L histoire france effet papillon liberte appel petit reste .pdf



Nom original: L_histoire_france_effet_papillon_liberte_appel_petit_reste.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / LibreOffice 4.1, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 23/06/2014 à 13:36, depuis l'adresse IP 78.108.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 638 fois.
Taille du document: 319 Ko (8 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Le concept de la liberté est simple par essence mais il a été détourné dès la révolution française
par le régime politique et plus généralement par les systèmes politico-financiers instaurés au
cours des siècles suivants. La liberté contemporaine est devenue un ersatz de celle originelle.
Tandis que les premiers humains étaient totalement libres dans la nature, nous sommes devenus
prisonniers d’un système totalitaire se faisant passer pour légitime alors qu’il s’est seulement
légalisé par ses propres lois. Ce système perverti par le pouvoir, l’argent et le sexe est sur la voie
du déclin à l’instar de la Rome politique d’antan.
La liberté originelle, celle accompagnant les individus dans leurs mouvements et leurs pensées
s’est faite enchaîner de force par des hommes à l’ego démesuré qui se sont enrichis
illégitimement sur le dos des populations. Les premiers créateurs d’entreprise se sont
appropriés des ressources naturelles appartenant à tous pour les transformer en richesses
monétaires qu’ils n’ont jamais rendues à quiconque. Il s’agit bien évidemment d’un acte d’une
violence incommensurable mais comme tous les actes cachés, ils sont difficilement repérables
au premier abord. Les pionniers du capitalisme ont outrageusement destitué les populations de
ces richesses communes et, évidemment, cela continue de plus belle au XXIe siècle. C’est comme
si aujourd’hui certains inventaient un concept innovant les rendant immensément riches au
détriment du plus grand nombre. Le fait que ces pionniers du passé aient inventé un concept
innovant ne les rend pas légitimes pour autant, cela mêmes si leurs actes ont été approuvés par la
société de leur époque. Le passé n’excuse rien. Un acte immoral le restera éternellement.
En prenant conscience de cela, on comprend mieux que c’est leur ego démesuré, leur envie de
toute-puissance qui leur a permis de transformer progressivement le monde en un système
totalitaire borné par leur propre volonté. Les milliardaires d’aujourd’hui sont les dignes
héritiers de ceux qui ont commencé à piller les ressources de la planète. Ces nouvelles
générations ont d'ailleurs amplifié l'acte de destruction qui affaiblit à la fois la faune, la flore et
les populations soumises à leur volonté capricieuse. Ce n’est pas leur argent qui les rendra
http://enfersurterre.unblog.fr/2014/06/23/lhistoire-de-france-leffet-papillon-les-notions-de-liberte-lappel-au-petit-reste/

