VIE DECENTE Projet JED Communautaire 15 JUIN 2020 FINAL .pdf



Nom original: VIE DECENTE Projet JED-Communautaire 15 JUIN 2020 FINAL.pdfAuteur: USER

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2013, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 16/10/2021 à 02:05, depuis l'adresse IP 196.170.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 4 fois.
Taille du document: 790 Ko (14 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Présentation synthétique du projet

Nom de l’organisation postulante

Association VIE DECENTE

Adresse postale

3058 Lomé-Togo

Personne responsable

KOUMONDJI Jean Folly

Fonction de la personne responsable

Coordonnateur

Adresse e-mail

viedecente1@gmail.com

N° de téléphone

+228 90 74 82 64 / 98 58 89 77

Chargé du projet

SODJI Ahli Anselme

Adresse e-mail

Animateur de Développement Local et Spécialiste en Civic
Leadership, Elaboration, Planification et Gestion des projets avec
plus de 03 ans d’expériences dans la vie associative et dans la
mise en œuvre des initiatives de développement communautaire
sodjiahlin@gmail.com

N° de téléphone

+228 91 82 65 61

Titre du projet

Jeunes Engagés pour le Développement Communautaire
(JED-Communautaires)

Qualification du chargé du projet

Localisation du projet
Groupe cible

Objectifs spécifiques du projet

Canton d’Agbodrafo (Chef-lieu de la commune Lac 3/ Région
Maritime)
Jeunes en particulier les jeunes de 15 à 25 ans.
Les autorités locales et les leaders communautaires.
OS1 : Appuyer 30 jeunes, âgés de 15 à 25 ans et résidant dans la
localité d’Agbodrafo, à agir en tant qu’acteurs de changement
dans leurs communautés locales, à travers le renforcement de leur
capacité en matière de leadership, de diagnostic communautaire,
de gouvernance locale.
OS2 : Promouvoir durablement la participation civique d’au
moins 120 jeunes d’Agbodrafo dans la vie de leurs communautés
locales, à travers les sensibilisations et l’organisation des activités
communautaires dirigées par les Clubs de «JED-Communautaire »

Durée prévue du projet

1 mois

Budget total prévu pour le projet

676 100 Frs CFA

Subvention du Ministère de
Développement à la Base, de
l’Artisanat et de la Jeunesse
(MDBAJ) et ses partenaires
Fonds propres
Commune Lacs 3
Date de soumission

500 000 F CFA

162 100 Frs CFA
14 000 Frs CFA
15 juin 2020

i

Table des matières
HISTORIQUE ET CAPACITES DE L’ORGANISATION .................................................. 2
LOCALISATION DU PROJET ET GROUPES CIBLES ..................................................... 2
CONTEXTE ET JUSTIFICATION DU PROJET ................................................................ 3
OBJECTIFS, RESULTATS ATTENDUS ET INDICATEURS ............................................ 4
4.1. Objectifs du projet ............................................................................................................ 4
4.2. Résultats attendus du projet .............................................................................................. 4
4.3. Indicateurs de résultats du projet ....................................................................................... 5
5- ACTIVITES DU PROJET ................................................................................................... 6
6- PLAN POUR ASSURER LA PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE ............................. 7
7- PRISE EN COMPTE DU GENRE ....................................................................................... 7
8- RISQUES DU PROJET ET ACTIONS ENVISAGEES POUR Y FAIRE FACE ................. 7
9- MECANISME DE SUIVI-EVALUATION DES ACTIVITES DU PROJET ........................ 8
10- PLAN DE COMMUNICATION ET DE GESTION DES CONNAISSANCES ................ 8
11- STRATEGIE DE DURABILITE ...................................................................................... 9
12- CADRE DES RESULTATS ATTENDUS ET INDICATEURS CORRESPONDANTS . 10
13- CHRONOGRAMME DES ACTIVITES ........................................................................ 12
1234-

1

1- HISTORIQUE ET CAPACITES DE L’ORGANISATION
VIE DECENTE est une association à but non lucratif créée le 31 Mars 2014, enregistrée le 22 Décembre
2015 sous le numéro N°916-MATDCL-SG-DLPAP-DOCA. Elle dispose d’un récépissé N°
N°0005MATDCL-SG-DLPAP-DOGA publié au journal officiel du 16 Janvier 2019. Elle a pour but
d’améliorer les conditions de vie de la population en intervenant dans les domaines de la lutte contre la
faim et la malnutrition, l’éducation et la formation, la santé, la protection sociale, la promotion du travail
décent, l’habitat décent et de l’eau hygiène et assainissement.
Elle dispose des organes tels que l’Assemblée Générale, le Conseil d’Administration, et le commissariat
au compte. La planification, l’exécution et le suivi-évaluation des actvités sont assurées par la
Coordination, placée sous le Conseil d’Administration et composée d’un Coordonnateur et d’un Chargé de
Projet.
VIE DECENTE dispose d’un siège meublé d’un bureau, d’une imprimante, d’un ordinateur et situé sur
21 rue des Syndicats du quartier Quartier Administratif dans l’immeuble CSTT. Outre ces matériels,
l’organisation dispose d’une moto. Ses groupes cible sont les jeunes, les enfants, les travailleurs de
l’économie informelle (les artisans, les paysans). Pour assurer la réussite et la durabilité de ses projets,
VIE DECENTE mène ses actions avec une approche basée sur la participation, le renforcement de
capacité des bénéficiaires, le faire-faire et l’appui-conseil. Elle a initié et mise en œuvre depuis l’année
2015 plusieurs projets notamment :
 Journée de réflexion des leaders communautaire du quatrième arrondissement de la commune de lomé
sur la décentralisation et la gouvernance locale participative en Mars 2019 avec l’appui logistique
du Bureau Régionale Afrique de l’Ouest de l’Organisation Internationale de la Francophonie,
l’appui technique de la Mairie de la Ville de Lomé ;
 Rencontre d’échange sur le thème « construire des villes et des territoires durables à travers la
gouvernance et la démocratie participative » avec l’appui logistique du Bureau Régionale Afrique
de l’Ouest de l’Organisation Internationale de la Francophonie et l’appui technique du
Ministère de l’Urbanisme ;
 Formation des Comités de Développement de Quartiers (CDQ) du quatrième arrondissement de la
commune de Lomé en rédaction administratif en 2015 avec l’appui technique de la Jeune Chambre
Internationale Lomé Flamboyant ;
 Formation du 28 Novembre au 01 Décembre 2016 à Sokodé des membres du Mouvement Alliance
Paysanne du Togo sur la citoyenneté, la décentralisation et le développement par approche
territoire, avec l’appui technique du Ministère de l’Administration Territoriale de la
Décentralisation et des Collectivités Locales ;
 Journée de réflexion sur le thème « decentralisation et développement local : enjeux et défis pour
le citoyen » tenu en 2018 dans le cadre de sa deuxième Assemblée Générale statutaire et élective avec
l’appui technique de l’ONG IJD ;
 Appui à l’élaboration du plan d’action du quadrilogue du quatrième arrondissement de la commune de
Lomé de Janvier à Mars 2016 ;
 Causerie-débat sur le développement local à Apédokoè Gbomamé en 2016 ;
 Journée d’Education au Civisme Fiscal sous le thème « Quelles contributions des entrepreneurs au
développement local et national dans un contexte de décentralisation ? » avec l’appui d’Africa
Coworkers et de la Mairie de la Ville de Lomé en 2018.
VIE DECENTE est membre au niveau National, du Conseil National de la Jeunesse (CNJ), de l’Union
Africaine des ONGs de Développement Togo (UAOD-TOGO), du Global Entrepreneurship Network
Togo (GEN-Togo), du Collectif des Ong et Associations de la Région Maritime (CONGREMA). Au
niveau International, VIE DECENTE est participant au Global Compact des Nations-Unies et est
membre de la Coalition Internationale pour les Villes et Territoires Durable (CIVTED).

