Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils Recherche Aide Contact



PLAQUETTE FO PERSONNELS DE NUIT .pdf


Nom original: PLAQUETTE FO PERSONNELS DE NUIT.pdf
Titre: PLAQUETTE DEVFINITIVE nuit
Auteur: t12fo

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PDFCreator Version 1.2.0 / GPL Ghostscript 9.0, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 17/10/2016 à 20:38, depuis l'adresse IP 90.120.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 253 fois.
Taille du document: 221 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


FORCE OUVRIERE
VOUS INFORME ET VOUS ACCOMPAGNE
INDIVIDUELLEMENT ET COLLECTIVEMENT DANS
NOS INTERVENTIONS AU SEIN DES INSTANCES
CHSCT/CTE/CAP AFIN DE DEFENDRE VOS
CONDITIONS DE TRAVAIL ET VOUS PROPOSE
CETTE PLAQUETTE DE PREVENTION RELATIVE
A VOTRE ACTIVITE DE NUIT

Le code du travail
Comporte des dispositions protectrices des travailleurs de
nuit. Des dispositions spécifiques s’appliquent à la fonction
publique pour ce qui concerne les horaires de travail et la
surveillance médicale. S’y appliquent également les
dispositions générales sur le principe de prévention et la
limitation de la pénibilité.

Recommandations médicales
De bonnes pratiques ont été édictées par la haute autorité de
santé pour la surveillance médico-professionnelle des
travailleurs postés de nuit :
-Informer sur les effets pathogènes possibles de ce type de
travail.
- de donner une information spécifique aux femmes en âge
de procréer sur les risques éventuels en cas de grossesse.
-réalisation d’un suivi médical régulier s’attachant
particulièrement à la recherche des effets pathogènes :
troubles du sommeil, problèmes cardio vasculaire ou digestif,
anxiété, dépression, suivi gynécologique…
Rappelons que depuis 2007 l’Organisation mondiale de la
Santé (OMS) considère le travail de nuit comme un
cancérigène probable.

En 2013 suite à la volonté de la Direction Générale du CHU
de Bordeaux d’imposer aux IDE de travailler en alternance
jour / nuit, le CHSCT de Saint André CHU à l’initiative du
Syndicat FORCE OUVRIERE a obtenu qu’une enquête* par le
cabinet d’expert agrée Technologia soit réalisée et cela contre
la volonté de la Direction de Saint André qui fut condamné en
1ère instance, ainsi qu’en appel, et débouté par la cour de
cassation. Suite à l’action des représentants de FORCE
OUVRIERE au CHSCT de ST André La Cour de Cassation a
donc validé le bien-fondé de l’enquête qui devrait servir de
support et d’outil préventif utile à la protection des
Personnels du CHU de Bordeaux soumis à des organisations
de leurs temps de travail de plus en plus irrespectueuses de
leur vie personnelle et qui provoquent des risques de facteurs
aggravant pour leur santé.
*( rapport consultable sur la page intranet Force Ouvrière )

Réglementation du travail de nuit
Dans la fonction publique hospitalière, c’est le décret n° 2002-9
du 4 janvier 2002 relatif au temps de travail de nuit. Tous les
agents hospitaliers exerçant de nuit au CHU de Bordeaux
bénéficient de la réduction du temps de travail à 32 heures 30
hebdomadaires » - Le travail de nuit comprend au moins la
période comprise entre 21 heures et 6 heures - Au CHU de
Bordeaux, l’amplitude de temps de travail quotidien des
agents de nuit était, dans le cas général, de 10h30 sur la base
de 138 nuits, soit une durée annuelle opposable de 1449
heures, adaptation selon la quotité du temps de travail. Si
139 nuits dans l’année, la durée de travail réalisée est donc de
139x 10h30 = 1459h30. Ce chiffre dépassant de 3h le seuil
réglementaire, ces 3h effectuées en trop seront retirées du
temps dû au titre de la journée de solidarité. Le temps dû ne
sera donc plus de 6h30 mais de 3h30 (6h30-3h).

CHU de Bordeaux

Je travaille de nuit

Alternance Jour / Nuit
« Pour les agents qui alternent des horaires de jour et des
horaires de nuit, la durée annuelle de travail effective est
réduite au prorata des périodes de travail de nuit effectuées»

FORCE OUVRIERE M’INFORME
ET ME SOUTIENT

1er cas – Passage temporaire jour / nuit (Durée
inférieure ou égale à 2semaines en continu) Les agents
de jour qui sont appelés, à assurer de façon imprévue et
exceptionnelle le remplacement d’un agent de nuit, pour une
durée inférieure ou égale à 2 semaines continues de travail de
nuit, bénéficient d’une compensation de 3 heures par nuit
effectuée en heures de récupération ou en rémunération
d’heures supplémentaires.
Est entendu par nuit imprévue et exceptionnelle tout passage
de jour vers la nuit intervenant après l’affichage du tableau
de service rappel : le tableau de service doit être porté à la
connaissance de l’agent 15 jours au moins avant son
application.