23 juin 2014

davantage légitime, d'ailleurs, un simple pétale de fleurs vaut beaucoup plus que l'argent qu'ils
accumulent dans le système boursier. La vie vaut plus que cette artificialité volée à la planète.
Aujourd’hui, l’humanité est emprisonnée dans un carcan généré par des hommes qui ont perdu
la raison. Leur ambition démesurée les a aveuglés et nous sommes désormais les esclaves d’un
odieux système que nous n'aurions jamais osé inventer. Les générations successives ont
naïvement tout accepté de ces élites folles. Il est inconcevable, pour un individu réellement libre,
de tolérer cet outrage à la liberté. La folie de nos dirigeants est allée trop loin et notre silence
nous rend complice de leurs actes.
Malgré cette légalisation, ces élites restent profondément illégitimes. Un loup déguisé en grandmère n’en reste pas moins un prédateur. Il pourra se faire passer pour ce qu’il n’est pas mais
lorsque le petit chaperon rouge découvre la véritable nature de l'étrange vieille femme, la petite
fille habillée de rouge change nécessairement de comportement vis-à-vis du loup. C’est, par
conséquent, le mécanisme de compréhension qui est la clé de voûte du réveil et du
déconditionnement des masses. L’aveuglement volontaire n’est plus une raison valable pour
continuer de faire semblant. Clamer que tout va bien alors que la grange est en feu est un
comportement indigne d’un citoyen qui se dit favorable à la liberté. Évidemment, il est
impossible de transformer une autruche en valeureux chevalier si celle-ci refuse de sortir la
tête du sable. Il faut que l'animal n'entende plus rien pour accepter de voir les choses en face,
par simple curiosité. Le blâmer le rendrait encore plus peureux ou agressif. Nous sommes
contraints de le laisser faire afin de ne pas devenir son bourreau. C'est en agissant en
oppresseur que nous risquerions de nous transformer, par le fait, en l'ennemi que nous
cherchons à chasser. Cependant, cela ne veut pas dire que nous ne devons pas agir, bien au
contraire, nous devons seulement nous conduire de la meilleure manière qui soit. Avant d’aller
plus loin, revenons dans le passé pour expliquer pourquoi les élites se sont auto-légalisées.
Chez les Anciens, un roi, héréditaire ou élu, régnait sur chaque royaume chrétien en
complément d’un unique Pape. Ce système avait l’avantage de séparer le pouvoir temporel
(détenu par le roi) de celui spirituel (détenu par le pape). Le roi couronné était chargé de montrer
le bon chemin à son peuple. Il suivait de près la morale et la vertu en même temps qu'il
s’éloignait du péché afin de se faire un guide authentique. Le système instauré par la révélation
Chrétienne avait pour but de montrer le Chemin de la Vie et de la Vérité à l'ensemble de
l'humanité mais des « incidents de parcours » ont, jusqu'à présent, barré la route à son
internationalisation. C’est un état d’esprit authentiquement chrétien qui permettait de générer
des ordres chevaleresques chargés de faire régner la loi du plus faible sur les territoires. Ces
nobles chevaliers étaient en mesure de défendre leur terres contre les barbares soumis à la loi du
plus fort. Les cavaliers chrétiens, fiers de défendre la juste cause, protégeaient les pauvres, les
faibles, les vieillards, les enfants et les femmes contre les êtres cruels. Ce système n’était
évidemment pas parfait mais il faisait régner l’ordre sur les royaumes. Le peuple baignait dans
une atmosphère propice au maintien de son innocence.
C’est ce que certains historiens, philosophes ou écrivains nomment de l'obscurantisme. C'est à la
manière de Don Quichotte que ces derniers se sont transformés en pourfendeurs d'une réalité
déformée. Cette innocence chrétienne qui les dérange plus que tout se transforme sous leurs
plumes en de monstrueux moulins à vent. Cependant, dans ce passé bien réel, les individus qui
avaient de mauvais penchants étaient plus ou moins isolés dans un système tourné vers le bien
commun. La liberté s’exprimait malgré l'ordre et la discipline qui y régnait. Il suffit de se
remémorer le fait que le moindre déplacement impliquait un contact avec la nature pendant
plusieurs heures ou journées. Un citoyen progressait soit à pied, soit à cheval. Dans ce cadre, les
habitants étaient livrés à eux-mêmes contrairement à nous qui sommes continuellement
http://enfersurterre.unblog.fr/2014/06/23/lhistoire-de-france-leffet-papillon-les-notions-de-liberte-lappel-au-petit-reste/