2- LOCALISATION DU PROJET ET GROUPES CIBLES
Le présent projet sera mise en œuvre dans la commune de Lac 3, plus précisément dans le canton
d’Agbodrafo.

2

La commune de Lac 3 est située dans la préfecture des Lacs et dans la région maritime du Togo avec une
population de 54 448 habitants (25 914 hommes et 28 534 femmes)1 avec un nombre élevé de jeune de
15 à 35 ans. Chef-lieu de la commune Lac3, le Canton d’Agbodrafo est situé entre l’océan Atlantique et le
Lac-Togo. Il fait partie de la côte des esclaves et était connu sous le nom de Porto Seguro (une ancienne
cité portugaise).
Traversé par le nationale N°2 (Lomé-Aného), il se situe à une démi-heure de Lomé par voiture. Ce canton
abrite des vestiges tels que la maison des Esclaves qui constituent des sites touristiques.
L’économie d’Agbodrafo repose essentiellement sur l’agriculture (cultures maraîchères en particulier), la
pêche et le commerce.
Selon une analyse exploratoire de la population du canton, les jeunes de ladite localité sont en milieux
scolaire et extrascolaire. La majorité d’entre eux font des activités temporaires et permanentes (pêche,
maraichage, guide des touristes, travaux professionnels : couture, coiffure…) pour pouvoir subvenir à
leurs besoins. Ils se réunissent en collectif au sein des groupes de confession religieux, de danses
folkloriques et des matches de football. Toutefois, leur participation au développement communautaire
avec un leadership avéré reste toujours en marge. Selon un témoignage reçu auprès d’une personne
ressource résidant depuis des décennies dans ce canton, dans la phase d’identification de ce projet, il
ressort que la vie associative des jeunes du canton n’est pas bien structurée, ce qui fragilise leur capacité
d’initiation des activités communautaires ainsi que leur participation aux initiatives locales. De plus, bon
nombre de jeunes ignorent les valeurs civiques et ne sont pas fortement impliqué dans les actions de
développement local initiées par les adultes du milieu et les autorités locales.
Par ailleurs, avec l’effectivité de la décentralisation marquée par la mise en place de la mairie, le présent
projet constitue un atout pour inciter les jeunes de ce canton à œuvrer en association dans le souci de
contribuer au développement de leur localité.
Pour y parvenir, le projet va s’appuyer sur les autorités municipales, les leaders communautaires et en
particulier sur les jeunes ayant un âge compris entre 15 et 25 ans. Ces derniers seront formés et vont servir
à mettre en place deux clubs de « JED-Communautaire ».

3- CONTEXTE ET JUSTIFICATION DU PROJET
Malgré la normalisation progressive de la situation politique et le retour de la croissance économique, le
Togo, qui demeure un des pays pauvres au monde, continue à faire face à d’importants défis tant sur le
plan économique que social. La croissance peu inclusive ne contribue que modestement à la baisse de la
pauvreté et génère même des inégalités au sein de la population2.
Selon les données sociodémographiques décrites dans le Plan National de Développement (PND, 20182022), la population togolaise est estimée à 7 552 318 d’habitants en 2015 dont 51,4% de femmes, 42%
d’enfants de moins de 15 ans et 60% de moins de 25 ans. Les jeunes de 15 à 35 ans représentent 33%
de la population totale, ce qui constitue à la fois un atout et un défi.
À cet égard, compte tenu du poids démographique considérable des jeunes, leur situation préoccupe tout
particulièrement en matière d’éducation et de formation, d’emploi et d’intégration dans le processus de
développement au niveau communautaire voire régional.
Par ailleurs, malgré les avancées réalisées par l’état Togolais ces dernières années pour promouvoir le rôle
de la jeunesse, ce dernier reste confronté à plusieurs défis.
Selon l’étude menée par l’OCDE en 2017, l’engagement civique, le capital social et le bien-être subjectif
des jeunes Togolais soulèvent des inquiétudes majeures.
De cette étude, il ressort que le nombre de jeunes engagés civiquement a fortement augmenté ces
dernières années, il reste relativement modeste (51.3 % en 2015). Selon des données alternatives plus
précises, il apparaît que seul 37.9 % des jeunes en 2014 sont affiliés à une association ou à un groupe
communautaire bénévole, où ils ne participent en tant que membre actif que dans un tiers des cas. En
revanche, l’engagement civique et communautaire reste encore très limité chez les jeunes ; ces derniers
apparaissent sensiblement en retrait dans ce domaine par rapport au reste de la population.

