Ovaire .pdf



Nom original: Ovaire.pdf

Ce document au format PDF 1.6 a été généré par pdfsam-console (Ver. 2.4.3e) / iText 2.1.7 by 1T3XT, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 19/01/2015 à 16:08, depuis l'adresse IP 41.82.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 951 fois.
Taille du document: 482 Ko (8 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Ovaire

Ovaire (ICD-O C56)
Les définitions des catégories T, N et M correspondent aux différents stades adoptés
par la FIGO. Les deux systèmes de classification sont présentés à titre comparatif.
La classification FIGO est fondée sur les données chirurgicales. (La classification TNM
est fondée sur les données cliniques et histopathologiques.)

Règles de classification
Une vérification histologique de la maladie est indispensable pour permettre de
classer les cas par type histologique. En accord avec la FIGO, il est recommandé
d’utiliser une version simplifiée de la classification histologique de l’OMS*. Le degré
de différenciation (grade) doit être précisé.

GYNÉCOLOGIE

Ganglions lymphatiques régionaux (Fig. 334)
Les ganglions lymphatiques régionaux sont :
1. Les ganglions hypogastriques (iliaques internes), incluant les ganglions obturateurs
2. Les ganglions iliaques communs
3. Les ganglions iliaques externes
4. Les ganglions sacrés latéraux
5. Les ganglions para-aortiques
6. Les ganglions inguinaux
Note :
* WHO Classification of Tumours Pathology and Genetics Tumours of the Breast and Female Genital
Organs, Tavassoli FA, Devilee P, eds, 2003.

Fig. 334

222

Ovaire

Classification clinique TNM
T – Tumeur primitive
Stades
FIGO

TX
T0

T1
T1a

La tumeur primitive ne peut être évaluée
Pas de tumeur primitive décelable

I
IA

T1b

IB

T1c

IC

T2

II

T2a

IIA

T2b

IIB

T2c

IIC

Tumeur limitée aux ovaires
Tumeur limitée à un ovaire : capsule
intacte, pas de tumeur à la surface de
l’ovaire, pas de cellule maligne dans
le liquide d’ascite ou dans le lavage
péritonéal (Fig. 335)
Tumeur limitée aux deux ovaires :
capsule intacte, pas de tumeur à la
surface des ovaires, pas de cellule
maligne dans le liquide d’ascite ou
dans le lavage péritonéal (Fig. 336)
Tumeur limitée à un ou aux deux ovaires
et associée soit à une rupture capsulaire,
soit à une extension tumorale à la surface
de l’ovaire, soit à la présence de cellule
maligne dans le liquide d’ascite ou dans
le lavage péritonéal (Fig. 337)
Tumeur envahissant un ou les deux ovaires
avec extension pelvienne
Extension et/ou greffe utérine et/ou
tubaire(s), pas de cellules malignes dans
le liquide d’ascite ou dans le lavage
péritonéal (Fig. 338)
Extension à d’autres structures pelviennes,
pas de cellules malignes dans le liquide
d’ascite ou dans le lavage péritonéal
(Fig. 339)
Extension pelvienne (2a ou 2b) avec
présence de cellules malignes dans
le liquide d’ascite ou dans le lavage
péritonéal* (Fig. 340)
Note :
* Une métastase capsulaire hépatique est classée
T3/stade III ; une métastase intraparenchymateuse
hépatique est classée M1/stade IV ; un épanchement
pleural doit avoir une cytologie positive pour être
classé M1/stade IV.

223

GYNÉCOLOGIE

Catégories
TNM

Ovaire

GYNÉCOLOGIE

Fig. 335

Fig. 336

224

Ovaire

Ascite,
liquide
de lavage
péritonéal

GYNÉCOLOGIE

Fig. 337

Fig. 338

225

Ovaire

GYNÉCOLOGIE

Fig. 339

Ascite,
liquide
de lavage
péritonéal

Fig. 340

226

Ovaire

Stades
FIGO

T3
et/ou
N1

III

T3a

IIIA

T3b

IIIB

T3c
et/ou
N1
M1

IIIC

IV

Tumeur envahissant un ou les deux ovaires
avec métastases péritonéales extrapelviennes
confirmées histologiquement et/ou
adénopathies régionales (Figs. 341-343)
Métastases péritonéales extrapelviennes
microscopiques
Métastases péritonéales extrapelviennes
macroscopiques ≤ 2 cm dans leur plus
grande dimension
Métastases péritonéales extrapelviennes .
> 2 cm dans leur plus grande dimension
et/ou adénopathies régionales (Fig. 343)
Métastases à distance (à l’exclusion des
métastases péritonéales ) (Fig. 342)
Note :
Une métastase capsulaire hépatique est classée
T3/stade III ; une métastase intraparenchymateuse
hépatique est classée M1/stade IV ; un épanchement
pleural doit avoir une cytologie positive pour être
classé M1/stade IV.

3c/IIIA :
Métastases péritonéales
microscopiques
uniquement

3c/IIIC :
Métastases
péritonéales
> 2cm

3c/IIIB :
Métastases péritonéales
macroscopiques
≤ 2cm

Fig. 341

227

GYNÉCOLOGIE

Catégories
TNM

Ovaire

Métastases
parenchymateuses

Métastases capsulaires

GYNÉCOLOGIE

Fig. 342

Fig. 343

228

Ovaire

N – Adénopathies régionales
NX Les adénopathies régionales ne peuvent être évaluées
N0 Pas d’adénopathie régionale métastatique
N1 Adénopathies régionales métastatiques (Fig. 343)

M – Métastases à distance
MX Les métastases à distance ne peuvent être évaluées
M0 Pas de métastase à distance
M1 Métastases à distance (Fig. 342)

Classification histopathologique pTNM

GYNÉCOLOGIE

Les catégories pT, pN et pM correspondent aux catégories T, N et M.
pN0 L’examen histologique du curage ganglionnaire pelvien doit porter sur dix ou
plus ganglions.

229


Ovaire.pdf - page 1/8
 
Ovaire.pdf - page 2/8
Ovaire.pdf - page 3/8
Ovaire.pdf - page 4/8
Ovaire.pdf - page 5/8
Ovaire.pdf - page 6/8
 




Télécharger le fichier (PDF)


Ovaire.pdf (PDF, 482 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


ovaire
trompe de fallope
cancer col 1
uterus
tumeurs trophoblastiques
poumons

Sur le même sujet..