23 juin 2014

oppressés et fliqués par le patron, les voisins ou encore l'internet. Les gens étaient heureux
malgré la rigueur des travaux physiques engendrés par l’inexistence de la technologie. Ce passé
était véritablement beau parce que l'innocence et la liberté, deux termes aujourd'hui oubliés,
régnaient en maître. Dès que l'on ouvre un bouquin contemporain, le passé ainsi maquillé
semblait uniquement centré autour de l'Inquisition afin de justifier la haine du Christianisme. Si
on regarde le présent, l'horreur contemporaine est pourtant bien plus insupportable avec ses
massacres, ses camps de concentration, ses charniers, son esclavagisme toléré par les masses
aveuglées, la maltraitance animalière dans les laboratoires, l'épuisement des ressources
naturelles, l'anéantissement de la faune et de la flore. Bien évidemment, il ne faut pas parler du
présent en de tels termes afin de valider l'existence de nos élites politiques et financières, adeptes
de la novlangue. Sans ce bourrage de crâne quotidien effectué par les médias, il y aurait bien
longtemps que ces élites auraient été boutés par les chevaliers adeptes de la loi du plus faible.
À partir du XIIe siècle, avec l’avènement des Templiers et leur système bancaire primitif, des
dérives malheureuses ont commencé à faire vaciller la lumière. L’époque était trop compliquée
pour être résumée en seulement quelques lignes. Ceux qui s’intéressent à l’histoire sauront que
l'ordre des Templiers était devenu particulièrement puissant et indépendant de la royauté et de la
papauté. Leur puissance financière était devenue dangereuse pour le Royaume de France, c’est
à ce titre que le roi Philippe le Bel a demandé le démantèlement de cet ordre. L'histoire de
France dérange et ces faits ont été cachés par ces mêmes élites haineuses du Christianisme.
Cependant, en effectuant des recherches sérieuses, on arrive inévitablement à cette conclusion
chargée de bon sens. On comprendra aisément, dès lors, que les Templiers n’en sont pas restés
là. Il leur était indispensable de venger la mort de leur maître Jacques de Molay. Leur haine de
la royauté et de la papauté est restée intacte jusqu’à nos jours à travers des ordres occultes,
termes qui me dérangent énormément mais qui expriment pourtant cette réalité historique. Ces
sectes ésotériques ont notamment accouché du protestantisme de Martin Luther qui a
logiquement engendré de terribles guerres de religion entre les Catholiques et les protestants.
Cela s'appelle l'histoire de France, elle n'est plus enseignée à l'école contemporaine parce qu'elle
dérange ces élites qui ne cessent de justifier leur maintien au pouvoir. Le reste de l’histoire de
France est tapissé de cette haine du Christianisme. Le siècle des Lumières s'est chargé,
d'ailleurs, de faire tomber notre histoire dans l'oubli en « dépoussiérant le passé ». Les
scientifiques et autres philosophes des lumières sont issus de ces mouvements rebelles à
l’autorité royale. Ces assaillants intellectuels ont fini par triompher au moment de la révolution
française, terrible point de rupture final. L’assassinat légalisé du roi Louis XVI est le symbole
de cette victoire historique pour le malheur du plus grand nombre.
La république française est née. La beauté de l’ancien régime est morte au profit de l’esprit
rationaliste et meurtrier des révolutionnaires. Il semble évident qu'un homme qui assassine
pour ses idéaux n'est certainement pas un enfant de chœur. C’est à ses fruits que l’on se rend
compte que l’arbre de la république a engendré la légalisation des rapines et des meurtres au
cours des siècles suivants son avènement. Les premiers tenants de la république ont érigé, en
valeur primaire, leur violence au sein de l’hymne de la Marseillaise. Le « sang impur » qui
coule dans les sillons de la terre est, au choix, celui des contre-révolutionnaires ou des
aristocrates. Dans les deux cas, cette violence verbale est tout simplement intolérable. Il est
évident qu’un homme de paix ne peut pas chanter un tel hymne qui invite au meurtre de
certains. La révolution française reste un moment sombre de notre histoire et ne peut pas être
acceptée comme une suite logique de la royauté. Des événements politiques ont engendré cette
poussée révolutionnaire qui a autorisé le massacre de millions d’innocents. Même s’il n’est pas
possible de refaire l’histoire, il est bénéfique et même souhaitable de considérer cette révolution
française comme une erreur engendrée par cette même haine tenace découlant du
http://enfersurterre.unblog.fr/2014/06/23/lhistoire-de-france-leffet-papillon-les-notions-de-liberte-lappel-au-petit-reste/