Données du Quatrième Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH, 2010), Togo.
Centre de développement de l’OCDE (2017), « Examen du bien-être et des politiques de la jeunesse au Togo », Projet OCDEUE Inclusion des jeunes, Paris.
1
2

3

Outre la crise de confiance qui pèse sur les institutions incarnant la vie en communauté, l’engagement
civique des jeunes est affaibli par le manque de reconnaissance et de valorisation, le caractère répressif des
espaces sociaux et la gérontocratie. Les jeunes ont le sentiment que les adultes ne leur accordent pas de
place, notamment quand il s’agit de prendre des décisions importantes sur la gestion des affaires de la
communauté3.
Parmi les autres barrières à l’engagement civique et communautaires évoquées par les jeunes figure le
manque de soutien moral et financier ; des facteurs structurels tels que le décrochage scolaire, le chômage,
le sous-emploi et l’absence de structures de soutien facilitant la participation sociale ; les
dysfonctionnements liés aux associations de jeunesse ; la pauvreté endémique et le manque de valorisation
du volontariat ou du bénévolat dans les parcours de nombreux jeunes.
Fort de cette situation, l’Association VIE DECENTE a donc décidé de contribuer au renforcement de la
participation de la jeunesse aux actions de développement dans les communautés à la base, à travers le
projet intitulé : « Jeunes Engagés pour le Développement Communautaire (JED-Communautaire) ».
Ce projet qui est une déclinaison du Programme Gouvernance et Développement Local Durable
(PGDLD), cible pour sa première phase, les jeunes de la commune Lac 3 plus précisément les jeunes de la
localité d’Agbodrafo (chef-lieu de la commune). En effet, une analyse exploratoire sur l’implication de la
jeunesse de cette localité dans la réalisation des activités communautaires révèle leur faible dynamisme et
participation pour des raisons décrites ci-haut. Dans l’optique de renverser la tendance pour mieux
impliquer ces jeunes dans le processus de développement communautaire, ce projet vient à point nommé
renforcer les capacités des jeunes tout en les inculquant l’esprit du leadership, de bénévolat, d’initiative et
de développement local participatif.
Avec l’appui technique et financier du Ministère de Développement à la Base, de l’Artisanat et de la
Jeunesse (MDBAJ) et ses partenaires ; ce projet contribuera in fine à relever les défis susmentionnés, à
travers la valorisation du potentiel des jeunes et le renforcement de leur engagement pour l’initiation et la
mise en œuvre des actions de développement dans leur communauté.
4- OBJECTIFS, RESULTATS ATTENDUS ET INDICATEURS
4.1. Objectifs du projet
Le projet « Jeunes Engagés pour le Développement Communautaire (JED-Communautaire) » a pour
objectif global de : contribuer à l’édification de l’engagement civique et volontaire de la Jeunesse
Togolaise pour l’initiation et la mise en œuvre des actions de développement communautaire.
De cet objectif global découlent deux objectifs spécifiques (OS), à savoir :
 OS1 : Appuyer 30 jeunes, âgés de 15 à 25 ans et résidant dans la localité d’Agbodrafo, à agir
en tant qu’acteurs de changement dans leurs communautés locales, à travers le
renforcement de leur capacité en matière de leadership, de diagnostic communautaire, de
gouvernance locale.
 OS2 : Promouvoir durablement la participation civique d’au moins 120 jeunes d’Agbodrafo
dans la vie de leurs communautés locales, à travers les sensibilisations et l’organisation des
activités communautaires dirigées par les Clubs de jeunes.
S’ajoute à ces deux OS, un troisième objectif transversal (OS3) axé sur l’implémentation du projet.
 OS3 : Assurer la coordination de la mise en œuvre, du suivi et de l’évaluation du projet de
façon efficace et efficiente.
4.2. Résultats attendus du projet
Au regard des objectifs spécifiques définis, les résultats attendus (RA) de ce projet sont formulés comme
suit :

Centre de développement de l’OCDE (2017), « Examen du bien-être et des politiques de la jeunesse au Togo », Projet OCDEUE Inclusion des jeunes, Paris.
3

