chacun que dans une seule circonscription

3-

RDPC.
L'étude

de

ces

données

nous

montre

que:

A- Les capacités de combat des partis politiques de
l'opposition sont faibles et ne permettent pas à chacun de
ces partis de vaincre seul le Rdpc. Chaque parti de
l'opposition, pris individuellement et au regard de sa

163

25 partis sur les 28 présents aux élections, soit 89,28% , présentent
moins de 7 listes de cansdidats chacun, sur les 85 listes attendues:
C'est-à-dire qu'ils se présentent chacun dans moins de 7
circonscriptions. Ceci montre que la priorité stratégique n'est pas la
lutte contre le mauvais code électorale car la quasi totalité des partis
qui sont allés aux élections législatives de 2013, en se présentant,
chacun dans moins de 7 circonscriptions, ne peuvent pas chacun,
vaincre le RDPC.

présence dans les circonscriptions, abandonne au RDPC,
un nombre de sièges supérieure à la majorité absolue soit
91.
B- la priorité stratégique ( c'est à dire ce qu'il faut faire en
premier lieu pour vaincre le régime RDPC) n'est pas la
lutte pour la modification du CODE ELECTORAL ni celle de
la

constitution.

capacités de l'opposition à combattre le RDPC dans un
Même les deux plus grands partis, le SDF avec 36 listes sur 85 et 65
candidats sur 180, l'UNDP avec 30 listes sur 85 et 67 candidats sur
180, pris individuellement ne peuvent pas vaincre le RDPC.

espace électoral ( nombre de circonscription) critique
rendant la modification du rapport de forces perceptibles
par

les

électeurs

du

changement.

Mais il est egalement impératif d'améliorer la disponibilité

parti d'opposition pro
gouvernemental

Les 27 partis de l'opposition devraient présenter
27x180=4860 candidats , ils ont opposé au RDPC 258
candidats soit un taux de reponse de 5,31%

Le SDF n'a pas présenté de listes dans les cinq régions suivantes:
Adamaoua(10), Centre(28), Est(11), Extrême-Nord(29), Sud (11) soit
38 circonscriptions et 89 sièges abandonnés. Sur les
47circonscriptions et 91 sièges des cinq régions où le SDF a présenté
des listes, il présente 65 candidats dans 36 circonscriptions,
abandonnant encore 26 sièges. Donc si le SDF était seul en face du
RDPC, il aurait laissé au RDPC 115 sièges avant que le sructin n'ait
lieu. Tous les autres partis présentent le même profil.

des personnes de qualité et en nombre critique pour
opposer au RDPC un combat vigoureux sur un nombre de
sièges de député ( 130 à 160) susceptible de crédibiliser
l'aspiration au changement et modifier l'état d'esprit des
électeurs du changement en créant chez ceux-ci une juste
idée que l'eviction du RDPC est possible. La mise en
oeuvre de ces impératifs est au dessus des moyens
individuels et nous commande la mise en commun des
moyens individuels dans le cadre d'une plateforme
d'union de l'opposition.

TABLEAUX ANNEXES
Tableau 12

LES 10 circonscriptions où l'OPPOSITION PRESENTE UN SEUL
PARTI CONTRE LE RDPC

REGION

Circonscription où l'opposition présente un
seul parti contre le RDPC

Nbre de
sièges en
jeu

ADAMAOUA

DJEREM

1

CENTRE

NYONG ET KELLE

EXTREME NORD

MAYO DANAY SUD

71

Nbre de sièges convoités par l'opposition

151

Nbre de circonscriptions où l'opposition remporte des
sièges

21

Nbre de sièges remportés par l'opposition

32

2

Taux de réussite sur les circonscriptions (%)

29,6

4

Taux de réussite sur les sièges convoités (%)

21,2

3

MEZAM NORD

1
2
1
2
1
1

SDF

1
2
1
2
1
1

MOMO EST

2

SDF

NOUN CENTRE

4

UDC

TOTAL

18

DONGA MANTUNG CENTRE

OUEST

Nbre de circonscriptions (sur 85) où l'opposition
présente des candidats

UPC
MDR

MENCHUM NORD

SDF
SDF
SDF

Tableau récapitulatif des performances électorales de
l'opposition globale
8

3

SDF

Tableau 14

Nbre de régions où l'opposition remporte des sièges

1

BUI-SUD
NORD-OUEST

Parti qui affronte le
Nbre de sièges
RDPC
gagnés par l'oppsition
UNDP

BUI- CENTRE

TAUX DE REUSSITE
(%)

18

100
Tableau 15

LES 11 CIRCONSCRIPTIONS où l'OPPOSITION
PRESENTE PLUSIEURS PARTIS CONTRE LE RDPC

Tableau 13
REGION

Circonscriptions où l'opposition présente
plusieurs partis contre le RDPC

EXTREME NORD

DIAMARE CENTRE

NORD

BENOUE OUEST
MAYO LOUTI
BOYO

NORD-OUEST

MEZAM CENTRE
MEZAM SUD
WOURI OUEST

LITTORAL

WOURI CENTRE
WOURI EST

Nbre de
sièges en
jeu

2
2
4
2
1
1
1
3

Partis qui affrontent
Nbre de sièges
le RDPC
gagnés par l'oppsition
UNDP, ANDP
UNDP, SDF,FSNC
UNDP, FSNC,ADD
SDF,UDP,UNDP
SDF, CNC, PAP
SDF, CNC
SDF, MP, MRS, PURS
SDF, MP, UDC, MRC,
manidem