23 juin 2014

démantèlement de l’ordre des Templiers. Le syndrome de l’effet papillon a modifié le cours de
notre histoire pour le plus grand malheur des humains. Les deux guerres mondiales sont, en ce
sens, les suites logiques de l’instauration des républiques qui ont profondément modifié la face
du monde. Ces guerres ont douloureusement enfanté la société de consommation, regrettable
erreur qui engendre et engendrera encore des milliards d’esclaves consentants et heureux de
pouvoir acheter en toute quiétude, quitte à laisser leur cerveau de côté. Cependant, de manière
incontestable, la France est le pilier central de l’histoire de l’humanité. La déchirure créée à
partir de la révolution française a amplifié cette féroce haine du Christianisme et de notre
magnifique passé. Cela tombe sous le sens lorsque l’on observe le socialisme contemporain,
avec ses Taubira, Sapin, Peillon, Valls, Hollande et autres sombres individus, qui massacre
avec une détermination sans faille ce qui reste de la France. Les élites socialistes vouent
évidemment une haine féroce pour ceux qui aiment la France et son histoire. Comme quoi, on
peut être d'origine étrangère et aimer avec passion un pays qui n'est pas totalement le sien même
si on y est né. Les populations aisément manipulables sont tombées dans le piège du désamour
de la France. Cela se ressent un peu plus chaque jour et cela conduira inéluctablement au chaos,
un jour où l'autre.
Abordons maintenant la notion de liberté sous le règne de la république. Cette liberté humaine,
profondément maçonnique, a trompé nos aïeux qui croyaient avoir à faire à des hommes de
raison alors qu’ils fréquentaient les ancêtres de ceux qui allaient détruire notre pays. Le
fondement de la liberté maçonnique est la notion de liberté individuelle indivisible. Ce concept
amélioré, charmant au départ, se transforme rapidement en l’ennemi du bien. Il est aisé de
constater que ce concept ouvre en grand la porte aux côtés sombres des individus soumis à cet
ersatz. L’individu se retrouve seul face à ses choix, c’est ce que l’on appelle plus vulgairement
l’individualisme. Il faut faire appel à la logique pour comprendre que des individus placés sur
des piédestaux ne s’entendent plus mutuellement, simplement parce que la parole de chacun
prévaudra sur chacune des autres. La cohésion initiale se transforme en un affreux brouhaha.
À titre d'exemple, ce bruit est tout à fait visible dans la production annuelle des œuvres
littéraires qui atteint des records. Autant dire qu’il est plus aisé de trouver une aiguille dans une
botte de foin que de découvrir le livre d’un auteur inconnu. La discorde découlant de cette
liberté à double tranchant se répand actuellement dans la civilisation à une vitesse
phénoménale. Cette liberté a contribué à démanteler la moralité ainsi que la notion de royauté.
Les citoyens contemporains, manipulés par les médias, seraient probablement prêts à tuer tous
ceux qui oseraient leur proposer un mode de vie plus sain. Dans un tel système sans queue ni
tête, il semble évident que les individus se perdent progressivement dans leurs propres
tourments. On constate que le taux de suicide est en hausse, que les actes de folie et de grande
violence le sont également.
Un individu qui a le choix entre une vie rangée, ordonnée, réglementée par le travail ou, à
l’opposé, à une vie faite d’amusement, de stupéfiants, de jeux, de luxure, d’argent facile et de
pouvoir, celui-ci risque de choisir plutôt la vie qui lui assurera une mise en valeur et des
distractions, même si cela devrait nuire aux autres. Un individu lambda a rarement conscience
de l’existence des autres surtout quand on lui affirme depuis son enfance qu’il peut mener la vie
comme il l’entend. Ce qu’il faut retenir de cette liberté maçonnique, c’est qu’elle ouvre la porte
aux vices. C’est ce que viennent de prouver Hollande et ses ministres irresponsables. La fronde
qui est en train de se constituer risque de transformer le pays en véritable champ de bataille
sur lequel les différentes et nombreuses communautés s’affronteront à cause de cette liberté
insidieuse. Un concept, en apparence inoffensif, peut se révéler mathématiquement dangereux
lorsqu'il est étudié avec soin. Cette liberté inventée est dangereuse parce qu’elle engendre des
individus déresponsabilisés et centrés sur eux-mêmes. Lorsque les autres ne comptent plus ou
http://enfersurterre.unblog.fr/2014/06/23/lhistoire-de-france-leffet-papillon-les-notions-de-liberte-lappel-au-petit-reste/

