Fiche de dégustation Reimonenq 2007 rhumhouse .pdf


Nom original: Fiche-de-dégustation-Reimonenq-2007 - rhumhouse.pdf
Titre: Microsoft Word - Fiche de dégustation - Reimonenq 2007 grande réserve (by rhumhouse).docx
Auteur: guidil

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Microsoft Word - Fiche de dégustation - Reimonenq 2007 grande réserve (by rhumhouse).docx / Nuance PDF Create 8, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 08/11/2016 à 11:40, depuis l'adresse IP 95.182.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 187 fois.
Taille du document: 246 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


Reimonenq 2007 grande réserve (by Rhumhouse)
Rhumhouse est l’importateur officiel suisse de rhums tels que
Reimonenq, J.M, HSE, Bielle, Père Labat, Domaine de Courcelles,
Chamarel, Chantal Comte, Diplomatico. Notre rhum provenant de
la distillerie Reimonenq a donc été sélectionné, importé et
embouteillé par leurs soins. Mis en vieillissement dans des fûts de
bourbon en juin 2007, il a ensuite été mis en bouteille en septembre
2016. Nous aurons droit à la bouteille 61/300 extraites du fût n°132.
57 % au compteur !

Au niveau de la couleur, nous sommes sur du cuivre profond aux reflets
acajou. C'est gras, bien brillant et la fine couronne laisse filer les jambes
très lentement.
Le nez est puissant, riche, concentré et vineux. Nous partons d'abord
sur les fruits confits (cerise) et les fruits exotiques (carambole). Les
épices douces et particulièrement la cannelle délivrent de la chaleur
alors que le menthol tente d'amener une touche de fraîcheur. Le boisé si
propre à la maison est bien présent mais se fond totalement sur les
arômes se faisant de plus en plus gourmands et sirupeux.
L'attaque en bouche est puissante, explosive mais surtout corsée. Les notes se font de moins en moins douces et
de plus en plus fumées. Les épices (poivre) un peu trop prononcées, le cuir et le bois brûlé ne cessent de chauffer
nos palais. C'est un peu déséquilibré sur des arômes devenant beaucoup trop chaud. Au milieu de ce volcan en
ébullition, nous percevons une pointe de citron jaune.
La finale, quelque peu acidulée et assez piquante (voire pimentée) paraît légèrement courte tant la bouche a
envoyé de la chaleur et de la puissance. Les arômes se font beaucoup plus discrets laissant planer à nouveau un
sentiment de déséquilibre. L'alcool se manifestera maladroitement en rétro-olfaction.
Petite déception pour ce rhum. Resituons le contexte : Lors de nos diverses soirées, nous nous
sommes régulièrement dit qu'il serait intéressant de déguster un Reimonenq brut de fût. En effet,
les embouteillages officiels (OB pour Official Bottling), affichant régulièrement 40%, 42% ou
44%, nous ont à chaque fois laissés songeur. « C'est vraiment bon, d'une belle finesse, bien
balancé et boisé, mais qu'est-ce que cela donnerait avec quelques watt en plus ? ». Nous avons
eu un petit élément de réponse ce soir même si cela reste notre première expérience d'un bdf chez
Reimonenq. Cela n'a, en effet, pas été des plus positifs avec un déséquilibre flagrant en bouche,
des épices qui chauffent le palais de façon presque dérangeante et une finale fort moyenne...
Reste à voir si Reimonenq sortira un jour son propre brut de fût. En attendant une éventuelle
sortie de leur part, devrions nous peut-être nous cantonner à la gamme traditionnelle et non
réduite que la marque propose actuellement...


Aperçu du document Fiche-de-dégustation-Reimonenq-2007 - rhumhouse.pdf - page 1/1

Documents similaires


fiche de degustation reimonenq 2007 rhumhouse
fiche de degustation reimonenq 6 ans
fiche de degustation reimonenq 2009 fernandor
fiche de degustation bally 2002
fiche de degustation mombacho 19 ans armagnac finish
fiche de degustation opthimus 25 ans


Sur le même sujet..