4

 RA1 (OS1) : les capacités de 30 jeunes, âgés de 15 à 25 ans et résidant dans la localité
d’Agbodrafo sont renforcés en matière de leadership, de diagnostic communautaire, de
gouvernance locale…
 RA2 (OS1) : deux(02) clubs de JED-Communautaire mis en place par les 30 jeunes formés
initient, mettent en œuvre des activités communautaires (sensibilisations, opérations de salubrité
publique, activités culturelles et sportives) et participent aux séances de prises de décision au sein
de la municipalité ;
 RA1 (OS2) : au moins 60 jeunes ont participé aux séances de sensibilisations en groupe restreint
et d’organisation des activités communautaires dirigées par les Clubs de jeunes dans les différents
quartiers de la commune dans la 3ème semaine du projet ;
 RA2 (OS2) : au moins 60 jeunes adhérèrent à la fin du projet aux initiatives de bénévolat des
jeunes dans la localité d’Agbodrafo et sensibilisent leurs pairs sur les valeurs civiques et le
leadership communautaire.
 RA2 (OS3) : la coordination de la mise en œuvre, le suivi et évaluation du projet est efficacement
assurée.
4.3. Indicateurs de résultats du projet
Pour chaque résultat attendu, sont définis des indicateurs (I) (qualitatifs et/ou quantitatifs) qui permettront
de mesurer facilement les changements apportés par le projet.
Les indicateurs formulés pour chaque résultat sont formulés comme suit :
 I1 (RA1/OS1) : Nombre de jeunes, âgés de 15 à 25 ans et résidant dans la localité d’Agbodrafo
identifiés et formés dès la première semaine du projet;
 I2 (RA1/OS1) : Nombre et type de module dispensé aux jeunes au cours de l’atelier de
formation ;
 I3 (RA1/OS1) : Nombre de jours de l’atelier de formation ;
 I1 (RA2/OS1) : Nombre de clubs de JED-Communautaire mis en place et opérationnels dès la
deuxième semaine du projet.
 I1 (RA1/OS2) : Nombre de jeunes ayant participé aux séances de sensibilisations porte à porte et
d’organisation des activités communautaires dirigées par les Clubs de jeunes dans les différents
quartiers de la commune dans la 3ème semaine du projet ;
 I2 (RA1/OS2) : Nombre de séances de sensibilisations porte à porte et d’activités
communautaires dirigées par les Clubs de jeunes dans les différents quartiers de la commune dans
la 3ème semaine du projet.
 I1 (RA2/OS2) : Nombre de jeunes qui adhérèrent à la fin du projet aux initiatives de bénévolat
des jeunes dans la localité d’Agbodrafo et indiquant leur volonté de sensibiliser leurs pairs sur les
valeurs civiques et le leadership communautaire.
 I1 (RA1/OS3) : Qualifications des membres de l’équipe projet ;
 I2 (RA1/OS3) : Capacité des membres de l’équipe projet, en l’occurrence du Responsable à
rendre compte et à mobiliser les différentes parties prenantes au projet ;
 I3 (RA1/OS3) : Nombre d’enquête de suivi hebdomadaire organisée au cours de la mise en œuvre
du projet ;
 I4 (RA1/OS3) : Nombre de compte rendu de réunion et de rapports d’activités élaborés et
compilés dès le début du projet jusqu’à sa fin ;
 I5 (RA1/OS3) : Nombre de plateforme JED-Communautaire créée sur Whatsapp et Facebook ;
 I6 (RA1/OS3) : Nombre et type de matériels et logistiques acquis ou loués pour la mise en œuvre
des activités du projet ;
 I7 (RA1/OS3) : Bonne répartition et gestion des fonds pour assurer la réalisation de toutes les
activités du projet tout en motivant l’équipe projet ;

5

 I8 (RA1/OS3) : Rapports final du projet élaboré et disponible au plus tard trois semaines après la
date de clôture du projet.
 I9 (RA1/OS3) : Nombre de visite de terrain organisée au cours des 6 mois qui suivent la fin du
projet ;
5- ACTIVITES DU PROJET
Pour obtenir les résultats attendus et réaliser les objectifs du projet, les activités (A) suivantes sont
prévues :
 Activités (RA1/OS1) :
A1 : identifier à partir des critères bien définis 30 jeunes (15 garçons et 15 filles de préférence), âgés de 15
à 25 ans et résidant dans la localité d’Agbodrafo ;
A2 : préparer les modules de formation sur le leadership et vie associative, le diagnostic communautaire,
et la gouvernance locale ;
A3 : organiser deux jours de formations (théoriques et pratiques) au 30 jeunes identifiés ;
 Activités (RA2/OS1) :
A1 : mettre en place deux(02) clubs de JED-Communautaire formés par les 30 jeunes identifiés ;
A2 : doter les deux(02) clubs de JED-Communautaire des matériels de salubrité (2 brouettes, 2 pêles, 4
râteaux, 4 coupe-coupe et 2 paquets de cache-nez)
A3 : organiser deux séances d’opération de salubrité publique ;
A4 : faire le plaidoyer auprès des autorités municipales pour la participation active des jeunes aux séances
de prises de décision organisées au sein de la municipalité ;
 Activités (RA1/OS2) :
A1 : appuyer les deux clubs de jeunes à organiser deux jours de sensibilisation porte à porte de la
population locale sur l’hygiène et l’assainissement du milieu dans les différents quartiers ;
 Activités (RA2/OS2) :
A1 : soumettre à au moins 60 jeunes des fiches d’adhésion aux initiatives de bénévolat dans la localité
d’Agbodrafo
A2 : appuyer les deux clubs de jeunes à sensibiliser leurs pairs sur les valeurs civiques et le leadership
communautaire.
 Activités (RA1/OS3) :
A1 : Déléguer 04 membres (02 femmes et 02 hommes) de l’association pour assister le Chargé du projet
dans la réalisation des taches inhérentes aux activités du projet ;
A2 : Faire les démarches administratives et techniques préliminaires pour la mise en œuvre des différentes
activités du projet dans la localité ciblée ;
A3 : Organiser (01) atelier de présentation du projet aux autorités locales et aux représentants des jeunes
de la localité ;
A4 : Organiser le lancement officiel du projet ;
A5 : Produire des matériels IEC pour les sensibilisations et formations (dépliants, affiches, banderoles,
supports de formation) ;
A6 : Acquérir des matériels et logistiques (1 paquet de marqueur, 1 lot de papier craft, 2 paquets de papier
ram, 4 paquets de 100 pages, 40 cartables plastiques) ;
A7 : Louer un vidéo projecteur pour l’organisation des ateliers ;
A8 : Organiser des réunions (journalière et hebdomadaires) pour faire le bilan des activités réalisées ;
A9 : Produire des comptes rendus de réunions et des rapports hebdomadaires d’activités ;
A10 : Organiser une enquête d’auto-évaluation des activités du projet une semaine après sa date de clôture
et produire le rapport final ;
A11 : Organiser tous les deux mois après le projet des visites de terrain pour suivre l’évolution des Clubs
« JED-Communautaire » ;

6

A 12 : Créer une plateforme Whatsapp et Facebook pour les JED-Communautaire
A 13 : Assurer les indemnités de coordination du projet (carburant-motos pour les déplacements LoméAgbodrafo ; Crédits téléphoniques ; Perdiem forfaitaire mensuel pour les 04 membres de l’association
délégué sur le projet y compris le Chargé du projet)
La mise en œuvre de toutes les activités du projet sera effective avec une implication active de toutes les
parties prenantes et une forte mobilisation des jeunes en particulier. Une approche « faire-faire » sera
adoptée en vue de permettre aux jeunes bénéficiaires de s’approprier les acquis du projet.
Par ailleurs, la mise en œuvre de ces activités servira d’occasion pour partager avec les jeunes de la
localité les informations sur les différents programmes mis en place par le Ministère (MDBAJ) en vue
d’appuyer les jeunes et les communautés à la base.
Le cadre de résultats présenté en annexe 1 fait le récapitulatif des objectifs et résultats avec les
indicateurs et les activités correspondants ainsi les sources de vérification.
Quant au chronogramme des activités et budget des activités, ils sont présentés respectivement dans les
annexes 2 et 3 du document.