23 juin 2014

qu'on les considère comme des ennemis potentiels, c’est que la haine a gagné la bataille. À
l’inverse de l’empathie, la haine engendre inéluctablement des massacres. La France est
devenue une véritable bombe à retardement. Si elle venait à exploser, elle entraînerait avec elle,
dans sa chute, les pays limitrophes qui restent étroitement liés à sa puissance économique. Le
gouvernement socialiste agit comme s’il souhaitait générer un effroyable chaos. Dans tous les
cas, le Parti Socialiste a prouvé au monde entier son incompétence.
Le peuple doit désormais se prendre en main et choisir ce qui est véritablement favorable à la
stabilité sociale. Cela semble particulièrement difficile, surtout que le repli nationaliste engendré
par l'incompétence notoire des élites françaises risque de générer, en retour, un fascisme
intolérable. Ce fascisme redoutable est, bien évidemment, le revers de la médaille de la politique
mitterrandienne menée à la fin du XXe siècle. Il ne faut pas oublier que Mitterrand était un
collaborateur au temps de la seconde guerre mondiale qui a dansé, par la suite, avec le
socialisme et imposé, de manière ingénieuse, ses dangereuses idées pour la France. L’angélisme
a conduit à la création des zones de non droit dans les banlieues françaises. Au lieu de
désenclaver les immigrés grâce à une mixité sociale, ce qui aurait semblé logique, les socialistes
mitterrandiens se sont entêtés à parquer ces gens dans de véritables ghettos dans lesquels il est
désormais interdit de pénétrer, sous peine de terribles représailles, avec le plein consentement
des politiques. Cela a permis d’ouvrir la porte aux marchés parallèles. Les trafiquants d’armes
et de drogues s'en sont donnés à cœur joie avec la complicité évidente des organes de la 5e
république. Il semble évident que la politique mitterrandienne a porté ses mauvais fruits en
France.
Le pays est au bord du gouffre à cause de cette haine féroce et inaliénable qui a conduit les
socialistes à manipuler les immigrés pour leur propre cause politique. Les gens enclavés dans
ces ghettos n’ont pas eu la chance d’avoir une éducation ou même un emploi. Ils n’ont jamais été
intégrés par la faute de ces socialistes qui souhaitaient conserver le pouvoir à tout prix, quitte à
agir de manière intolérable. SOS Racisme, par exemple, contribue à entretenir une haine
nauséabonde des Français en protégeant les délinquants issus de l'immigration. Cette
mauvaise association a contribué à la stigmatisation de l'ensemble des immigrés tout en
contribuant à faire augmenter considérablement le racisme selon les anciennes techniques de
machiavel. Le Front National est d'ailleurs un pur produit de l’ère Mitterrand. Le pouvoir est
ainsi contrebalancé entre les mêmes mains républicaines en rendant le Front National
infréquentable. En abusant de cette dangereuse stratégie, les socialistes étaient persuadés de
conserver le pouvoir. Cependant, actuellement la fille de Jean-Marie, loin d’être sotte, souhaite
devenir présentable pour espérer remporter les élections de 2017. Il est vrai qu’avec un UMP
totalement défaillant et un PS irresponsable, le FN a malheureusement toutes ses chances.
Cependant, je ne pense pas que ce soit la bonne solution. Le Front National risque d’ouvrir les
portes à un sombre fascisme qui fera regretter les Français d’avoir voté pour lui. On peut voir ce
qui se passe en Ukraine avec les partis nazis, soutenus par les socialistes français. On peut
penser que le PS ou l’UMP se reconstitueront entre-temps pour se présenter comme les
sauveurs de la peste brune. Afin de couper l’herbe sous le pied à cette terrible machination
politique mitterrandienne, il serait sûrement souhaitable de se diriger vers la royauté afin de
reprendre l’histoire de France là où elle s’est arrêtée avec la mort de Louis XVI. Chaque erreur
peut être corrigée si on applique une poussée inverse en choisissant la rédemption du passé,
chose que les élites contemporaines sont incapables de faire. Leur haine les poursuivra jusque
dans leur tombe.
Ce nouveau roi de France, détenteur du pouvoir temporel, devra être soucieux de guider son
peuple comme le ferait un bon berger souriant et fier de ses origines. Dans cette période
http://enfersurterre.unblog.fr/2014/06/23/lhistoire-de-france-leffet-papillon-les-notions-de-liberte-lappel-au-petit-reste/

