Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



sante n oubliez pas la viande .pdf



Nom original: sante-n_oubliez-pas-la-viande.pdf

Ce document au format PDF 1.6 a été généré par Adobe InDesign CC 2017 (Macintosh) / Adobe PDF Library 15.0, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 13/03/2018 à 13:59, depuis l'adresse IP 176.184.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 230 fois.
Taille du document: 3.1 Mo (8 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


EXE_PLAQUETTE-A5-INTERBEV_HD.indd 1

23/02/2017 11:15

La viande est une
valeur sûre de l’équilibre
alimentaire et une source
de nutriments précieux
pour la santé.
Faisons le tour
de la question avec
les professionnels
de santé.

Pourquoi
la viande est
une valeur sûre
de mon équilibre
alimentaire ?

La viande, consommée en quantité
raisonnable, ne fait pas courir
de risque supplémentaire de cancers
ni de maladies cardiovasculaires.
La seule recommandation de santé
publique qui préconise de limiter la
viande (hors volaille) à moins de 500 g
par semaine concerne la prévention du
cancer colorectal*. Avec une consommation moyenne de 370 g par semaine en
France**, ce seuil recommandé n’est donc
pas dépassé. Cette quantité de 500 g par
semaine correspond à la viande consommée (donc cuite). En ce qui concerne les
achats, on peut donc considérer que cela
équivaut à 700-750 g de viande crue.

PARLONS-EN

Cancers, maladies cardiovasculaires... vous vous posez des questions
sur votre alimentation ? Parlez-en avec votre médecin ou votre
diététicien.

*WCRF, World Cancer Research Fund, 2007. **CIV d’après CREDOC, enquête CCAF 2013.

EXE_PLAQUETTE-A5-INTERBEV_HD.indd 2

23/02/2017 11:15

Je mange trop
ou pas assez
de viande ?
Ma source
naturelle
de nutriments
indispensables

Une portion type
de viande cuite
correspond à
la taille de la
paume de main
et à l’épaisseur
du petit doigt.

Repère
de
P O U R TO U S
L E S ÂGE S

•Des protéines de bonne qualité :

riches en acides aminés indispensables
en proportions équilibrées, les protéines
de la viande sont bien assimilées par
l’organisme.

•Du fer bien assimilé : la viande
contient du fer sous sa forme héminique, qui est 2 à 5 fois mieux absorbée
que le fer non héminique des végétaux.

•Une source naturelle de vitamine B12 :

les produits animaux sont la seule source de vitamine B12 dans notre
alimentation, car la forme végétale n’est pas absorbée par l’organisme.

Facile à cuisiner, la viande est le cœur
d’un repas convivial, savoureux et riche
en légumes, ce qui contribue à notre
bien-être et notre équilibre.
Une viande, des légumes, un féculent :
le compte est bon pour se régaler sans
se compliquer la vie !

N’oubliez pas
le plaisir !

PARLONS-EN

Réduire ou supprimer la viande expose à des risques de déficiences
en vitamine B12, en fer voire en zinc. Parlez-en avec votre médecin
ou votre diététicien.

EXE_PLAQUETTE-A5-INTERBEV_HD.indd 3

23/02/2017 11:15

Je suis
une
femme
Il faut le fer !
À la différence des hommes, les
femmes perdent du sang, donc du
fer, tous les mois. Il est donc indispensable de compenser cette perte
par des apports en fer suffisants
via l’alimentation.
La viande rouge est riche en fer
héminique, la forme la mieux
absorbée par l’organisme

Les femmes ont
des besoins en fer
plus importants
que les hommes.
Pourtant, une étude* montre
qu’elles en consomment moins
qu’eux !
Certaines ne couvrent pas bien
leurs besoins et devraient plutôt
augmenter leurs apports en fer.
Intéressant quand on sait que
les produits carnés apportent
1/5ème du fer chez les adultes*…

(4 à 5 fois mieux que les formes
non héminiques, contenues par
exemple dans les légumes).
La viande active l’absorption
du fer des végétaux, d’où l’intérêt
d’allier viande et légumes.

L’astuce de la diététicienne

Peu de temps pour déjeuner ? Optez pour un sandwich au pain complet avec
une tranche de rosbif froid : 15 % de vos apports en fer sont déjà couverts**.
Un carpaccio de bœuf et des haricots verts, c’est 13  % de vos apports en fer** :
une combinaison gagnante. Avec un fromage frais au miel parsemé de fruits
secs et de noix croquantes, vous équilibrez votre repas, avec gourmandise !
Patricia Poignet, 61 (Orne)
*Étude INCA 2, 2007. **Ciqual 2016 - AFSSA ­CNERNA-CNRS ­Apports nutritionnels conseillés pour la population française. Tec & Doc, 3e édition, Paris 2001.

EXE_PLAQUETTE-A5-INTERBEV_HD.indd 4

23/02/2017 11:15

Je suis
un
homme

Les amateurs de viande
ont souvent l’impression
de manger trop gras.
Pourtant, ce n’est pas la viande
qui apporte le plus de matières
grasses dans l’alimentation des
hommes, mais plutôt les sauces
qu’on y ajoute* !
Selon les morceaux et les espèces,
les teneurs en matières grasses
varient de 3 à 20 %**.
Mieux : plus des 2/3 des
morceaux de viande contiennent
moins de 8 % de matières
grasses** !

es,
Contrairement aux idées ret çu
as !
gr
si
en
im
al
un
s
pa
t
es
n’
de
an
la vi
Un geste simple à adopter dans
son assiette : retirer le gras bien
visible sur les morceaux comme
l’entrecôte permet de diviser la
teneur en lipides par 2 ou par 3 !