6- PLAN POUR ASSURER LA PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE
Dans l’optique de garantir la durabilité de ce projet, la participation de la communauté bénéficiaire en
général et des jeunes en particulier est privilégiée tout au long dudit projet.
Pour y parvenir, le démarrage de ce projet sera marqué par des activités préliminaires de prise de contact
et d’échange avec les autorités communales et autres leaders communautaires (CDQ, prêtes religieux,
chefs d’entreprise, leaders d’opinion…) ainsi que les représentants de jeunes résidant dans la localité
d’Agbodrafo. Ces activités préliminaires permettront de collecter les avis de ces acteurs sur l’initiative et
de solliciter leur collaboration.
Tous ces acteurs seront ensuite mobilisés pour participer à la séance de lancement et de présentation du
projet. A l’issue du lancement de ce projet, une réunion sera tenue en groupe restreint avec ces différents
acteurs en vue d’échanger sur les rôles spécifiques qu’ils auront à jouer pendant et après la mise en œuvre
dudit projet.
Dans cette perspective, tous ces acteurs seront activement impliqués dans le projet en participant à
l’organisation et l’autoévaluation de toutes les activités de ce projet.

7- PRISE EN COMPTE DU GENRE
Pour favoriser l’adhésion de toutes les couches de population locale aux objectifs du projet, sans
discrimination de sexe ni de religion, le concept genre a été prise en considération dans le cadre de
l’élaboration et la mise en œuvre de ce projet.
Elle se concrétisera par l’attribution des rôles aux jeunes hommes et femmes (avec un privilège accordé
aux jeunes femmes/filles), dans la mise en œuvre des activités du projet. A cet effet, dès le démarrage du
projet, une place d’au moins 50% des 30 jeunes qui seront identifiés pour être formés, sera réservée aux
jeunes filles/femmes ayant l’âge compris entre 15 et 25 ans. A l’issue de la formation, la mise en place des
deux Clubs « JED-Communautaire » tiendra compte du genre, en vue de permettre aux jeunes
filles/femmes d’occuper au moins 50% des postes du bureau de chacun des deux Clubs. Dans cet ordre
d’idées, ce projet contribuera également à valoriser la potentialité des jeunes filles/femmes et à
promouvoir le leadership féminin au niveau local.
8- RISQUES DU PROJET ET ACTIONS ENVISAGEES POUR Y FAIRE FACE
Les principaux risques qui pourraient entraver ou freiner l’exécution du projet sont définis et consignés
dans le tableau ci-dessous avec les mesures d’atténuation.

7

RISQUES
Une crise sociopolitique ou une
catastrophe naturelle qui provoquerait
un déplacement des bénéficiaires directs,
La continuité de la pandémie du covid19 sur l’étendue du territoire
La mauvaise gestion des fonds par
l’équipe

Mesures d’atténuation
L’association ne dispose d’aucun moyen pour minimiser ce risque.
Appel de toutes les parties prenantes à adopter les mesures barrières.
Il est même prévu dans le projet l’acquisition de 100 cache-nez
confectionnés localement qui seront distribués aux différents participants
lors des ateliers.
L’association VIE DECENTE est tenue comme il le faisait depuis des
années de faire preuve de transparence, d'efficacité et d'efficience en
matière de gestion des fonds qui seront alloués aux activités du projet.

Influence
des
pesanteurs
socio
culturelles (us, coutumes, gérontocratie)
sur le changement de comportement de
la communauté bénéficiaire

Les séances de sensibilisation seront renforcées pour amener les
populations (jeunes comme adulte) à mieux comprendre la finalité du
projet et sa contribution au développement de leur localité.

Le refus et la réticence des jeunes à
participer aux séances de sensibilisation
et aux activités communautaires dans
logique du volontariat

Un travail de fond sera réalisé avec les personnes ressources clés, les
leaders communautaires pour la motivation et les représentants des
jeunes pour la mobilisation de la majorité des jeunes et de toute la
population autour des actions prévues

9- MECANISME DE SUIVI-EVALUATION DES ACTIVITES DU PROJET
Dans le but de suivre efficacement ce projet et l’évaluer à la fin, un suivi systématique de chaque activité
du projet sera entrepris. Il sera basé sur l’observation directe et participative et le contrôle de la mise en
œuvre des activités du projet. Pour y parvenir des rapports seront produits régulièrement (jour et semaine)
sur la réalisation de chaque activité du projet.
Pour mesurer les résultats immédiats du projet, l’avis des bénéficiaires sur l’exécution de chaque activité
du projet sera collecté à partir d’une fiche d’auto-évaluation qui sera soumis aux participants. Cette fiche
sera remplie dans un délai de trois jours par les participants après la réalisation de chaque activité du
projet. Toutefois, quant à l’activité de formation des trente jeunes, une auto-évaluation sera faite juste à la
fin de la formation, en vue de savoir comment les jeunes formés ont apprécié les modules dispensés et
comment ils comptent utiliser les connaissances acquises au profit de la communauté.
S’agissant de l’évaluation finale du projet, toutes les parties prenantes au projet seront soumises au
remplissage d’une fiche (questionnaire) lors de l’enquête d’auto-évaluation globale de l’exécution du
projet une semaine après la date de clôture.
Pour s’assurer de l’appropriation et de la pérennisation réelle des acquis du projet par la
communauté bénéficiaire, une évaluation d’impacts de ce projet sera organisée six (06) à neuf (09)
mois après la date de clôture du projet par le biais d’un appui technique et financier supplémentaire
du Ministère et ses partenaires.
Toutefois, des visites de terrain sont prévues tous les deux mois dans la zone du projet en vue de
suivre l’évolution des clubs des jeunes mis en place dans le cadre du projet.
10- PLAN DE COMMUNICATION ET DE GESTION DES CONNAISSANCES
Pour une meilleure connaissance et appropriation des objectifs, résultats et activités du projet par les
membres de la communauté bénéficiaire sans discrimination de sexe et de religion, une stratégie de
sensibilisation de proximité et de publication par internet via les réseaux sociaux (Facebook, Twitter,
YouTube, LinkedIn) sera entreprise à l’endroit des jeunes, des autorités locales (mairie, CDQ…) y
compris les autres leaders communautaires ainsi que d'autres intervenants clés, aux niveaux local, national
et international. En particulier, la cible des jeunes sera, à cet effet, formée après le lancement du projet en
vue de diffuser à toute la population locale les objectifs à court et à long terme poursuivis par le projet.
Une approche faire-faire sera adoptée tout au long de la mise en œuvre de ce projet dans le but de
permettre surtout à la cible des jeunes de mieux s’approprier in fine des acquis de ce projet. De plus, VIE