23 juin 2014

trouble, ce roi devra agir de la manière la plus noble possible en refusant éternellement les
privilèges de l’argent et du pouvoir issus de la république. Il devra se concentrer sur ses seules
brebis quitte à prendre des risques pour sa propre vie. Il semble évident qu’un tel roi ne peut
pas être connu, ni être issu d’une famille aisée. Un tel roi se doit d’être anonyme afin d’être en
mesure d’œuvrer dans l’ombre sans que quiconque ne s’intéresse à lui. Issu de parents pauvres,
sachant qu’il a une destinée à accomplir, ce roi ne visera que le bien commun. Il ne se montrera
probablement pas au grand public parce qu’il n’aimera certainement pas être le centre de
l’attention. Le pouvoir doit certainement le rendre nauséeux et le faire reculer parce qu’il est
certainement en quête de discrétion et d’aventure selon la tradition des rois Catholiques
d'antan. Il doit d'ailleurs porter Saint Louis dans son cœur, ainsi que les autres nobles rois, les
saints, la Vierge, Saint Michel et, bien évidemment, Jésus-Christ. Il est tout à fait inutile d’en
parler davantage parce qu’un tel personnage ne se fera jamais connaître par sa personnalité
mais seulement par ses actes. Il n'aura pas besoin de se justifier parce que ses faits et gestes
auront parlé à sa place le moment venu. Il semble évident qu’il ne souhaite pas être reconnu et
encore moins adulé parce qu’il doit pertinemment savoir que c’est la Providence qui guide ses
pas.
Le petit reste soucieux de voir surgir un monde meilleur doit désormais combattre, comme l’ont
fait les Anciens, pour rétablir les lois du Christ sur le sol de France. Comme Clovis a vaincu les
barbares, le petit reste Chrétien sera tout à fait capable de vaincre l’ennemi si celui-ci remet sa
confiance entre les mains du Dieu Trinitaire. Ce n’est que lorsque le petit reste se sera mobilisé
que le roi sortira naturellement de l’ombre parce que ses actes l’auront inéluctablement conduit
vers son destin. Ce roi ne peut pas encore être désigné comme tel parce qu’il reste très
certainement soumis à une vie banale. Autrement dit, c’est le futur qui le révélera. C’est dans les
moments difficiles qu’il aura pris conscience de sa nature parce qu’il aura agi en conformité
avec sa personnalité profonde. Le petit reste doit se mobiliser, dans un premier temps, afin que
la Providence soit en mesure de révéler ce roi. Sans cette mobilisation essentielle pour l'avenir
du pays, la France connaîtra certainement le chaos et les affres du fascisme suivi d’une riposte
politique traditionnelle. Le pays se retrouverait alors ballotté entre les mains d’élites politiques
toujours aussi haineuses du peuple de France et pensant surtout à leur propre confort financier,
comme c’est le cas actuellement.
Avant de conclure cet article, j’appelle le petit reste à se mobiliser. Il faut que ce petit groupe
constitué de Catholiques sincères et fidèles à la France batte les cloches et sonne l’alerte afin
d’inclure le plus de personnes possibles dans ce mouvement libérateur. Ces fidèles seront
chargés de brandir l'étendard blanc surmonté du Sacré-cœur, afin de le planter dans le sol de
France à la place du drapeau tricolore. La république française étant une erreur de parcours, il
semble logique de reprendre les couleurs des rois d’antan après avoir effectué la contrerévolution. Dans tous les cas, la république est gravement malade, elle risque de franchir le point
de non-retour et d’entraîner avec elle la France dans un chaos inimaginable. C’est uniquement
dans cette période trouble que le petit reste sera en mesure de déployer sa force parce que c’est
dans le chaos que chacun d’entre nous révélera sa véritable nature. Dans une société de
consommation, les individus se laissent vivre au rythme de leur journée sans chercher à extraire
d’eux-mêmes leur capacité de résistance, d’initiative et d’imagination. La véritable
personnalité qui siège au fond de chacun d'entre-nous se révélera uniquement dans les moments
difficiles. Le petit reste sera épaulé par la Divine Providence parce qu’il doit accomplir la
destinée de la France. Dans tous les cas, il est indispensable de se réveiller dès maintenant avant
qu’il ne soit trop tard. Si ce roi était parmi nous, il aurait certainement lancé « Vive la France
Catholique, vive la France Éternelle ». J’espère sincèrement que ce roi de paix prendra
conscience de son existence parce qu’il ne connaîtra pas sa véritable nature avant d’être
http://enfersurterre.unblog.fr/2014/06/23/lhistoire-de-france-leffet-papillon-les-notions-de-liberte-lappel-au-petit-reste/