2ième cas – Passage temporaire jour / nuit (Durée
supérieure à 2 semaines continues) Les agents de jour qui
sont appelés à assurer des nuits sur une durée supérieure à
deux semaines continues bénéficient de la reconnaissance des
horaires de nuit et du passage aux 32 h 30 sur la durée du
cycle.
Absentéisme perte : 1 RTT au bout de 6 nuits à 100%
1 RTT au bout de 5 nuits à 80%
Heures Grossesse : 1 heure cumulée soit 1 nuit pour
10 nuits effectuées

Forfait récupération visite médicale :

FO PELLEGRIN : 95490 FO SUD : 56830
FO SAINT ANDRE : 95779
FO DIRECTION GENERALE : 95393

CHU de Bordeaux

RISQUES
RISQUES ET TROUBLES LIES
AU TRAVAIL
TRAVAIL DE NUIT
L’organisme est programmé pour avoir une activité maximale dans la
journée et minimale la nuit. La perturbation du rythme biologique
peut entraîner des risques :
SUR LA SANTE
Troubles du sommeil dus à un mouvement plus bruyant et lumineux
le jour.
Troubles digestifs consécutifs aux horaires de repas irréguliers, mal
équilibrés avec grignotages et à la surconsommation de thé et café.
Troubles cardiocardio-vasculaires liés à la tendance à manger plus gras et
plus sucré.
Risque de cancers du sein ou colorectal. Le travail de nuit est classé
2A comme cancérogène probable.
Risque chez la femme enceinte risque accru de prématuré de
retard de croissance et d’avortement spontané.
PSYCHOSOCIAUX
Psychologiques risque de dépression, stress, irritabilité, anxiété,
troubles de la mémoire.
Risque d’addictions surconsommation d’alcool, tabac, drogues ou
médicaments afin de pouvoir induire le sommeil ou se maintenir
éveillé.
Familiaux et sociaux difficultés à concilier la vie professionnelle,
familiale et sociale (difficile d’exercer ses responsabilités familiales, la
pratique d’un sport ou d’une autre activité).
Professionnels sentiment d’isolement et de retrait par rapport à la
vie de l’hôpital (activité sociale de l’hôpital, formations
professionnelles, manque de communication…) et manque de
reconnaissance professionnelle.
ACCIDENT DE TRAJET ET DE TRAVAIL
La dette de sommeil entraîne une baisse de la vigilance, source
d’accidents de trajets.

PREVENTION INDIVIDUELLE
AVANT LA NUIT DE TRAVAIL
. Prévoir une sieste avant la première nuit travaillée.
. Dîner à l’heure habituelle avec un repas complet et équilibré
. Prendre une douche chaude pour augmenter la température
interne du corps et favoriser l’éveil.
PENDANT LA NUIT DE TRAVAIL

Pour éviter la baisse de vigilance
. Prévoir entre 2h et 4h du matin une collation riche en sucres
lents et en protides (pain, viande, volaille, poisson).
. Manger lentement et si possible, avec les collègues.
. Bien choisir ses aliments : les protéines réveillent,
réveillent les sucres
endorment.
endormen

Pour éviter la prise de poids
. Eviter les grignotages et résister à la tentation des distributeurs
de friandises.
. Boire de l’eau tout au long de la nuit, limiter toutes boissons sucrées.
EN FIN DE NUIT DE TRAVAIL
. Eviter les exc
excitants (café, thé, soda…) dans les 5 h qui précèdent le
coucher.
. Prévoir un vêtement chaud car le corps se refroidit vers 3-4h du
matin.

PREVENTION INDIVIDUELLE
Pour favoriser l’endormissement
. Prendre une douche fraîche pour diminuer la température interne
du corps.
. Bien faire l’obscurité dans la chambre
. Dormir dans son lit et surtout pas dans le canapé devant la
télévision.
. Eviter d’être dérangé,
dérangé prévenir l’entourage, couper la sonnerie
du téléphone pour privilégier un environnement calme.
. Utiliser des bouchons d’oreilles si nécessaire.
LE REVEIL
. Privilégier un cycle long de 5h à 7h de sommeil et se faire
réveiller pour prendre un repas équilibré en famille.
. Ne pas hésiter à faire une petite sieste complémentaire dans la
journée en favorisant le réveil spontané.
PENDANT LES JOURS DE REPOS
. Moins dormir le jour pour mieux s’endormir le soir afin de
retrouver un rythme normal.
. Manger équilibré aux heures traditionnelles.
. Organiser sa vie de famille et sociale sans écourter son sommeil.
. Pratiquer une activité physique régulière.

APRES LA NUIT DE TRAVAIL
. Sur le trajet du retour, bien aérer,
aérer éviter de surchauffer le véhicule
et s’arrêter en cas de somnolence.
. Prendre un petit déjeuner léger pour que la digestion ne perturbe
pas le sommeil.
. Se coucher le plus rapidement possible
possible,
ble en évitant de commencer
une activité.

Agents Du CHU de Bordeaux, faites le choix comme vos collègues de plus en plus nombreux à rejoindre notre Syndicat

FORCE OUVRIERE SEUL SYNDICAT VERITABLEMENT LIBRE ET INDEPENDANT

ADHEREZ A FORCE OUVRIERE


PLAQUETTE FO PERSONNELS DE NUIT.pdf - page 1/2
PLAQUETTE FO PERSONNELS DE NUIT.pdf - page 2/2

Documents similaires


Fichier PDF plaquette fo personnels de nuit
Fichier PDF affichette contractuels de nuits
Fichier PDF 16 01 22 courrier a la ministre de la sante contractuels
Fichier PDF 01 18 2017 tract maternite en 12h00
Fichier PDF 7 conseils pour mieux dormir
Fichier PDF cp   force ouvriere   troubles psychosociaux 003


Sur le même sujet..