8

DECENTE avec l’appui des autorités municipales et des clubs de jeunes va procéder, deux (02) mois
après la fin projet, à l’organisation d’un atelier de présentation du rapport final du projet en vue de
partager avec la communauté bénéficiaire les leçons tirés de ce projet. Ensuite, à l’issue de cet atelier ce
rapport sera envoyé en version électronique aux acteurs clés de la commune résidants aux niveaux local,
national et international et sera également diffusé sur les sites internet.
11- STRATEGIE DE DURABILITE
Le présent projet s’inscrit dans l’optique de contribuer durablement à l’engagement civique et à la
participation communautaire durables des jeunes de la localité d’Agbodrafo dans un esprit de leadership,
de citoyenneté et d’initiation au développement local participatif.
A cet effet, l’impact et la durabilité de ce projet sera assurés, à travers l’édification des fondements
de partenariat entre les Club de JED mis en place et les organes gouvernementaux ainsi que les
organisations du secteur privé et de la société civile présents à l’intérieur et à l’extérieur de la commune.
Aussi, la durabilité dudit projet sera-t-elle assurée par des échanges téléphoniques réguliers via la création
d’un groupe Whatsapp et Facebook entre les membres des clubs de JED et les membres VIE DECENTE.
En plus des visites de terrain tous les deux mois seront organisés par l’Association VIE DECENTE après
la mise en œuvre du projet. Ces visites permettront de faire le suivi et de collecter les rapports sur les
initiatives entreprises par les deux Clubs de JED après le projet. Elles serviront également à prodiguer des
conseils pratiques aux jeunes pour le bon fonctionnement des Clubs et la poursuite des activités
communautaires tout en surmontant les éventuelles difficultés. Ceci en vue de maintenir le dynamisme des
jeunes et de renforcer leur intervention dans les différentes localités de la commune.
Dans cette perspective, la réussite de la première phase de ce projet va inciter davantage la population
d’Agbodrafo en général et ses ressortissants ainsi que d’autres partenaires à soutenir régulièrement les
jeunes à entreprendre de nouvelles initiatives pour contribuer activement au développement de leur
communauté.

9

12- CADRE DES RESULTATS ATTENDUS ET INDICATEURS CORRESPONDANTS
CONTENU DU PROJET

RÉSULTATS ATTENDUS

Objectif Spécifique 1 : Appuyer 30 jeunes, âgés de 15 à 25 ans et résidant dans la localité
d’Agbodrafo, à agir en tant qu’acteurs de changement dans leurs communautés locales, à
travers le renforcement de leur capacité en matière de leadership, de diagnostic
communautaire, de gouvernance locale.
Activité 1.1 : identifier à partir des critères bien définis 30 jeunes, âgés de 15 à 25 ans et résidant
dans la localité d’Agbodrafo
Activité 1.2 : préparer les modules de formation sur le leadership et vie associative, le diagnostic
communautaire, et la gouvernance locale
Activité 1.3 : organiser deux jours de formations (théoriques et pratiques) au 30 jeunes identifiés

Résultat 1.1 : les capacités de 30
jeunes, âgés de 15 à 25 ans et
résidant dans la localité
d’Agbodrafo sont renforcés sur
le leadership, le diagnostic
communautaire et la
gouvernance locale.

Résultat 1.2 : deux(02) clubs de
JED-Communautaire mis en
place par les 30 jeunes formés
initient, mettent en œuvre des
activités communautaires
Activité 1.6 : organiser deux séances d’opération de salubrité publique respectivement dans la (sensibilisations, opérations de
salubrité publique, activités
deuxième et quatrième semaine du projet
culturelles et sportives) et
Activité 1.7 : faire le plaidoyer auprès des autorités municipales pour la participation active des
participent aux séances de prises
jeunes aux séances de prises de décision organisées au sein de la municipalité
au sein de la municipalité ;
Activité 1.4 : mettre en place deux(02) clubs de JED-Communautaire formés par les 30 jeunes
initiés ;
Activité 1.5 : doter les deux(02) clubs de JED-Communautaire des matériels de salubrité (2
brouettes, 2 pèles, 8 râteaux, 6 coupe-coupe et 2 paquets de cache nez)

Objectif spécifique 2 : Promouvoir durablement la participation civique d’au moins 120
jeunes d’Agbodrafo dans la vie de leurs communautés locales, à travers les sensibilisations et
l’organisation des activités communautaires dirigées par les Clubs de jeunes.
Activité 2.1 : appuyer les deux clubs de jeunes à organiser deux jours de sensibilisation porte à
porte de la population locale sur l’hygiène et l’assainissement du milieu dans les différents
quartiers

Activité 2.3 : soumettre à au moins 60 jeunes des fiches d’adhésion aux initiatives de volontariat
dans la localité d’Agbodrafo
Activité 2.4 : appuyer les deux clubs de jeunes à sensibiliser leurs pairs sur les valeurs civiques et le
leadership communautaire.

Résultat 2.1 : au moins 60
jeunes ont participé aux séances
de sensibilisations en groupe
restreint et d’organisation des
activités communautaires
dirigées par les Clubs de jeunes
dans les différents quartiers de la
commune dans la 3ème semaine
du projet
Résultat 2.2 : au moins 60
jeunes adhérèrent à la fin du
projet
aux
initiatives
de
volontariat des jeunes dans la
localité
d’Agbodrafo
et
sensibilisent leurs pairs sur les
valeurs civiques et le leadership
communautaire.