23 juin 2014

confronté au chaos. Ce roi se révélera être un homme de cœur aimant chacun d’entre nous,
quelles que soient nos origines, parce que cet être providentiel suivra les commandements du
Christ qui étreint d’Amour chaque être vivant. Le Christ est le Roi des rois mais surtout le chef
de l’humanité. La conversion à cet amour universel semble inéluctable si l’humanité ne
souhaite pas plonger dans sa propre destruction par la faute des dangereuses élites qui la dirige.
J'aborderai promptement le thème de l’Église Catholique. Depuis 1962, ce n'est plus un secret
pour personne, l’Église s'est faite noyauter de l'intérieur. Les différents papes et notamment
Jean-Paul II ont largement abusé du syncrétisme qui a défiguré le visage de la Religion
traditionnelle. L'ensemble des religions mondiales ont été préférées à la révélation Chrétienne
sous couvert d'ouverture. Les citoyens de l'époque ne s'en sont pas aperçus et pouvaient
difficilement s'en rendre compte, sauf pour quelques êtres éclairés. L’Église Catholique était
chargée de conserver la justesse des révélations du Christianisme avec ses différents trésors
spirituels. Nous en sommes arrivés au point où un Pape laïc, véritable égérie des médias, siège
dans une attitude désinvolte sur le trône papal. Je n'irai pas plus loin dans cette analyse car il
faudrait des centaines de pages pour expliquer le long et douloureux processus de substitution
de l’Église Catholique par des mouvements sectaires particulièrement habiles. J'invite le lecteur
curieux à découvrir les cahiers du regretté Jean Vaquié qui a effectué un formidable travail de
recherche avec une justesse digne d'un horloger. Cet homme inspiré, parti en fin 1992, a laissé
des écrits qui se révèlent indiscutablement porteurs d'une belle vérité. Le lecteur y découvrira
une réalité qui continue de vivre en 2014, ses prédictions s'étant révélées exactes. Le futur risque
d'être mouvementé, il faut s'attendre à voir apparaître dans un temps relativement proche un
Pape épris d'amour pour la Religion Catholique. Il remédiera à la désolation actuelle des
églises. Cela s'inscrit dans une logique évidente si l'on sait que notre civilisation est au bord du
chaos. Ceux qui se sont déchaînés à cause de leur haine viscérale du Christianisme se verront
contraints et forcés de fuir le navire lorsque celui-ci aura pris l'eau. Les rats quittent toujours le
bateau avant qu'il ne soit trop tard. Ce qui semble impossible pour une grande majorité, risque
de les rendre totalement fous de douleur lorsque la crise sociétale, politique, historique et
naturelle secouera la civilisation comme un vulgaire prunier. Dans ces cas-là, les fruits trop
murs ou gâtés tombent malheureusement les premiers et trouvent rarement la force de se
relever.
Aimer son prochain comme soi-même, faire le bien à son ennemi, défendre la veuve et
l’orphelin, s’éloigner du péché, vivre dans la simplicité et dans l’amour de ses parents, faire la
charité aux pauvres, mettre en valeur son prochain, sont des valeurs oubliées. À ce jour, nos
contemporains ont fait le choix de l’égoïsme, du chacun pour soi. Ce comportement engendre
des situations de violences incroyables. La haine prédomine sur les autres sentiments. L’acte
sexuel a remplacé le véritable Amour qui provient du cœur et non pas de la chair. L’Amour est
avant tout un acte de charité et d’empathie pour son prochain. La théorie du genre qui incite nos
enfants à découvrir l’acte sexuel avant l’âge risque d’en faire des êtres troublés, pervertis,
immoraux et surtout soumis à ces élites sans foi ni loi, plus soucieuses de leur propre
rayonnement que du bonheur des autres.
Pour conclure, je pense sincèrement qu’il est temps de retrouver l’intelligence des Anciens en
acceptant d’être profondément Français et surtout de tendre la main aux plus faibles. La
conversion des âmes au Christianisme ne se fera pas dans la violence mais dans la Paix. Une
religion de Paix ne massacre pas les êtres humains et ne piétine pas la Vie. Elle s’impose
naturellement par sa beauté, sa cohésion, sa doctrine, son goût pour la Vie et la Vérité,
simplement parce qu’elle suit le Chemin tracé par le Christ qui est mort pour nous sur la Croix.
Sans cet acte de bravoure éternelle, nous n’aurions jamais été en mesure d’espérer vivre, un
http://enfersurterre.unblog.fr/2014/06/23/lhistoire-de-france-leffet-papillon-les-notions-de-liberte-lappel-au-petit-reste/