1

PARTI GAGNANT

SDF
SDF

Nbre de circonscriptions où
l'opposition NG remporte des sièges

16

SDF

Nbre de sièges remportés par
l'opposition NG

26

SDF

Taux de réussite sur les
circonscriptions (%)

35,6

Taux de réussite sur les sièges
convoités (%)

28,9

UNDP

SDF(1) ,MRC(1)

1

SDF

1

SDF

2

SUD OUEST

KUMBA CENTRE URBAIN

1

SDF, ANDP,UDC

TOTAL

23

14

7

SDF

UNDP

2

MIFI

Nbre de régions où l'opposition
NG présente des listes
Nbre de circonscriptions (sur 85)
où l'opposition NG présente des
candidats
Nbre de sièges convoités par
l'opposition NG

SDF, MRC, MP, UNDP

OUEST

TAUX DE REUSSITE
(%)

UNDP

4

SDF, MRC, UNDP, UPC,
OPDC, PSU

8 RéGIONS

1
1
2
2
1
1
1

Tableau récapitulatif des performances électorales de
l'opposition Non Gouvernementale

60,9

45
90

TABLEAU 16
CIRCONSCRIPTIONS ELECTORALES ET NOMBRE DE SIEGES ABANDONNES PAR LES 22 PARTIS DE
L'OPPOSITION NON GOUVERNEMENTALE
djerem
faro et Déo

ADAMAOUA

Mayo Banyo
Meiganga
Vina
TOTAL

Haute Sanaga
Lékié Est
L2ki2 Ouest
Mbam et Kim

CENTRE

Mbam et Inoubou
Mefou et Afamba
Mefou et Akono
Nyong et Mfoumou
TOTAL

1
1
2
3
3
10
2
3
2
1
3
2
1
2
16

Diamar2 Centre
Diamaré Sud
Diamaré Nord
Logone et Chari
Mayo Danay Est
Mayo Danay Sud

EXTREME
NORD

Mayo Danay Nord
Mayo Kani Nord
Mayo Kani Sud
Mayo Sava
M Tsanaga Nord
M Tsanaga Sud
M Tsanaga Est
TOTAL

Dja et Lobo
Mvila

Boumba et Ngoko
Haut Nyong

EST

Kadey
Lom et Djerem
TOTAL

2
3
3
3
11

SUD

Vallée du Ntem
TOTAL

Fako Est

SUD OUEST
B2nou2 Est
Faro

NORD

Mayo Louti
Mayo Ray
TOTAL

2
1
4
3
10

Océan

Kupe Manengouba
TOTAL

2
1
1
4
3
1
1
3
2
4
4
1
1
28
5
3
2
1
11
2
2
4

Nombre total des circonscriptions
abandonnées par les 22 partis de
l'opposition non gouvernementale

40

Nombre total des sièges abandonnés par
les 22 partis de l'opposition non
gouvernementale

90

CE QUE COÛTE L'EVICTION DU REGIME BIYA-RDPC
L'éviction du régime Biya -RDPC suppose que le parti de l'opposition
qui se targue de pouvoir le faire remporte la victoire ;
1 - à la présidence de la république. Il faut pour cela
1 candidat et..........................30 000 000 F de caution
2 - à l'Assemblée Nationale. Il faut pour cela
- 91 candidats titulaires au moins et ...... 91 000 000 F de caution
- 91 candidats suppléants
3 - dans les Communes. Il faut pour cela avoir au moins
- 5317 conseillers municipaux / 10632 et 265 850 000 F de caution
4 - au Sénat. Il faut pour cela avoir 51 sénateurs au moins. pour y
parvenir, il faut présenter aux élections sénatoriales
- 56 candidats titulaires et .........................56 000 000 F de caution
- 56 candidats suppléants

AU TOTAL CE PARTI DE ?L'OPPOSITION DOIT AVOIR
RESSOURCES HUMAINES
5612 cadres de haut niveau

CAUTIONS
442 850 000 F

Bien malin sera celui qui nous montrera le parti de l'opposition qui
peut à lui seul mobiliser de telles ressources
Données recueillies et analysées par
le Conseiller ELIMBI LOBE
elimby_abbi@yahoo.fr


Aperçu du document ETUDE DES CARACTERISTIQUES DES PARTIS 2013.pdf - page 1/10
 
ETUDE DES CARACTERISTIQUES DES PARTIS 2013.pdf - page 2/10
ETUDE DES CARACTERISTIQUES DES PARTIS 2013.pdf - page 3/10
ETUDE DES CARACTERISTIQUES DES PARTIS 2013.pdf - page 4/10
ETUDE DES CARACTERISTIQUES DES PARTIS 2013.pdf - page 5/10
ETUDE DES CARACTERISTIQUES DES PARTIS 2013.pdf - page 6/10
 




Télécharger le fichier (PDF)


ETUDE DES CARACTERISTIQUES DES PARTIS 2013.pdf (PDF, 407 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


etude des caracteristiques des partis 2013
charte cvb 2014
1 1 3 en reponse a la theorie 1 1 1 ou la dynamique de lunion
lvd31032013
elections municipales les questions
francois asselineau faits documents 432 avril 2017

Sur le même sujet..