INDICATEURS DE RÉSULTAT

SOURCE DE
VERIFICATION
Rapport d’évaluation
d’impact ;
Rapport final du projet

I1 : Nombre de jeunes, âgés de 15 à 25 ans et
résidant dans la localité d’Agbodrafo identifiés
et formés dès la première semaine du projet
Rapport hebdomadaire
d’activités ;
I2 : Nombre et type de module dispensé aux
jeunes au cours de l’atelier de formation
Témoignage ;
I3 : Nombre de jours de l’atelier de formation
I4 : Nombre de clubs de JED-Communautaire
mis en place et opérationnels dès la deuxième
semaine du projet
I5 : Nombre de matériels de salubrité octroyés
aux deux clubs de JED-Communautaire
I 6 : Nombre d’opérations de salubrité organisé.
I7 : Nombre de plaidoyer effectué auprès des
autorités municipales pour la participation active
des jeunes
I.8 : Nombre de jeunes ayant participé aux
séances de sensibilisations porte à porte et
d’organisation des activités communautaires
dirigées par les Clubs de jeunes dans les
différents quartiers de la commune dans la 3ème
semaine du projet
Nombre de séances de sensibilisations porte à
porte et d’activités communautaires dirigées par
les Clubs de jeunes dans les différents quartiers
de la commune dans la 3ème semaine du projet.
I.9 : Nombre de jeunes qui adhérèrent à la fin du
projet aux initiatives de volontariat des jeunes
dans la localité d’Agbodrafo et indiquant leur
volonté de sensibiliser leurs pairs sur les valeurs
civiques et le leadership communautaire.

Rapport d’évaluation
d’impact ;
Rapport final du projet

Rapport hebdomadaire
d’activités ;
Témoignage ;

10

Objectif spécifique 3 : Assurer la coordination de la mise en œuvre, du suivi et de l’évaluation
du projet de façon efficace et efficiente.

Rapport d’évaluation
d’impact ;
Rapport final du projet

Activité 3.1 : Déléguer 04 membres (02 femmes et 02 hommes) de l’association pour assister le
Chargé du projet dans la réalisation des taches inhérentes aux activités du projet

I.10 : Qualifications des membres de l’équipe
projet ;

Activité 3.2 : Faire les démarches administratives et techniques préliminaires pour la mise en œuvre
des différentes activités du projet dans la localité ciblée
Activité 3.3 : Organiser (01) atelier de présentation du projet du projet aux autorités locales et aux
représentants des jeunes de la localité
Activité 3.4 : Organiser le lancement officiel du projet ;
Activité 3.5 : Produire des matériels IEC pour les sensibilisations et formations (dépliants, affiches,
banderoles, supports de formation)
Activité 3.6 : Acquérir des matériels et logistiques (1 paquet de marqueur, 1 lot de papier craft, 2
paquets de papier ram, 4 paquets de 100 pages, 40 cartables plastiques) ;
Activité 3.7 : Louer un vidéo projecteur pour l’organisation des ateliers ;
Activité 3.8 : Organiser des réunions (journalière et hebdomadaires) pour faire le bilan des activités
réalisées ;

I.11 : Capacité des membres de l’équipe projet,
en l’occurrence du Responsable à rendre compte
et à mobiliser les différentes parties prenantes au
projet ;
I.13 : Nombre et type de matériels et logistiques
acquis ou loué pour la mise en œuvre des
activités du projet ;

Résultat 5 : la coordination de la
mise en œuvre, le suivi et
évaluation du projet est
I.14 : Existence d’une pièce justificative
efficacement assurée.
appropriée et attestant chaque dépense effectuée
au compte du projet ;
Activité 3.9 : Produire des comptes rendus de réunions et des rapports hebdomadaires d’activités ;
I.15 : Nombre de compte rendu de réunion et de
rapports d’activités élaborés et compilés ;
Activité 3.10 : Organiser une enquête d’auto-évaluation des activités du projet une semaine après sa
I.16 : Rapports final du projet élaboré et
date de clôture et produire le rapport final
disponible au plus tard trois semaines après la
date de clôture du projet.
Activité 3.11 : Créer une plateforme Whatsapp et Facebook pour les JED-Communautaire
I.17 : Nombre de plateforme JEDCommunautaire créée sur Whatsapp et Facebook
Activité 3.12 : Organiser tous les deux mois après le projet des visites de terrain pour suivre
I.18 : Nombre de visite de terrain organisée au
l’évolution des Clubs « JED-Communautaire »
cours des 6 mois qui suivent la fin du projet
I.19 : Bonne répartition des fonds pour assurer
Activité 3.13 : Assurer les indemnités de coordination du projet (carburant-motos pour les
la réalisation de toutes les activités du projet tout
déplacements Lomé-Agbodrafo ; Crédits téléphoniques ; Perdiem forfaitaire mensuel
en motivant l’équipe projet
pour les 04 membres de l’association délégué sur le projet y compris le Chargé du projet)

Rapport hebdomadaire
d’activités ;
PV de lancement du
projet ;
Facture d’acquisition et
de location des matériels
et logistiques ;
PV de réunions ;
Rapport hebdomadaire
d’activités ;
Rapport de visité de
terrain après la clôture du
projet ;

Rapport financier
attestant l’utilisation des
frais de gestion ;

11

13- CHRONOGRAMME DES ACTIVITES

ACTIVITES

Période de réalisation
S1 S2 S3 S4 S5

RESPONSABLE

Objectif Spécifique 1 : Appuyer 30 jeunes, âgés de 15 à 25 ans et résidant dans la localité
d’Agbodrafo, à agir en tant qu’acteurs de changement dans leurs communautés locales, à travers
le renforcement de leur capacité en matière de leadership, de diagnostic communautaire, de
gouvernance locale.
Activité 1.1 : identifier à partir des critères bien définis 30 jeunes, âgés de 15 à 25 ans et résidant dans
la localité d’Agbodrafo
Activité 1.2 : préparer les modules de formation sur le leadership et vie associative, le diagnostic
communautaire, et la gouvernance locale
Activité 1.3 : organiser deux jours de formations (théoriques et pratiques) au 30 jeunes identifiés