L’astuce de la diététicienne

Amateurs de saveurs brutes et de plats simples ? Ne limitez pas votre horizon
au classique steak-frites ! Sur une base équilibrée (viande + féculents + légumes),
d’autres combinaisons gagnantes vous attendent : par exemple un chili con carne
(bœuf + haricots rouges + tomate) ou encore un couscous (boulettes d’agneau +
semoule + légumes).
Patricia Poignet, 61 (Orne)
*CIV d’après CREDOC, enquête CCAF 2013. **Analyses des compositions nutritionnelles des viandes, CIV-INRA, 2006-2009.

EXE_PLAQUETTE-A5-INTERBEV_HD.indd 5

23/02/2017 11:15

La portion de viande
doit être adaptée aux
besoins de chacun.

Je suis
parent
de jeunes
enfants

Elle dépend principalement de
l’âge, du sexe et de l’activité
physique. Il est donc important de proposer à chaque
enfant la portion qui lui
correspond afin de lui donner
tous les éléments pour bien
grandir.

L’appétit vient en grandissant !
Pour les tout-petits, il est plus facile
de compter en petites cuillères !

• De 6 à 8 mois :

10 g
sous forme mixée

Repère
de

*

• De 8 à 12 mois :

20 g
sous forme hachée

• De 1 à 3 ans :

30 g
en menus morceaux

L’astuce de la diététicienne

*
*

P O U R TO U S
L E S ÂGE S

DÈS LA MA**TERNELLE,
UN MORCEAU DE LA TAILLE
DE LA PAUME DE MAIN
PERMET DE S’ADAPTER
À CHACUN.

Nouvelles textures, nouveaux goûts : l’enfance est une phase d’apprentissage.
Pour que votre enfant se familiarise avec un maximum de saveurs, variez
les morceaux et les recettes. Du foie de veau à la côtelette d’agneau en passant par
le steak haché de bœuf, la viande, c’est toute une palette de produits finalement
peu transformés qui sauront éveiller ses papilles, tout naturellement !
Patricia Poignet, 61 (Orne)
*PNNS, le guide nutrition des enfants et des ados pour tous les parents, 2015. **De viande cuite.

EXE_PLAQUETTE-A5-INTERBEV_HD.indd 6

23/02/2017 11:15

Je suis
senior

Après 60 ans,
les protéines sont
moins bien assimilées
par l’organisme
et les muscles ont
tendance à « fondre ».
Pour satisfaire les besoins
qui évoluent avec l’âge, il est
important de bien veiller
à ses apports en protéines,
et de ne pas diminuer sa
consommation de viande.

Nourrir ses muscles… et son activité !
À savoir : les protéines animales
sont mieux assimilées que les
protéines végétales et permettent
donc de lutter plus efficacement
contre la fonte musculaire.
Il est également recommandé de
pratiquer une activité physique
régulière : a minima 30 minutes
de marche rapide tous les jours.

L’astuce de la diététicienne
Vous aimez les morceaux fondants et vous avez enfin du temps pour cuisiner ?
Laissez-vous tenter par une blanquette de veau au déjeuner, accompagnée de
son riz et ses carottes, c’est 12 % de vos apports en protéines*. Vous préférez la
viande au dîner avec vos amis ? Une portion de navarin d’agneau bien mijoté
couvre 15 % de vos apports en protéines*.
Patricia Poignet, 61 (Orne)
*Ciqual 2016 - AFSSA ­CNERNA-CNRS ­Apports nutritionnels conseillés pour la population française. Tec & Doc, 3e édition, Paris 2001.

EXE_PLAQUETTE-A5-INTERBEV_HD.indd 7

23/02/2017 11:15

uf

our !*

Viande, Poisson,
*
!
1 à 2 fois par jour
Repère
de
P O U R TO U S
L E S ÂGE S

UNE PORTION TYPE ** CORRESPOND
À LA TAILLE DE LA PAUME DE MAIN
ET À L’ÉPAISSEUR DU PETIT DOIGT!

Repdèere
portion

POU

INTERBEV est l’Association Nationale Interprofessionnelle du Bétail et des Viandes, fondée en 1979
à l’initiative des organisations représentatives de la filière bétail et viandes. Elle reflète la volonté
des professionnels des secteurs bovin, veau, ovin, équin et caprin de proposer aux consommateurs
des produits sains, de qualité et identifiés tout au long de la filière.
Elle fédère et valorise les intérêts communs de l’élevage, des activités
artisanales, industrielles et commerciales de ce secteur qui constitue
l’une des premières activités économiques de notre territoire.

R T O US LE S Â G E

pour Interbev 2017.

*Programme National Nutrition Santé. ** De viande cuite.

S

UNE PORTION TYPE
CORRESPOND À LA TAILLE
DE LA PAUME DE MAIN !
EXE_PLAQUETTE-A5-INTERBEV_HD.indd 8

23/02/2017 11:15


Documents similaires


3 une dietetique positive portions main
taille gant
mascotte journal 1
lahmat thon au four avec bomme mousseline et legumes a la vapeur
communique bureau ibev paca 2017
contour 3 5 fr web


Sur le même sujet..