23 juin 2014

jour, dans une ère de Paix profondément sincère. Si Jésus-Christ n’avait pas accepté sa
crucifixion, l’humanité aurait éternellement plongée dans les ténèbres. Peu importe que les uns
et les autres vocifèrent en affirmant que le Christ n’existe pas, simplement parce que nous
savons pertinemment que ces criards ne portent pas d’Amour en eux. Le tout est d’agir selon
nos propres convictions pour instaurer la Paix dans le monde et rétablir l'Équilibre. Il est inutile
de vouloir imposer quoi que ce soit aux autres. L’Amour s’imposera naturellement lorsque la
Providence aura œuvré dans ce sens-là. Nous autres, ne pouvons et ne devons pas faire preuve de
prosélytisme. Nous devons seulement agir et conserver le cap en laissant nos ennemis vociférer
sur le bas côté de la route. Leurs cris s’arrêteront nécessairement lorsque nous nous serons
suffisamment éloignés d’eux. Avancer et croire en cette France Éternelle doit être notre seule
motivation profonde, le reste importe peu. Cela s’appelle l’Espérance.
C'est à ce prix que nous parviendrons à planter l'étendard du Sacré-cœur, au nom de JésusChrist, sur notre terre. Ce jour-là, les hommes seront véritablement heureux parce qu'ils auront
un guide sur lequel s'appuyer. La société visera le bien commun, « tous pour un, un pour tous »
sera certainement la nouvelle devise. Les églises sonneront leur liesse, des larmes de joie
couleront le long de nos visages harassés. Les ordres chevaleresques renaîtront de leur cendre
afin de défendre les plus faibles. Les républiques seront définitivement vaincues grâce aux écrits
produits par une génération qui aura connu l'horreur avant de connaître la véritable Joie. C'est
dans l'innocence et la simplicité qu'un peuple peut vivre dans la Paix absolue. Le bonheur réside
dans un regard, la contemplation de la beauté du monde, un parfum de fleurs, des rires autour
d'une table, dans l'envie de vivre pour autrui ou encore de relever les plus faibles. Le Bonheur
n'est pas une utopie contrairement à ce qu'ont voulu nous faire croire les élites politiques et
industrielles. Cela leur a permis d'instaurer une société de consommation dans laquelle sont
vendus un tas de produits futiles censés calmer nos peurs profondes. Cette marchandise a un
prix car, pour ces élites, rien n'est jamais gratuit. Ces personnes n'ont pas compris que la Vie est
un don et qu'il n'y a pas besoin de chercher à la comprendre. Un mystère doit seulement se
contempler, il est tout à fait inutile de vouloir savoir le pourquoi du comment. Le rationalisme
conduit à chaque fois à la mort parce qu'il transforme la beauté en laideur, les rires en pleurs,
l'Amour en sexe, la Paix en guerre, la Joie en peine, l'amitié en haine, la compassion en folie et
la Charité en l'euthanasie des plus faibles. Nous commençons déjà à entrevoir ce que nous
réservent ces élites dominées par leur propre folie. Il est temps de sonner l'heure du
rassemblement du petit reste. La Providence guidera nos pas. Ainsi soit-il.

http://enfersurterre.unblog.fr/2014/06/23/lhistoire-de-france-leffet-papillon-les-notions-de-liberte-lappel-au-petit-reste/

23 juin 2014


L_histoire_france_effet_papillon_liberte_appel_petit_reste.pdf - page 1/8
 
L_histoire_france_effet_papillon_liberte_appel_petit_reste.pdf - page 2/8
L_histoire_france_effet_papillon_liberte_appel_petit_reste.pdf - page 3/8
L_histoire_france_effet_papillon_liberte_appel_petit_reste.pdf - page 4/8
L_histoire_france_effet_papillon_liberte_appel_petit_reste.pdf - page 5/8
L_histoire_france_effet_papillon_liberte_appel_petit_reste.pdf - page 6/8
 




Télécharger le fichier (PDF)


L_histoire_france_effet_papillon_liberte_appel_petit_reste.pdf (PDF, 319 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


l histoire france effet papillon liberte appel petit reste
2015 francais fiche lecture ouvrage litteraire
les anges aussi ont des elles guess
gazette 8
dossier carmen
chapitre 24