Chargé du projet

Objectif spécifique 2 : Promouvoir durablement la participation civique d’au moins 120 jeunes
d’Agbodrafo dans la vie de leurs communautés locales, à travers les sensibilisations et
l’organisation des activités communautaires dirigées par les Clubs de jeunes.
Activité 2.1 : appuyer les deux clubs de jeunes à organiser deux jours de sensibilisation porte à porte de
la population locale sur l’hygiène et l’assainissement du milieu dans les différents quartiers
Activité 2.3 : soumettre à au moins 60 jeunes des fiches d’adhésion aux initiatives de volontariat dans la
localité d’Agbodrafo
Activité 2.4 : appuyer les deux clubs de jeunes à sensibiliser leurs pairs sur les valeurs civiques et le
leadership communautaire.

Membres délégués de VIE DECENTE ;
Leaders
communautaires
et
Représentants des jeunes
Coordonnateur de VIE DECENTE et
personnes ressources
Membres délégués de VIE DECENTE ;
Personnes ressources ; jeunes identifiés
et autorités municipales.
Membres délégués de VIE DECENTE;
Jeunes formés

Activité 1.4 : mettre en place deux(02) clubs de JED-Communautaire formés par les 30 jeunes initiés ;
Activité 1.5 : doter les deux(02) clubs de JED-Communautaire des matériels de salubrité (2 brouettes, 2
pèles, 8 râteaux, 6 coupe-coupe et 2 paquets de cache nez)
Activité 1.6 : organiser deux séances d’opération de salubrité publique respectivement dans la
deuxième et quatrième semaine du projet
Activité 1.7 : faire le plaidoyer auprès des autorités municipales pour la participation active des jeunes
aux séances de prises de décision organisées au sein de la municipalité

Acteurs Impliqués

Chargé du projet

Coordonnateur de
VIE DECENTE

Chargé du projet

Chargé du projet

Membres délégués de VIE DECENTE;
jeunes formés et non formés et autorités
municipales.

Membres délégués de VIE DECENTE ;
jeunes formés et non formés et autorités
municipales.

Membres délégués de VIE DECENTE ;
jeunes formés et non formés

12

Objectif spécifique 3 : Assurer la coordination de la mise en œuvre, du suivi et de l’évaluation du
projet de façon efficace et efficiente.
Activité 3.1 : Déléguer 04 membres (02 femmes et 02 hommes) de l’association pour assister le Chargé
du projet dans la réalisation des taches inhérentes aux activités du projet
Activité 3.2 : Faire les démarches administratives et techniques préliminaires pour la mise en œuvre des
différentes activités du projet dans la localité ciblée
Activité 3.3 : Organiser (01) atelier de présentation du projet du projet aux autorités locales et aux
représentants des jeunes de la localité
Activité 3.4 : Organiser le lancement officiel du projet ;

Coordonnateur
VIE DECENTE

Membres délégués de VIE DECENTE et
les autorités municipales.
Membres délégués de VIE DECENTE ;
Leaders
communautaires
et
Représentants des jeunes et autorités
municipales et représentants du MDBAJ
Prestataire (Infographe) et Membres
délégués de l’association
Fournisseurs et Membres délégués de
l’association

Activité 3.5 : Produire des matériels IEC pour les sensibilisations et formations (dépliants, affiches,
banderoles, supports de formation)
Activité 3.6 : Acquérir des matériels et logistiques (1 paquet de marqueur, 1 lot de papier craft, 2
paquets de papier ram, 4 paquets de 100 pages, 40 cartables plastiques) ;
Activité 3.7 : Louer un vidéo projecteur pour l’organisation des ateliers ;
Activité 3.8 : Organiser des réunions (journalière et hebdomadaires) pour faire le bilan des activités
réalisées ;
Activité 3.9 : Produire des comptes rendus de réunions et des rapports hebdomadaires d’activités ;
Activité 3.10 : Organiser une enquête d’auto-évaluation des activités du projet une semaine après sa
date de clôture et produire le rapport final

Chargé du projet

Activité 3.11 : Créer une plateforme whatsapp et Facebook pour les JED-Communautaire
Activité 3.12 : Organiser tous les deux mois après le projet des visites de terrain pour suivre l’évolution
des Clubs « JED-Communautaire »
Activité 3.13 : Assurer les indemnités de coordination du projet (carburant-motos pour les
déplacements Lomé-Agbodrafo ; Crédits téléphoniques ; Perdiem forfaitaire mensuel pour les 04
membres de l’association délégué sur le projet y compris le Chargé du projet)

de Membres de VIE DECENTE

A réaliser après la clôture
du projet
Coordonnateur de
VIE DECENTE

Membres délégués de l’association et les
représentants des jeunes
Membres délégués de l’association
Membres délégués de l’association ;
Leaders
communautaires
et
Représentants des jeunes et autorités
municipales
Membres délégués de l’association ;
jeunes formés et non formés
Membres délégués de l’association ;
Leaders
communautaires
et
Représentants des jeunes et autorités
municipales
Chargé du projet et Membres délégués
de l’association

13


Aperçu du document VIE DECENTE Projet JED-Communautaire 15 JUIN 2020 FINAL.pdf - page 1/14

 
VIE DECENTE Projet JED-Communautaire 15 JUIN 2020 FINAL.pdf - page 3/14
VIE DECENTE Projet JED-Communautaire 15 JUIN 2020 FINAL.pdf - page 4/14
VIE DECENTE Projet JED-Communautaire 15 JUIN 2020 FINAL.pdf - page 5/14
VIE DECENTE Projet JED-Communautaire 15 JUIN 2020 FINAL.pdf - page 6/14
 




Télécharger le fichier (PDF)





Documents similaires


vie decente projet jed communautaire 15 juin 2020 final
brochure 2013
vie decente togo coe 2018 global compact final
odj 27052013 083146800 1631 22052013
offre d emploi un plant de tomate a la fois
vie decente rapport jrdglp

Sur le même sujet..